ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Waterworld : le film a-t-il été une réussite au box-office ?

Waterworld : le film a-t-il été une réussite au box-office ?

"Waterworld" de Kevin Reynolds est un de ces films maudits d'Hollywood dont la réputation en ferait presque oublier les qualités. Explosion de budget, Kevin Costner en pleine crise de mégalomanie, tournage cauchemardesque... Est-ce que cette accumulation en a fait automatiquement un perdant au box-office ?

Waterworld : Mad Max sur l'océan ?

Waterworld est un film d'action-aventure sorti en 1995, réalisé par Kevin Reynolds. On y découvre une Terre submergée par les océans, vers 2500. Les glaciers ont fondu et il ne reste aux quelques survivants que des bases flottantes faites de bric et de broc pour continuer à vivre.

Mariner (Kevin Costner) sillonne l'océan sur son Trimaran à la recherche de vivres. La terre, l'eau et la nourriture sont devenus rarissimes et survivre est un combat quotidien. À cette lutte s'ajoute la peur des Smokers, bandits sans foi ni loi. Pourtant, au milieu de ce marasme s'élève l'idée de l'existence d'un paradis fantasmé. Nommé Dryland, cette contrée mythique serait une terre qui aurait survécu à la montée des eaux. L'homme pourra-t-il bientôt à nouveau se promener dans les forêts et faire la chasse aux champignons ? C'est (en gros) l'intrigue de ce long-métrage haletant.

Au casting, nous retrouvons également Jeanne Tripplehorn (Helen), Tina Majorino (Enola) et Michael Jeter (Gregor). Dennis Hopper campe quant à lui le méchant Deacon, un pillard sans merci très porté sur la cigarette.

Une production en eaux troubles

Waterworld, c'est ce genre de projet pharaonique qui est, dès le départ, détesté. On ne sait pas pourquoi, mais soudain, tout le monde lui prédit le pire. Il faut dire que, sur le papier, le projet fait un peu peur. Le tournage est en effet prévu quasiment que sur l'eau, sachant que le réalisateur a le mal de mer. C'est vrai que ça part mal. Steven Spielberg, qui a eu l'expérience des Dents de la mer, le prévient même de la difficulté d'une telle épreuve et lui donne un conseil tout simple : ne tourne pas sur l'eau !

Qu'à cela ne tienne, la production commence avec un budget prévu de $100 millions. Pourtant, le scénario est au départ celui d'un film à petit budget, à la limite de l'intimiste. Rapidement, et après une réécriture par un Kevin Costner victime de folie des grandeurs, l'intimisme est vite remisé au placard pour laisser place à l'escalade pyramidale ! Tournage à Hawaï, achat de plusieurs trimarans à plus d'un million de dollars chacun, construction de l'Atoll pour 5 millions durant 7 mois... L'enveloppe allouée flambe et monte finalement à $175 millions. Ce qui en fait, à l'époque, le film le plus cher de l'histoire.

Waterworld

En coulisses, c'est la foire à la rumeur. Le réalisateur et Costner se seraient pris la tête pendant tout le tournage. Ce dernier, mécontent de la présence à l'écran trop flagrante de sa calvitie, aurait demandé qu'on lui rajoute des cheveux en salle de montage. Une salle que Reynolds finit par quitter avec pertes et fracas, laissant les rênes à son acteur mégalo. Ce dernier décide alors de changer toute la bande-son. Exit les compositions de Mark Isham, place à celles de James Newton Howard.

Précédé d'une réputation sulfureuse et naufrage annoncé, le film sort le 28 juillet 1995 et le monde entier lui prédit un funeste destin.

Waterworld sauvé des eaux ?

Quand on produit un film pour $175 millions, c'est que l'on a des attentes assez hautes de succès au box-office. Si le film ne rapporte pas le triple de son budget, c'est la soupe à la grimace. Avec toute la mauvaise presse accumulée avant même la sortie, les producteurs ne donnent pas cher de leurs chances et préparent leurs grosses cuillères et leurs assiettes. Les critiques sont, en plus, loin d'être élogieuses.

Aux États-Unis, le film est considéré comme un flop avec seulement 88 millions de recettes. Dans le reste du monde, c'est 176 millions qui s'ajoute à la cagnotte. Nous arrivons donc au total de $264 millions, ce qui est loin d'être suffisant, mais bien loin d'une déculottée, le film rentrant miraculeusement dans ses frais. En France, il attire plus de 2 millions de spectateurs. Il est même nommé aux Oscars dans la catégorie meilleur son.

Waterworld est aussi le sujet d'une attraction spectaculaire des studios Universal. Le film est également un des chouchous des rediffusions télé, lui permettant encore aujourd'hui d'amasser de l'argent. Pas mal pour un film dont tout le monde prédisaient le naufrage...

 

Voir aussi

Massacre à la tronçonneuse : le nouveau film dévoile sa toute première image

Massacre à la tronçonneuse : le nouveau film dévoile sa toute première image

Le nouveau film « Massacre à la tronçonneuse » produit par Fede Alvarez se précise. Tandis que le long-métrage sera réalisé par David Blue Garcia, pour une sortie en 2021, la production vient de dévoiler la toute première affiche du projet.