Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans

Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans

C'est une triste nouvelle pour l'humour français. Le comédien, humoriste et polémiste Guy Bedos est décédé à l'âge de 85 ans. Une nouvelle qui a touché le monde culturel français qui ne cesse de lui rendre hommage.

Guy Bedos est mort ce jeudi 28 mai à l'âge de 85 ans. C'est son fils Nicolas Bedos qui a annoncé la triste nouvelle. Le comédien et humoriste va laisser un vide difficile à combler sur la scène culturelle française. Il était l'humoriste engagé par excellence, celui qui n'avait pas sa langue dans sa poche, la figure comique de gauche, l'éternel révolté, celui qui a inspiré toute une génération d'humoristes. Un mentor inégalable est donc parti...

« Je vais avoir un mal fou à vous quitter »

Guy Bedos est né en 1934 à Alger, éduqué par un beau-père raciste et par une mère pétainiste. De quoi, dès le début de son engagement politique, créer des tensions au sein du cocon familial. Il le disait lui-même : « Le premier gouvernement que j'ai eu à subir, c'est ma mère et mon beau-père. Ma constance dans la rébellion vient de là ».

Guy Bedos débute simultanément sa carrière sur scène et sur les écrans au milieu des années 1950. Il s'illustre d'abord au théâtre dans des pièces comme Monsieur Chasse de Georges Feydeau ou dans Bon week-end Monsieur Benett qu'il parvient à populariser au près du grand public. Au cinéma, il s'affiche à travers quelques seconds rôles dans Futures Vedettes, Ce soir ou jamais ou encore Caporal épinglé.

Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans

Le parcours cinématographique de Guy Bedos est intimement lié à celui du cinéaste Yves Robert, qui lui donne la plupart de ses grands rôles. L'humoriste a tourné dans 6 de ses films. Le réalisateur lui offre en 1964 son premier grand rôle dans Les Copains, aux côtés de Philippe Noiret. Dix ans plus tard Yves Robert soumet à Guy Bedos la consécration à travers Un éléphant, ça trompe énormément. Un énorme classique du cinéma français, devenu culte. Un an plus tard, l'humoriste est de retour devant la caméra d'Yves Robert pour un autre classique : Nous irons tous au paradis.

Guy Bedos se met à multiplier les succès sur scènes à travers des one man show cinglants, burlesques et provocateurs. Il se crée une réputation unique d'artiste engagé et corrosif, critique et satirique, et ouvre la voie à de nombreux artistes du même genre. Face à ces succès répétitifs, il se fait plus absent des écrans, préférant la scène qu'il apprécie particulièrement. En 1984 il fait cependant une apparition dans Réveillon chez Bob. Puis il retrouve Yves Robert pour Le Bal des casse-pieds en 1992. Dès lors, à part quelques courtes apparitions Guy Bedos sera avant tout un homme de scène.

Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans

Absent pendant 15 ans des écrans il décide de revenir dans les années 2000. Il tient un rôle dans Survivre avec les loups en 2007, dans Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du Monde en 2010, et dans Et si on vivait tous ensemble ? en 2011. Mais il préfère la scène et enchaîne les spectacles avec une fougue de jeune homme. Avec lui, la revue de presse parlée devient un véritable exercice de style, et son style devient un véritable exercice humoristique. Sa devise : « faire du drôle avec du triste ». Soutenu par la gauche et dénigré par la droite, Guy Bedos attire les foules, et remplit les salles sans difficulté.

Le 23 décembre 2013 Guy Bedos mettait un terme à près de quarante ans de carrière humoristique. Sur les planches de l'Olympia il fait des adieux touchants. Devant une salle comble il livrait sa dernière revue de presse, avouant le cœur lourd : « Je vais avoir un mal fou à vous quitter, il n'y a que sur scène que je suis bien »... Et aujourd'hui, c'est nous qui avons du mal à le quitter...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Little Monsters : le réalisateur de Toy Story 4 s'attaque aux monstres d'Universal

Universal est sur une grande lancée avec ses monstres ! Le succès de "Invisible Man" a enfin initié quelque chose et un nouveau projet s'ajoute à la liste de ceux en préparation. Le réalisateur de "Toy Story 4" va mener "Little Monsters", un film de genre pour le grand public.