ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

L'acteur Philippe Nahon est décédé

L'acteur Philippe Nahon est décédé

Le cinéma français perd un visage incontournable. Le comédien Philippe Nahon, qui a accompagné des cinéastes tels que Mathieu Kassovitz, Jacques Audiard, Gaspar Noé ou encore Fabrice Du Welz à leurs débuts, est décédé à l'âge de 81 ans.

Sa voix et sa trogne comptent parmi les plus mémorables du cinéma français. Le comédien Philippe Nahon est décédé le dimanche 19 avril des suites d'une longue maladie, aggravée par le coronavirus. L'acteur a marqué de sa présence inquiétante bon nombre de films cultes, parmi lesquels Seul contre tous, Irréversible, Haute Tension, La Haine ou encore Le Pacte des loups.

Son premier rôle, Philippe Nahon le tient en 1962 dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville. L'acteur tourne ensuite sous la direction de Jacques Doillon dans Les Doigts dans la têtede Michel Drach dans Le Pull-over rouge ou encore de Jacques Monnet dans Clara et les chics types. Dans les années 90 et 2000, le comédien accompagne plusieurs jeunes cinéastes extrêmement prometteurs dans leurs débuts, de Jacques Audiard à Benoît Mariage, en passant par Mathieu Kassovitz.

Gaspar Noé lui offre le rôle du Boucher dans le court-métrage Carne en 1991, qu'il reprend sept ans plus tard dans Seul contre tous. Il tente ensuite de faire descendre Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui et Vincent Cassel du toit d'un bâtiment dans La Haine, alors qu'ils dégustent tranquillement des merguez. Une courte mais inoubliable apparition, qui prouve que Philippe Nahon était capable d'imposer son charisme le temps d'une scène. Guillaume Nicloux l'engage pour le drame Faut pas rire du bonheur, avant de le retrouver sur Le Poulpe et Une affaire privée.

En 2002, le comédien donne le ton macabre d'Irréversible dans la scène d'ouvertureen rappelant d'emblée que "le temps détruit tout". Un an plus tard, il terrorise Cécile de France et Maïwenn en prêtant ses traits au redoutable tueur de Haute Tension. Côté film de genre, Philippe Nahon a également brillé dans Calvaire, MR 73 et La Meute. À la télévision, l'acteur a par ailleurs prêté ses traits à Goustan de Carmélide, dit le Cruel, dans Kaamelott.

L'hommage bouleversant de Gaspar Noé

Fidèle collaborateur et ami de Philippe Nahon, Gaspar Noé lui a adressé un tendre et long hommage dans les colonnes de Libération :

On est restés soudés toutes ces années, tels deux frères ou un neveu et son oncle préféré. Browning avait rencontré son Lon Chaney, Scorsese son De Niro. Et moi, loin de ces géants, je t’avais quand même rencontré toi, et je n’aurais jamais pu souhaiter mieux.

Mathieu Kassovitz a de son côté salué le talent de ce "comédien des amoureux du cinéma". Fabrice Du Welz a quant à lui écrit sur Twitter :

Je t’ai découvert dans Carne de Gaspar et je ne m’en suis jamais complètement remis. Je te pensais inaccessible, j’avais faux, tu répondais toujours. Tu as été l’acteur d’une génération et tu étais un homme en or. Adieu Philippe, je t’aimais.

Enfin, Alexandre Astier a déclaré :

J’apprends avec beaucoup de chagrin la disparition de Philippe Nahon. Toutes mes pensées aux siens… Bon sang, que c’est triste…