Le Terminal : le réfugié iranien qui a inspiré le film de Steven Spielberg est décédé

Le Terminal : le réfugié iranien qui a inspiré le film de Steven Spielberg est décédé

Mehran Karimi Nasseri vécut entre 1988 et 2006 au sein de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Après y être revenu en octobre 2022, il est décédé le samedi 12 novembre dans le terminal 2F. Son histoire avait inspiré notamment "Le Terminal" de Steven Spielberg.

Le Terminal : l'inspiration de Steven Spielberg

Réalisé par Steven Spielberg, Le Terminal (2004) raconte une histoire complètement folle. Celle de Viktor Navorski (Tom Hanks), un touriste qui souhaite se rendre aux Etats-Unis. Seulement, arrivé à l'aéroport américain, il apprend que son pays, la Krakovie (un pays fictif), vient de sombrer dans une guerre civile et que les frontières sont désormais fermées. Impossible pour lui de retourner chez lui, mais également de rentrer sur le sol américain après s'être fait confisquer son passeport par le nouveau directeur de l'aéroport, Frank Dixon (Stanley Tucci).

Tom Hanks - Le Terminal
Viktor Navorski (Tom Hanks) - Le Terminal ©United International Pictures

Viktor va alors rester bloqué dans le terminal. Et y vivre jour et nuit grâce aux boutiques et aux petits boulots qu'il parvient à faire. Un véritable récit hollywoodien et peu plausible pourrait-on penser. Sauf que Spielberg s'est bel et bien inspiré d'une histoire réelle. Celle de Mehran Karimi Nasseri, un réfugié iranien qui se retrouva bloqué à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle entre 1988 et 2006. Une aventure décrire par lui-même dans sa biographie, The Terminal Man, et qui inspira également Tombés du ciel (1994) de Philippe Lioret.

La fin du voyage de Mehran Karimi Nasseri

Pendant des années, Mehran Karimi Nasseri a vécu dans le terminal 1 de l'aéroport français, après avoir fui son pays. Il était d'abord passé par la Belgique avec des papiers en règle, avant de tenter de rejoindre l'Angleterre. Mais ayant retourné sa carte de réfugié à Bruxelles, il ne put se rendre sur le territoire britannique ni revenir en Belgique. Il parvint finalement à se rendre en France mais fut arrêté, car en situation irrégulière. Après trois mois de prison, il retourna à l'aéroport, parvint à embarquer dans un avion pour Londres mais fut à nouveau renvoyé d'où il venait.

Après de multiples périples et procédures, c'est en 1999 qu'il a obtenu le statut de réfugié en France et un titre de séjour. Mais ayant visiblement perdu la raison, il refusa de signer ses nouveaux papiers. Il disait alors se faire appeler désormais sir Alfred Merhan et ne pas être Iranien.

Il vécut donc de son plein gré à l'aéroport, avant d'être hospitalisé en 2006 suite à une intoxication alimentaire. Mehran Karimi Nasseri aurait été les années suivantes dans un foyer d'accueil mais était revenu à l'aéroport de Roissy en octobre 2022 avant d'y décéder le 12 novembre 2022, d'une mort naturelle, d'après l'AFP.

 

Voir aussi

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de "Mission Cléopâtre"

Après une première diffusion le lundi 21 novembre 2022, Alain Chabat a donné rendez-vous au public de TF1 chaque soir de la semaine, pour dix émissions au total. Lorsque, pour l'avant-dernière de "Le Late avec Alain Chabat", il a reçu son ami Édouard Baer, les deux comédiens se sont amusés à refaire la scène culte de « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ». Enfin presque...