Mitchell Ryan, acteur de "L'Arme fatale", est décédé

Le général McAllister

Mitchell Ryan, acteur de "L'Arme fatale", est décédé

Le comédien Mitchell Ryan est décédé à 88 ans. Il était le grand méchant de "L'Arme fatale", il avait croisé la route de Clint Eastwood ou encore joué le patron de Jim Carrey dans "Menteur, menteur".

Décès du comédien Mitchell Ryan

Né le 11 janvier 1934, Mitchell Ryan est décédé le 4 mars 2022 à l'âge de 88 ans. Le comédien était une grande figure du cinéma hollywoodien et de la télévision américaine. Un visage reconnaissable, apparu dans de nombreuses productions durant une carrière de cinquante ans. Il commence en effet à apparaître devant la caméra dès 1958 avec Thunder Road d'Arthur Ripley. Un rôle très secondaire. Et il faudra attendre plusieurs années avant que sa carrière ne décolle véritablement.

Après avoir été remplacé de la série Dark Shadows (1967) en raison de son alcoolisme, il commence vraiment à enchaîner les films dans les années 1970. Il joue ainsi en 1973 dans L'Homme des hautes plaines porté par Clint Eastwood. Et retrouve l'acteur américain la même année avec Magnum Force.

Le méchant de L'Arme fatale

Mitchell Ryan multiplie les rôles dans les années 1970 et 1980 en jouant principalement à la télévision. Mais en 1987 il marque définitivement les esprits en incarnant le général McAllister, le méchant de L'Arme fatale (1987). Il participe ainsi à faire rentrer dans la légende le duo de flics que composent Roger Murtaugh et Martin Riggs.

L'Arme fatale
L'Arme fatale ©Warner Bros.

Bien qu'il dégage naturellement un certain sérieux, Mitchell Ryan accepte également de participer à un genre plus comique. En 1993, avec Hot Shots! 2, ou encore en 1997, avec Menteur, menteur. On se souvient notamment de cette scène hilarante durant laquelle le comédien écoute Jim Carrey lui dire ses quatre vérités :

Toujours dans un genre comique, il avait un rôle régulier dans la sitcom Dharma & Greg (1997-2002). Après cette série, Mitchell Ryan s'est fait de plus en plus discret, n'apparaissant qu'occasionnellement dans des séries, généralement le temps d'un épisode.

 

Voir aussi

La Belle époque : quand Guillaume Canet redoutait la collaboration avec Nicolas Bedos

La Belle époque : quand Guillaume Canet redoutait la collaboration avec Nicolas Bedos

Deuxième long-métrage de Nicolas Bedos, "La Belle époque" propose une odyssée nostalgique très personnelle, dans laquelle Guillaume Canet se fait le double de cinéma du réalisateur. Un rôle qu'il a accepté, mais avec quelques appréhensions...