ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Sean Connery, acteur légendaire et fameux James Bond, est décédé à 90 ans

Sean Connery, acteur légendaire et fameux James Bond, est décédé à 90 ans

Un acteur de légende nous quitte aujourd'hui puisque nous apprenons la mort de Sean Connery. L'Écossais était âgé de 90 ans.

Sean Connery est décédé

Il a en effet été annoncé par la BBC que Sean Connery s'est éteint à l'âge de 90 ans aux Bahamas où il résidait depuis quelques années.

L'Écossais est né à Edimbourg en 1930 et commença sa carrière à la télévision où il se fit remarquer dans un téléfilm intitulé Requiem pour un poids lourd en 1957. Il y incarnait un boxeur à la carrière tragique. L'acteur est grand, beau, à la carrure puissante et le rôle de sa vie va bientôt lui être offert. Alors qu'il joue dans la pièce de théâtre Judith, Terrence Young le remarque et lui confie qu'il l'aidera s'il le peut. Alors quand le réalisateur est choisi pour mettre en scène un certain James Bond contre Dr No, il rappelle Connery qui, bien que moins connu que les autres acteurs pressentis, décroche le rôle-titre. Il ne sera néanmoins payé que 5000 livres. Le film est un carton et fait de lui une star internationale. Autant dire que son cachet pour les suivants sera revu très très à la hausse.

Sean Connery dans James Bond
Sean Connery dans le rôle de James Bond

Bien que se sentant un peu enfermé dans le costume légèrement étriqué de 007, il lui prête ses traits, par obligation contractuelle, dans 5 autres épisodes (Bons baisers de Russie (1963), Goldfinger (1964), Opération Tonnerre (1965), On ne vit que deux fois (1967) et Les diamants sont éternels (1971)), plus un non officiel (Jamais plus jamais (1983)).

Plus qu'un matricule

Sean Connery était en effet bien plus qu'un simple James Bond, et sa filmographie, forte de presque 100 films, regorge de chef d’œuvres mis en scène par d'immenses réalisateurs. L'acteur a notamment tourné sous la direction d'Alfred Hitchcock (Pas de printemps pour Marnie), Sidney Lumet (Le crime de l'Orient-Express), ou John Huston (L'homme qui voulut être roi).

Dans les années 80, il apparaît dans plusieurs succès du box-office qui vont asseoir sa notoriété auprès d'un nouveau public. Il est un moine dans Le Nom de la Rose de Jean-Jaques Annaud, un maître immortel dans Highlander et, honneur suprême, devient le père d'Indiana Jones dans Indiana Jones et la dernière croisade. Il reçoit enfin le Golden Globe et l'Oscar du meilleur second rôle pour son apparition dans Les Incorruptibles de Brian De Palma.

Sean Connery dans les Incorruptibles
Sean Connery au côté de Kevin Costner dans Les Incorruptibles en 1987

Les années 90 seront marquées par ses prestations dans de grosses productions hollywoodiennes d'action. De Rock à Haute Voltige en passant par À la poursuite d'Octobre Rouge ou Soleil levant, sa barbe grisonnante fait merveille dans des rôles de haut-gradés ou de mentor ravi de partager son expérience. Il est également aussi touchant dans des prestations dans des longs-métrages plus indépendants. On se souviendra de lui en écrivain qui prend sous son aile un jeune prodige dans le très beau À la rencontre de Forrester de Gus Van Sant.

Il continuera à alterner grosses et petites productions jusqu'en 2003, année où il prend sa retraite. Sa dernière apparition se fera dans La Ligue des gentlemen extraordinaires, un film d'action oubliable que l'on pourra néanmoins aujourd'hui regarder avec un peu plus d'émotion.

Sean Connery avait été anobli par la reine Élisabeth II en 2000, pour services rendus au cinéma britannique. Il était également membre de l'ordre de l'Empire britannique. Il faut s'attendre à de nombreux hommages à la télévision avec des diffusions de ses films les plus connus. Il y en a tellement que nous n'aurons que l'embarras du choix pour redécouvrir et célébrer cet immense acteur qui aura marqué de son empreinte le monde du cinéma.

 

Voir aussi

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Philippe Clair, réalisateur de plusieurs comédies cultes des années 70 et 80, est décédé à l'âge de 90 ans.