Danny McBride (The Righteous Gemstones) : "Il y a pas mal de bordel qui arrive !"

Entretien avec Danny McBride et Cassidy Freeman

Danny McBride (The Righteous Gemstones) : "Il y a pas mal de bordel qui arrive !"

La série "The Righteous Gemstones", diffusée en France sur OCS et menée par le génial Danny McBride, vient de débuter sa seconde saison. Une plongée hilarante et parfois effrayante dans le monde des évangélistes stars aux États-Unis, dont on a pu parler avec son créateur et l'actrice Cassidy Freeman.

The Righteous Gemstones, série délirante signée Danny McBride

HBO aime les histoires de famille et en fait souvent des grands succès télévisés. Viennent immédiatement à l'esprit des shows comme le monument Les Soprano et actuellement l'exceptionnelle Succession, desquels on peut maintenant rapprocher, toutes proportions gardées et dans un genre bien différent, The Righteous Gemstones, série créée, écrite, produite et interprétée par Danny McBride. Diffusée en France sur OCS, cette série qui se balance entre comédie et thriller s'intéresse à une famille de pasteurs évangélistes stars et au phénomène des mega churchs aux États-Unis, où la religion est un spectacle comme un autre.

The Righteous Gemstones
The Righteous Gemstones ©OCS

Drôle, bourrée d'humour noir, servie par un beau casting, la série a débuté sa seconde saison sur OCS le 10 janvier 2022. À cette occasion, on a pu poser quelques questions à Danny McBride (Jesse Gemstone) et l'actrice Cassidy Freeman (Amber Gemstone).

Rencontre avec Danny McBride et Cassidy Freeman

Pour les retardataires qui ne découvriraient The Righteous Gemstones que maintenant, pouvez-vous présenter vos personnages ?

Cassidy Freeman : Amber Gemstone est très sûre d'elle-même et très dogmatique, et elle a tout d'une épouse de pasteur. Elle vient d'un milieu modeste, et elle a tout fait pour arriver là où elle est aujourd'hui. Elle aime son mari et ses enfants, et elle désire les voir s'élever encore et connaître le succès. Et pour ça, elle est prête à tout !

Danny McBride : Jesse Gemstone est le fils aîné du grand pasteur Eli Gemstone (John Goodman), il est donc en pole position pour prendre sa suite. Mais évidemment il n'a rien fait pour le mériter, c'est un pasteur médiocre qui n'a jamais rien fait d'exceptionnel. Il n'a pas vraiment de talent, mais il fait semblant du mieux qu'il peut pour en donner l'illusion, et essayer d'exister dans cette famille très exposée dans la vie publique.

Peut-on dire que vous formez une des familles les plus drôles mais aussi les plus détestables de l'histoire des séries ?

D.M. : (rires) Vous savez, j'ai une très lourde tendance à travailler sur des shows qui présentent des personnages détestables, et Jesse Gemstone n'est peut-être pas le plus détestable, par rapport à ce que j'ai pu faire avant. Mais oui, j'imagine qu'on peut définir les Gemstones ainsi !

The Righteous Gemstones
The Righteous Gemstones ©OCS

La grande qualité de The Righteous Gemstones, c'est son équilibre entre la comédie et le thriller, on passe du rire à l'effroi en un clin d'oeil. Comment créez-vous ce glissement permanent ?

D.M. : C'est la partie la plus marrante, réfléchir à comment trouver cet équilibre. On n'a pas vraiment de recette miracle pour naviguer entre ces différents genres, mais comédiens comme scénaristes on essaye constamment de trouver cet entre-deux. Comment parvenir à garder le public investi lorsqu'on glisse constamment d'un ton à un autre ? On s'accroche à ça, parce qu'ainsi on propose une expérience unique, un spectacle où tout peut arriver à tout moment. Mais pas seulement sur les plot twists, aussi sur ces changements soudains de tons.

C'est ce qui nous motive, ce qui nous fait rire, placer le public dans une phase comique et lui envoyer un sucker punch avec quelque chose de grave ou de destructeur. J'ai une sensibilité particulière, et c'est ce que je recherche aussi en tant que spectateur. Ça ne plaît pas à tout le monde, mais moi j'adore.

C.F. : Oui c'est exactement ça, on travaille avec un scénario qui permet ces glissements, et les jours où on tourne, on crée avec cette liberté. Il y a ainsi une forme de vérité, d'authenticité, c'est comme remplir un texte à trous, ça donne du réalisme et c'est pour ça que c'est à la fois drôle et effrayant, qu'on arrive à avoir plusieurs genres dans une même séquence.

Gardez-vous un souvenir en particulier du tournage de la première saison ?

D.M : Concernant la première saison, j'ai toujours en tête la nuit passée avec John Goodman et Adam Devine dans une piscine à vagues pour baptiser des gens, qui est la scène d'ouverture du premier épisode. C'était vraiment très amusant ! Mais il y en a d'autres, travailler avec toute l'équipe de The Righteous Gemstones est un privilège, le casting, les techniciens, ce sont des gens que j'admire donc chaque jour de travail est spécial.

À quoi s'attendre pour cette nouvelle saison ? Encore plus de chaos ?

D.M : Je ne vais rien dévoiler, mais il y a beaucoup de choses inattendues qui vont arriver dans cette nouvelle saison. Elle commence comme une exploration, comprendre d'où vient Eli et où il va aller, ou plutôt jusqu'où il est prêt à aller. C'est le thème principal de la série, mais il y a par ailleurs beaucoup de folie et de bordel qui arrivent ! C'en est même épuisant à regarder (rires) !

 

The Righteous Gemstones S2 est diffusée sur OCS en US+24, à partir du 10 janvier 2022.

 

Voir aussi

Le Seigneur des anneaux : un premier teaser et un titre pour la série Amazon

Le Seigneur des anneaux : un premier teaser et un titre pour la série Amazon

Attendue pour septembre 2022, la série "Le Seigneur des anneaux" se dévoile à peine avec un premier teaser très énigmatique dirigé par une voix off particulièrement sombre...