Jennifer Tilly (Chucky) : "Je m'amuse tellement avec Tiffany Valentine !"

Rencontre avec l'interprète de Tiffany Valentine

Jennifer Tilly (Chucky) : "Je m'amuse tellement avec Tiffany Valentine !"

Jennifer Tilly et la démoniaque Tiffany Valentine sont de retour dans la série "Chucky". À l'occasion de la sortie du programme sur Salto, nous avons eu la chance d'échanger avec la comédienne sur son plaisir de poursuivre la franchise et de retrouver son grand ami Don Mancini, créateur de la célèbre poupée tueuse.

Chucky : la poupée tueuse fait son grand retour

Après plusieurs rôles marquants dans Susie et les Baker Boys, Coups de feu sur Broadway et Bound, Jennifer Tilly incarne son personnage le plus culte en 1998 dans La Fiancée de Chucky. La comédienne prête ses traits à la cruelle Tiffany Valentine, petite amie de Charles Lee Ray. Six ans plus tard, elle l'interprète à nouveau dans Le Fils de Chucky, où la poupée cherche à transférer son âme dans le corps de... Jennifer Tilly !

Depuis, l'actrice et Tiffany sont réapparues dans La Malédiction de Chucky et Le Retour de Chucky. Cette année, elles sont toutes les deux à l'affiche de la série Chucky, avec laquelle le créateur de la saga Don Mancini continue d'étendre l'univers de la poupée tueuse. Un programme composé de huit épisodes sanglants et hilarants, qui devrait ravir les fans et qui a également tout le potentiel pour plaire aux néophytes en quête d'effusions d'hémoglobine (découvrez notre critique ici).

Chucky
Chucky ©2021 Universal Content Productions LLC. All Rights Reserved.

À l'occasion de l'arrivée de Chucky sur Salto le 1er avril dernier, nous avons eu la chance d'échanger avec Jennifer Tilly, qui nous a parlé avec un enthousiasme non dissimulé de son plaisir à perpétuer la franchise, à s'essayer au format télévisuel et à travailler à nouveau avec son grand ami Don Mancini.

Rencontre avec Jennifer Tilly

Est-ce que vous vous attendiez à retrouver le personnage de Tiffany après Le Retour de Chucky ?

Jennifer Tilly : J'étais tellement surprise ! Vous savez, Don Mancini est l'un de mes meilleurs amis, donc je savais qu'il me trouverait une petite place. Dans La Malédiction de Chucky, j'avais un tout petit rôle, presque un caméo. Dans Le Retour de Chucky, j'avais un rôle un peu plus grand. Avec la série télévisée, je n'étais pas sûre de la place que j'aurais et quand Don m'a envoyé la première version du script, je n'avais qu'une ligne. (...) Et je croyais que ce serait tout ! Quand Don m'a demandé ce que j'en pensais, je lui ai dit ironiquement : "Je vais aller répéter ma ligne pour être prête". Et il m'a répondu : "Tu n'auras pas que ça !" Je lui ai dit : "Ah bon ?!" Et il m'a dit : "Oh non..." (Rires)

Je pensais vraiment que j'allais passer le flambeau à la nouvelle génération et quand j'ai reçu le script final, j'étais tellement heureuse de tout ce qu'il avait développé pour Tiffany. Il l'a rendue vraiment sexy, il m'a fait courir avec des talons aiguilles, m'a fait tuer des gens. Je joue au poker, j'ai plusieurs scènes de sexe... Qu'est-ce que je pouvais espérer de plus ?

Chucky
Tiffany Valentine (Jennifer Tilly) - Chucky ©2021 Universal Content Productions LLC. All Rights Reserved.

On sent que Don Mancini aime énormément ses personnages...

J. T. : Don est un excellent auteur. Il adore tous les personnages de Chucky. Il adore toute l'histoire de Chucky. Par exemple, quand il a fait revenir le personnage d'Andy Barclay, il a appelé Alex Vincent. Le studio lui a dit : "Est-ce qu'on ne pourrait pas prendre un autre acteur ?" Et il leur a répondu : "Non ! Alex Vincent est Andy Barclay !" Il sait ce que les fans ont envie de voir. Même s'il développe une nouvelle génération avec tous ces jeunes formidables, il pense aussi que c'est extrêmement important de faire revenir les personnages originaux comme moi, ou Christine Elise qui joue Kyle.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus chez Tiffany ?

J. T. : Je m'amuse tellement avec Tiffany ! Le truc vraiment bien avec Tiffany, c'est qu'elle est très kitsch. Elle prend vraiment beaucoup de plaisir à tuer, ce n'est pas quelque chose de grave pour elle. Elle est capable de blaguer et de s'amuser avec ses meurtres. Avec Don, on se demande toujours ce qu'elle va pouvoir dire. Et ce n'est pas grave si elle dit quelque chose de vraiment inapproprié parce que franchement, Tiffany est horrible, elle est tout simplement horrible.

Vous préférez jouer votre propre rôle, doubler Tiffany ou jouer Tiffany ?

J. T. : J'adore aller au studio - je l'ai déjà fait pour la prochaine saison - pour faire la voix de Tiffany. Parce que c'est tellement drôle ! C'est un personnage tellement drôle, le fait qu'elle pense être grandiose, qu'elle se prenne pour une star de cinéma, qu'elle soit excitée à l'idée de mener la vie de Jennifer Tilly... Mais avec Chucky, elle est tellement irritable et mesquine. Ils sont vicieux. C'est comme deux mangoustes qu'on mettrait dans une cage et qui se mettraient à se battre, puis à copuler, avant de se battre à nouveau. J'adore leur histoire d'amour !

La Fiancée de Chucky
La Fiancée de Chucky ©Universal Pictures

J'adore aussi être sur le plateau. C'est très amusant d'être Tiffany dans le corps de Jennifer Tilly. La façon dont Tiffany pense que Jennifer Tilly ferait les choses est très très kitsch. Elle adore être au centre de l'attention. C'est très drôle de jouer Tiffany en train d'exagérer et de parler à ses fans en se prenant pour une star du cinéma. Elle adore ça ! C'est la réalité mais c'est une sorte de réalité augmentée et cela se ressent aussi à travers ses vêtements. On dirait des tenues de comics mais qui sont réelles. C'est amusant d'être glamour à nouveau, de retrouver ce personnage que je joue depuis 25 ans. Donc j'aime vraiment beaucoup être Jennifer Tilly possédée par Tiffany, c'est ce que je préfère, mais j'adore aussi doubler la poupée. Elles ont des voix tellement différentes, ce sont presque deux personnages à part.

Travailler sur Chucky, c'est un peu comme travailler en famille, non ?

J. T. : Absolument ! Don est vraiment l'un de mes meilleurs amis. Quand on ne tourne pas, et il y a souvent eu plusieurs années entre chaque film, on traîne ensemble. On va au cinéma. Je ne connaissais pas vraiment le cinéma d'horreur avant de tourner Chucky et Don adore les films d'horreur, donc il a un peu fait mon éducation. Il m'a emmené voir des classiques comme La Malédiction. J'ai compris toute la dimension artistique et la beauté du cinéma d'horreur. Hormis quelques exceptions qui arrivent à devenir mainstream, comme Get Out ou Shining, le cinéma d'horreur hollywoodien est une sorte de "ghetto". Alors qu'il y a pourtant tellement de films d'horreur superbes, comme ceux de Brian De PalmaRosemary's Baby, L'Exorciste...

Pour moi, la série Chucky est très belle et sa photographie est superbe. C'est très beau à regarder et l'intrigue est très prenante. Cela me fait un peu penser aux frères Coen, cette histoire située dans cette petite ville...

Le Fils de Chucky
Le Fils de Chucky ©SND

J'adore travailler avec Don et avec Fiona (Dourif, ndlr). C'est une fille géniale. Quand on travaille avec des acteurs aussi talentueux, ils vous permettent d'améliorer votre jeu. Elle est toujours présente, très concentrée, et se donne à 110%. Elle est très créative, je me sens bien avec elle et nous pouvons improviser. C'est super de travailler avec quelqu'un en qui on a totalement confiance et qu'on admire, notamment pour les scènes de sexe ! Christine Elise, c'est pareil, on se connaît depuis plus de 30 ans !

Quand le remake Child's Play : La Poupée du mal a été annoncé, avez-vous pensé que c'était la fin de la saga de Don Mancini ?

J. T. : Il y a eu un moment où nous avons tous été nerveux parce que Don avait déjà signé un accord pour la série et pour deux films supplémentaires. Et MGM/UA avait les droits de Jeu d'enfant, donc ils ont décidé d'en faire un reboot. Et le reboot est génial ! Il y a eu d'excellentes critiques et on pensait que les fans de Chucky n'en voudraient pas mais ils ont adoré. Et on s'est demandés : "Où-est ce qu'on existe désormais dans l'univers Chucky maintenant que cette franchise est lancée ?" C'était étrange pour Don de voir ses personnages être retravaillés. Mais nous sommes la saga classique et nous avons les meilleurs fans du monde ! Après cet étrange moment et après la pandémie, nous sommes de retour !

 

Voir aussi

La Belle époque : quand Guillaume Canet redoutait la collaboration avec Nicolas Bedos

La Belle époque : quand Guillaume Canet redoutait la collaboration avec Nicolas Bedos

Deuxième long-métrage de Nicolas Bedos, "La Belle époque" propose une odyssée nostalgique très personnelle, dans laquelle Guillaume Canet se fait le double de cinéma du réalisateur. Un rôle qu'il a accepté, mais avec quelques appréhensions...