Accueil > News > People > Interviews > Les Indestructibles 2 : on a rencontré Brad Bird

Les Indestructibles 2 : on a rencontré Brad Bird

À l’occasion de la sortie des « Indestructibles 2 », présenté en avant-première au Festival International du film d’animation d’Annecy, on a rencontré le réalisateur Brad Bird. Make animation great again !

Il fait partie des talents les plus connus des studios Disney-Pixar. Il a signé le premier volet des Indestructibles, le merveilleux Ratatouille et le très sous-estimé À la poursuite de demain. Sa carrière est ponctuée de films d’une grande qualité comme le très bon Mission Impossible 4 : Protocole Fantôme, pour ne citer que lui. Brad Bird était donc une des figures les plus attendues durant l’édition 2018 du Festival d’Annecy.

Venu présenter en avant-première le deuxième volet des Indestructibles, il en a profité pour venir à la rencontre des fans, des étudiants (à qui il a remis les prix aux lauréats de la 6e édition de Disney Art Challenge) et de la presse. Tous étaient très excité et il faut le dire impressionnés par l’américain qui, lui, était très détendu.

Il a de quoi car il faut le dire, Les Indestructibles 2 est une réussite. Une suite parfaitement exécutée et qui assure une longue vie à la super famille. Des premières idées, à la mise en valeur du personnage d’Elastigirl en passant par les techniques utilisées, Brad Bird a répondu à nos questions en ponctuant l’une d’elles par un formidable « Make animation legal again » !

Dans ce deuxième opus, la famille Indestructible vit de nouvelles aventures avec d’autant plus d’action et une grande menace à combattre. Comment avez-vous eu l’idée de leur faire vivre ces nouvelles expériences, en famille ?

On fait exactement comme dans le premier excepté qu’on s’est demandé « et si les super-héros étaient eux-mêmes menacés pour ce qu’ils sont ? ». On a tout de suite pensé à Hélène Parr/Elastigirl pour incarner cette nouvelle aventure. Comment ça pouvait l’affecter et comment, par extension, cela pouvait affecter Bob. On a trouvé ça vraiment drôle de mettre Bob dans une situation un peu délicate. Finalement, Hélène est restée celle qu’elle était déjà dans le premier film. On lui a simplement donné l’occasion de le montrer. De montrer qui elle est vraiment. Dans les interviews des super-héros au début du premier film on voyait brièvement qui était Hélène.

Ensuite on a vu qu’elle était une mère formidable. Dans le premier film c’est son côté mère qui était mis en valeur, dans le second c’est sa carrière de super-héroïne qui est mise en avant. On y voit, comme dans le premier, son caractère protecteur et sa faculté à tout contrôler. Ce qui l’a rend absolument géniale à la fois en tant que super-héroïne et à la fois en tant que mère. C’est vraiment de son personnage que l’histoire des Indestructibles 2 a commencé. On voulait voir ce qui se cachait en elle. Et je pense, très objectivement que c’est un des meilleurs personnages des studios d’animation.

Hélène/Elastigirl a véritablement le pouvoir dans le film, elle est plus forte et a la grande responsabilité d’une mission qui pourrait affecter l’avenir des super-héros. Comment avez-vous écrit son personnage ?

Elle avait déjà beaucoup de pouvoir dans le premier film mais elle était sous-estimée et comme endormie. Elle s’est finalement réveillée et révélée au monde. Dans le premier film, elle utilisaient principalement ses pouvoirs pour protéger ses enfants et parfois son mari. Elle était mère avant tout. Là c’est différent. Ce qui ne fait pas d’elle une mauvaise mère bien sûr. Dans ce film elle est avant tout la grande super-héroïne dont le monde a besoin et finalement dont sa famille a besoin pour évoluer dans un futur plus égalitaire et donc meilleur.

Même dans la manière dont elle est dessinée et animée, elle représente quelque chose de beaucoup plus fort. Elle semble invincible. C’est évidemment en grande partie grâce à qui elle est mais aussi, d’un point de vue technique, à la façon dont elle prend littéralement vie. Quand j’ai commencé mon métier, avec le recul que j’ai aujourd’hui, je me rends compte que les héroïnes n’étaient pas assez mises en valeur. J’admire le travail des concepteurs et des dessinateurs de Disney-Pixar qui font évoluer tout ça.

Les Indestructibles 2 est sur bien des points un film d’action. Vous avez réalisé, entre autres, Mission Impossible : Protocole fantôme et TomorrowLand, vous vous en êtes inspiré ?

Oui, je le pense. C’est assez difficile d’occulter les films qu’on a fait avant, surtout quand ils ont des points en commun. Ils sont sans aucun doute, tous très similaires, car je suis inspiré par ce dont je crois et par ce que je suis. Mais je veux faire des choses différentes, proposer d’autres aspects d’un même thème et surtout d’autres personnages.

Entre le premier film, sorti en 2004 et le deuxième, 14 ans ont passés et c’est beaucoup d’un point de vue technologique. Les techniques ont évolué et Disney-Pixar a sorti plus d’une dizaine de films. Comment fait-on pour appréhender ça en sachant que l’on fait une suite ?

Effectivement les techniques ont changé, elles ont tellement évolué et c’est génial. On voulait vraiment garder l’esprit du premier d’un point de vue visuel pour qu’il y ait une unité entre les deux films. Il a donc fallu travailler avec des nouveaux outils mais en gardant en tête le côté « rétro » que le premier a désormais acquis. Pour être parfaitement honnête celui-ci, toujours d’un point de vue technique, ressemble beaucoup plus à ce à quoi on voulait que le premier ressemble. On a totalement redessiné les personnages comme dans le premier, en optant pour les techniques manuelles. C’est génial si les deux films semblent avoir été réalisés à la même époque parce que je sais que c’est finalement un constat impossible étant donné que ce n’est pas le cas. Je suis très fier du travail que j’ai fait sur le premier et je suis d’autant plus fier du film mais celui-ci est définitivement exactement comme on voulait que le premier soit.

 

Propos recueillis par Pauline Mallet au Festival International du film d’Animation d’Annecy 2018

 

Ci-dessus la bande-annonce des Indestructibles 2 qui sortira en salles le 4 juillet 2018.

 

 

 

Voir aussi

Les Mondes de Ralph 2 : on a rencontré l’équipe du film !

À l'occasion de la 42e édition du Festival International du film d'animation d'Annecy, Josie Trinidad (co directrice de la trame scénaristique) et Kira Lehtomak (co directrice de l’animation) de "Ralph 2.0" sont venues présenter les premières images du film et on a pu leur poser quelques questions.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis