Rebecca Marder ( Simone, le voyage du siècle) : "Je n'ai pas d'objectif"

Rebecca Marder continue son ascension dans le cinéma français avec "Simone, le voyage du siècle", dans lequel elle incarne une jeune Simone Veil. Pour l'occasion, nous avons voulu en apprendre plus sur cette comédienne talentueuse. Interview "Portrait" à découvrir en une d'article.

2022, l'année Rebecca Marder

Depuis plusieurs mois maintenant, on ne cesse de voir Rebecca Marder sur les écrans. En début d'année 2022, on la découvrait en jeune juive passionnée de théâtre, à Paris, en 1942, dans Une jeune fille qui va bien (26 janvier). Un rôle déjà fort, offert par Sandrine Kiberlain, dont c'est le premier long-métrage. Puis, il y eut durant l'été le rafraîchissant Les Goûts et les couleurs (22 juin) de Michel Leclerc, dans lequel la comédienne pousse la chansonnette. Elle récidivera d'ailleurs dans cet exercice prochainement avec La Grande Magie de Noémie Lvovsky. Mais avant cela, c'est en Simone Veil que Rebecca Marder apparaît dans Simone, le voyage du siècle.

Pour ce film d'Olivier Dahan, elle incarne la célèbre figure française durant le premier tiers de sa vie. Notamment à Auschwitz, où elle fut déportée à l'âge de seize ans. Puis, durant les années qui suivirent la fin de la guerre, avec une période de trauma évidente, avant sa rencontre avec Antoine Veil. Par la suite, Simone Veil deviendra mère, reprendra ses études de droit et deviendra magistrate, mettant alors en lumière les conditions déplorables des prisons. Ce n'est que plus tard qu'elle deviendra une véritable icône en se battant, entre autres, pour la dépénalisation de l'avortement - incarnée alors dans le film par Elsa Zylberstein.

Son parcours avant Simone Veil

Incarner Simone Veil, ce n'est pas un rôle comme un autre. Et Rebecca Marder a conscience de la responsabilité que cela implique, comme elle nous le confiait pour notre interview Portrait (en une d'article). Mais la comédienne n'est pas arrivée là par hasard. Malgré son jeune âge (née en 1995), elle a déjà une grande expérience. Dès dix ans elle apparaissait à l'écran avec Sandrine Bonnaire et Pascal Légitimus dans Demandez la permission aux enfants (2007).

C'est à partir de là que commença à naître en elle le désir de devenir actrice. Pour cela, elle passa notamment par l'école du Théâtre national de Strasbourg avant de rejoindre, en 2015, la prestigieuse Comédie-Française. Durant sept ans elle enchaîna les représentations tout en se faisant tranquillement sa place dans le cinéma français.

Simone Veil (Rebecca Marder) - Simone, le voyage du siècle
Simone Veil (Rebecca Marder) - Simone, le voyage du siècle ©Warner Bros.

On serait tenté de dire que cette année, étant sa "première rentrée sans la Comédie-Française", elle peut désormais voler de ses propres ailes. Mais la réalité est que Rebecca Marder a déjà prouvé qu'elle était une actrice de talent capable de porter un film de cinéma sans fléchir. On l'a vu chez Sandrine Kiberlain, et d'autant plus avec Simone, le voyage du siècle. Sa prestation est à découvrir dans les salles le 12 octobre. Après quoi, il n'y aura pas longtemps à attendre pour la revoir sur les écrans. Début 2023, elle sera à l'affiche d'au moins trois films, dont le prochain François Ozon. Et ce n'est qu'un début...

Voir aussi

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de

Le Late avec Alain Chabat : quand Édouard Baer oublie sa scène culte de "Mission Cléopâtre"

Après une première diffusion le lundi 21 novembre 2022, Alain Chabat a donné rendez-vous au public de TF1 chaque soir de la semaine, pour dix émissions au total. Lorsque, pour l'avant-dernière de "Le Late avec Alain Chabat", il a reçu son ami Édouard Baer, les deux comédiens se sont amusés à refaire la scène culte de « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ». Enfin presque...