Space Jam 2 : rencontre avec la voix française de Bugs Bunny

Quoi de neuf, docteur ?

À l'occasion de la sortie en salles de "Space Jam : Nouvelle ère" le 21 juillet 2021, nous sommes allés dans les studios de doublage parisiens Dubbing Brothers, à la rencontre du comédien Gérard Surugue, la voix française officielle de Bugs Bunny depuis 24 ans.

Gérard Surugue : VF de Bugs Bunny depuis 24 ans

Vous ne connaissez peut-être pas son visage, mais sa voix vous sera familière. En effet, le comédien Gérard Surugue, un jeune homme de 75 printemps, est la voix française de plusieurs personnages très connus du cinéma et du jeu vidéo. Parmi eux on peut citer Garfield, Droopy, mais surtout Bugs Bunny.

Space Jam 2
Space Jam 2 © Warner Bros

C'est en 1997 à la sortie de Space Jam que Gérard Surugue succède au légendaire Guy Piérauld pour doubler le lapin intrépide. En effet, il est choisi parmi 150 candidats car il parvient parfaitement à imiter la voix de Guy Piérauld. Depuis, il est la voix attitrée de Bugs Bunny, et le double une nouvelle fois dans Space Jam : Nouvelle ère (en salles le 21 juillet 2021).

Le pitch :

LeBron James s'engage dans une aventure rocambolesque aux côtés de Bugs Bunny dans SPACE JAM - NOUVELLE ÈRE. LeBron et son jeune fils Dom sont retenus prisonniers dans un espace numérique par une intelligence artificielle malveillante. Le joueur de basket doit ramener son petit garçon sain et sauf chez lui, en faisant triompher Bugs, Lola Bunny et leurs camarades Looney Tunes face aux champions numérisés de l'intelligence artificielle : une équipe de stars de la NBA et de la WNBA gonflés à bloc comme on ne les a jamais vus !

Le secret ? Beaucoup de repos

Le doublage peut-être une activité physiquement fatigante. En particulier lorsqu'il s'agit de dessins animés :

Le dessin animé, c'est toujours à fond la caisse. C'est toujours au-delà de ce que ferait un humain. Donc on s'amuse mais quand tu sors ça fait du bien d'arrêter ! Et puis quand je double Bugs Bunny, il ne s'arrête jamais ! Il rentre en bébé, il revient en grand-mère, en Écossais, en lapin, en monstre. C'est impossible de couper. Quand j'ai fait Garfield, je me suis dit que ça allait être peinard. Il dort et il bouffe. Mais les créateurs l'ont fait rêver. Et dans les rêves, il galope, il court, il saute de tous les côtés. C'est aussi épuisant que Bugs Bunny !

Gérard Surugue (Bugs Bunny) en studio pour Space Jam 2
Gérard Surugue (Bugs Bunny) en studio pour Space Jam 2 © CinéSéries

Mais Gérard Surugue a la solution : beaucoup de repos entre les prises :

Les cordes vocales, quand on vient de faire un dessin animé, et si on n'a pas bien dormi, le soir on le sent. Il y a une seule règle là-dedans : le sommeil. Ça repose tout de dormir un petit peu. Bon, moi j'y arrive pas trop...

Quand on lui parle de retraite, Gérard Surugue ne veut même pas y penser. Lui qui a commencé le métier de comédien il y a plus de 40 ans, ne se voit pas arrêter de sitôt :

Ça ne m'intéresse pas le retraite, moi. Regardez Napoléon, avec la Russie, il s'est fait chier ! (rires)

Voir aussi

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

Découvrez toutes les informations sur le film d'horreur "La Proie d'une ombre" attendu le 15 septembre prochain dans les salles françaises. Le film est réalisé par David Bruckner ("The Signal", "Le Rituel") et est porté par l'actrice Rebecca Hall.