MENU
Accueil > News > People > Que deviennent-ils ? > Que devient Jason Priestley (Beverly Hills) ?

Que devient Jason Priestley (Beverly Hills) ?

Principalement connu pour avoir campé l’irrésistible Brandon Walsh dans la cultissime série Beverly Hills huit années durant, l’acteur canadien Jason Priestley fêtera cet été son 50e printemps. Ça ne nous rajeunit pas tout ça ! Également réalisateur et producteur, la gueule d’ange des collines a su rebondir après l’arrêt du show qui lui offrit une reconnaissante planétaire.

Capitale hollywoodienne, la ville du comté de Los Angeles est depuis le début des années 1920 célèbre de par le monde pour être le lieu de vie de moult vedettes du cinéma. C’est au sein de ce lieu paradisiaque que les créateurs Aaron Spelling et Darren Star décidèrent de tourner leur show Beverly Hills, 90210. À la fois incontournable et intemporelle, la série contait l’histoire d’une jeunesse américaine idéalisée, entre beauté, richesse et insouciance. Nos lycéens avaient des problèmes d’adolescents comme tout un chacun et cela nous faisait rêver. Comme si nous n’en avions pas assez de nos propres soucis de cœur et choix pour l’avenir à régler… Toujours est-il que leurs histoires d’amour et d’amitié, leurs accomplissements et leurs crises de larmes nous ont fait vibrer jusqu’à l’université, fameux passage à l’âge adulte où rien ne sera plus jamais pareil. Retour sur la carrière de la tête d’affiche du show Jason Priestley, qui a pendant huit ans campé l’altruiste Brandon Walsh !

La belle époque

Beverly Hills, 90210, plus connu sous l’abréviation Beverly Hills, nous mit des étoiles dans les yeux durant pas moins de 294 épisodes de 44 minutes, ce de 1993 à 2001 sur TF1. À l’apogée du succès, Brenda (Shannen Doherty), Brandon, Kelly (Jennie Garth), Dylan (Luke Perry) & Co réunirent pas moins de 21.7 millions de téléspectateurs américains. Pour rappel, nous suivons au départ les frangins Brandon et Brenda Walsh, qui venaient de quitter leur Minnesota natal pour emménager dans un luxueux quartier résidentiel de Los Angeles. Nous avons nommé Beverly Hills.

Véritable mer d’huile infestée de requins, le lycée ne leur offre pas que des cadeaux. Brenda se lie d’amitié avec Kelly, stéréotype de la blonde sans cervelle de prime abord, et Donna (Tori Spelling). Brandon de son côté se rapproche de Dylan, tombeur de ces dames plus sensible qu’il n’y parait, ainsi que de Steve (Ian Ziering) et Andrea (Gabrielle Carteris). Autant de personnages pour autant de petites joies et de grands bonheurs, de blessures et de secrets bien gardés. L’arrivée de la bande à l’université est l’occasion d’intégrer de tout nouveaux personnages, entre autres Valerie Malone (Tiffani Amber Thiessen), « cousine » de Brandon et Brenda. La venimeuse et piquante beauté sèmera la pagaille pour toujours plus de rebondissements.

Priestley au sommet

C’est après avoir campé plusieurs rôles secondaires dans des séries télévisées (entre autres 21 Jump Street et L’ange revient) et fait quelques apparitions au cinéma (La Tête dans les nuages, Nowhere to Run) que Jason Priestley décroche le très convoité rôle de Brandon Walsh dans Beverly Hills. Le célèbre feuilleton diffusé en première partie de soirée, Prime time serial pour les mordus, est pour la première fois nommé aux Golden Globes en 1992 dans la catégorie « Meilleure série dramatique » pour la saison 1, ainsi qu’en 1993 pour la saison 2.

Priestley est quant à lui sélectionné à la prestigieuse cérémonie des Golden Globes en 1993 et en 1994. C’est par ailleurs en 1992, année de tous les records pour Beverly Hills, que Shannen Doherty, Priestley et Luke Perry font la une de Rolling Stone. Une véritable consécration pour le trio vedette. En 2008, Entertainment Weekly classe le show à la 20e place des 100 plus grands show de ces 25 dernières années. Un an plus tard, TV Guide classe le 21e épisode de la saison 1 à la 91e place des 100 plus grands épisodes de fiction de ces 30 dernières années. Carton plein en résumé, pour une série somme tout banale qui raconte le quotidien d’adolescents en pleine crise d’identité. Une recette à laquelle quiconque avait goûté ne pouvait plus s’en passer.

Brandon sans sa bande

Après huit ans passés sur le campus de Beverly Hills, difficile pour l’acteur de faire ses preuves au sein d’autres distributions. Brandon Walsh, c’est un peu comme l’huitre accrochée à son rocher, le rôle qui colle à la peau et qui refuse de vous laisser voguer vers d’autres contrées. Le comédien n’a toutefois pas baissé les bras et a enchainé au fil des années de nombreux projets, aussi divers que variés, tant au cinéma qu’à la télévision, tant dans l’animation qu’en tant que réalisateur et / ou producteur.

C’est ainsi qu’il joua dans de nombreuses productions en parallèle de Beverly Hills, entre autres des longs métrages tels que Calendar Girl (1993), Amour et mort à Long Island (1997) ou encore Voyeur (1999). Après l’arrêt de la série, notre homme tourna notamment dans Vengeance secrète (2001), Die, Mommie, Die ! (2003) et plus récemment dans Enter the Dangerous Mind (2013), Zoom (2015) et Away from Everywhere (2016). Côté films d’animation, Priestley prêta sa voix au lion dans Le Lion d’Oz (2000) et remit la couvert du doublage dans Family Guy Presents Stewie Griffin : The Untold Story (2005).

Away from Everywhere

Quoi de beau au programme ?

Une fois sa révérence tirée face au soleil californien, Priestley joua dans de nombreux téléfilms dont Common Ground (2000), Warning : Parental Advisory (2002), Qui veut m’épouser ? (2004), Termination Point (2007), Une famille dans la tempête (2009), Making a Scene (2010) ou encore Prayer Hour (2011). Côté série, ses fans ont également pu le retrouver dans Au-delà du réel : L’aventure continue (1997), Spin City (2000), Tru Calling : Compte à rebours de 2004 à 2005, FBI : Portés disparus (2006), Medium (2007) ou encore Call Me Fitz de 2010 à 2013, série pour laquelle il reçut en 2011 le Canadian Comedy Award pour sa performance d’acteur. Priestley a également joué dans How I Met Your Mother (2013), Welcome to Sweden (2015) ou encore Private Eyes depuis 2016.

Notre homme s’est également frotté aux séries d’animation en prêtant sa voix à Bo Diddly Squat dans six épisodes de Eek ! Le Chat, de 1993 à 1997, ainsi qu’à Jack McCyber dans Les Motards de l’espace (1995). Nous avons également pu l’entendre dans Superman, l’Ange de Metropolis (1998), Les Griffin (2006), Creative Galaxy de 2014 à 2016 et dans Wishenpoof ! (2015). En 2012, Priestley participe par ailleurs à une publicité pour les jeans Old Navy avec ses anciens partenaires de Beverly Hills Jennie Garth, Luke Perry et Gabrielle Carteris.

Call me Fitz

Triple casquette

Au-delà de l’acting, Priestley s’est également essayé à la production et à la réalisation. Et autant le dire de suite, il s’en sort plutôt très bien avec six téléfilms à son actif en tant que réalisateur (Kiss Tomorrow Goodbye, Je veux votre mari ! ou encore Le Plus Beau des cadeaux). Sans compter les quinze épisodes de Beverly Hills, un épisode de 7 à la maison (2007), un épisode de 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération et plus récemment l’épisode 8 de la saison 1 de Ghost Wars (2018).

Sorti en 2014, son premier long métrage intitulé Cas & Dylan a par ailleurs remporté le Prix du Public au festival du film de Whistler et le prix de la meilleure actrice pour Tatiana Maslany. La comédie dramatique se penche sur les dernières volontés d’un médecin mourant, campé par Richard Dreyfuss. Celles-ci se retrouvent bouleversées lorsqu’il se retrouve en cavale avec une jeune fille de 22 ans.

Potins du gratin

De 1992 à 1997, Priestley fut fiancé à l’actrice Christine Elise, qui se glissait dans la peau d’Émilie Valentine dans Beverly Hills. Depuis mai 2005, notre homme a passé la bague au doigt de Naomi Lowde. Le couple a eu une fille prénommée Ava Véronica, âgée de 12 ans, ainsi qu’un petit garçon de 10 ans, Dashiell Orson.

Féru de sport automobile, le comédien a participé à diverses compétitions de niveau amateur, dont le rallye Gumball 3000. Priestley a également pris part au championnat professionnel IRL Infiniti Pro Series en 2002, écurie Kelley Racing pour les connaisseurs. En août 2002, un grave accident l’a contraint à abandonner la compétition de haut niveau. Six ans plus tard, l’acteur fait son grand retour dans le milieu du sport automobile en tant que copropriétaire de la nouvelle écurie Rubicon Race Team.

Pour ceux qui voudraient rêver encore sous le soleil hollywoodien, n’hésitez pas à voir ou à revoir votre série culte ou la série dérivée 90210 Beverly Hills : Nouvelle génération de Rob Thomas, avec Shenae Grimes-Beech, Tristan Mack Wilds ou encore AnnaLynne McCord en tête d’affiche.

Voir aussi
Que devient Katey Sagal (Mariés, deux enfants) ?

Aujourd’hui âgée de 65 ans, l’actrice et chanteuse Katey Sagal a connu une carrière impressionnante, riche en projets divers et variés. Insatiable, la comédienne continue de tourner à un rythme effréné. Retour sur les productions qui ont fait les meilleures années de notre très chère Peggy Wanker Bundy !

1 commentaire
Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis