MENU
Accueil > News > People > Que deviennent-ils ? > Que devient Olivia Newton-John (Grease) ?

Que devient Olivia Newton-John (Grease) ?

Aujourd’hui âgée de 70 ans, Olivia Newton-John connut une renommée mondiale en jouant dans la comédie musicale « Grease » aux côtés de John Travolta, de cinq ans son cadet. Mais au-delà de la belle blonde en cuir que l’on connait, l’actrice anglo-australienne est avant tout une chanteuse accomplie et adulée. Retour sur un parcours sans fausse note.

La comédie sentimentale Grease, signée Randal Kleiser, sortait en 1978. Déjà 40 ans que Sandy Olsson et Danny Zuko dansaient collé-serré sur des rythmes endiablés. Du bonheur 24 images par seconde, entre chansons cultes et scénario aussi tendre qu’exaltant. Bien avant la sortie du film devenu culte, Olivia Newton-John avait déjà pris sa place en ce monde grâce à de bons contacts et un indéniable talent. Dès l’âge de 15 ans, la jeune fille fréquente régulièrement les radios et télé crochets et forme son premier groupe avec des amies. C’est après avoir vécu dix ans en Australie et suite au divorce de ses parents que la chanteuse en herbe rejoint son Angleterre natale avec sa mère et une amie, qui épousera plus tard John Farrar, producteur en devenir d’Olivia.

Une chanteuse née

Après avoir remporté le premier prix lors d’une émission de chansons, Newton-John sort son premier single en 1966, à seulement 18 ans. Viendra ensuite son premier album Tomorrow en 1970, suivi de près par Olivia Newton John (If Not for You en Angleterre, en référence au titre de Bob Dylan qu’elle interprète). Ce second album est produit par son fiancé, Bruce Welch, guitariste rythmique des Shadows, et John Farrar. L’année 1974 marque pour la chanteuse son premier numéro 1 aux États-Unis, grâce au titre I Honestly Love You, qu’elle interprète également en français. Elle représente la même année la Grande-Bretagne et arrive 4e au Concours Eurovision de la chanson à Brighton. Le concours est cette année-là remporté par le groupe suédois ABBA.

Sur les conseils de son amie australienne Helen Reddy, également actrice et chanteuse, Newton-John quitte l’Angleterre en 1975 pour s’installer aux États-Unis. Malgré les contestations de certains puristes, elle rencontre rapidement le succès jusqu’à remporter un Grammy Award de l’artiste féminine country de l’année ainsi qu’un Academy of Country Music award comme révélation féminine country de l’année. Face à elle, se trouvent pourtant des pointures du genre country/western tels que Dolly Parton, Tanya Tucker ou encore Tammy Wynette.

Olivia Newton-John à l’Eurovision

Un véritable phénomène de société

C’est lors d’une soirée chez son amie Helen Reddy à Los Angeles que Newton-John fait la connaissance du producteur Alan Carr. Avec l’accord de John Travolta et du réalisateur Randal Kleiser, Carr offre à la jeune femme le rôle principal féminin de sa comédie musicale à venir. Nous avons nommé Grease. Véritable phénomène de société, la comédie romantique toute en musique connaît un succès fulgurant. Autant de séquences émotion que de titres incontournables, entre autres l’envoûtant Summer Nights, le fiévreux You’re the One that I Want ou encore le mélancolique solo de la chanteuse : Hopelessly Devoted to You.

Pour rappel, c’était à la fin des vacances d’été que les amoureux Sandy et Danny devaient se séparer. À son retour au lycée, le jeune homme retrouve sa bande, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de quitter l’Australie pour rejoindre les États-Unis, la jeune fille de bonne famille intègre la même école… Passé la surprise des retrouvailles et pour faire bonne figure devant ses copains, Danny adopte une attitude désinvolte qui laisse la jeune fille totalement désemparée. Sandy rejoint alors les Pink Ladies, le pendant féminin des T-Birds. S’ensuit un jeu du chat et de la souris entre les deux tourtereaux, le tout rythmé par les événements de leur vie de lycéens : démarrage de la saison de football américain, bal de promotion, course de voitures, soirées entre filles, entre garçons, au fast-food, au drive-in…

L’ascension après Grease

Newton-John rebondit sur l’image sexy de Sandy Olsson en œuvrant directement après la sortie du film sur son album Totally Hot, écrit et produit par John Farrar. La chanteuse devient rapidement extrêmement populaire tandis que ses titres atteignent les premières places des charts. Elle se verra d’ailleurs honorée du titre d’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine Elisabeth II en 1979. Elle tourne l’année suivante aux côtés de Gene Kelly dans Xanadu. En dépit de résultats décevants, cette nouvelle romance musicale deviendra culte grâce à deux des nombreux titres du film hissés en tête des palmarès.

1981 marque pour la chanteuse l’année de toutes les réussites. En effet, son album Physical demeure à ce jour son plus grand succès commercial, avec plus de deux millions d’exemplaires vendus aux États-Unis. Newton-John se verra par ailleurs offrir une étoile sur le Walk of Fame à Hollywood. Ce succès se verra toutefois balayé par l’échec commercial de la comédie romantique Seconde chance (1983), où Sandy devient Debbie et Danny Zack le temps d’une confrontation avec Dieu. Bien que le duo de choc et de charme ne soit pas parvenu à toucher une seconde fois le plus grand nombre, le titre Twist of Fate connut un grand succès outre-Atlantique.

Une période difficile

Pour la première fois depuis 1983, Newton-John remonte en 1999 sur scène en solo aux États-Unis. Ses fans sont au rendez-vous et encouragent la chanteuse à reprendre ses tournées chaque année depuis, que ce soit aux États-Unis, en Australie ou en Asie. Après avoir participé à l’inauguration des Jeux olympiques de Sydney, la chanteuse sort en 2002 un album de duos suivi deux ans plus tard d’une compilation de reprises de standards pop.

Viendra ensuite Gold en 2005, la compilation de ses plus grands succès, et Stronger Than Before, album dédié aux victimes malades et guéries du cancer. C’est à cette période que Newton-John vit une période d’extrêmes turbulences, alors que son fiancé Patrick McDermott, un cameraman, a disparu en mer sans être officiellement déclaré décédé. Retrouvé en 2010 au Mexique, l’homme déclarera simplement vouloir être tranquille… Alors âgée de 62 ans, la chanteuse garde la tête haute et reprend peu à peu goût à la vie et aux concerts.

Olivia Newton-John et Patrick McDermott

La musique salvatrice

En parallèle de ses efforts pour remonter la pente, l’actrice fait en 2010 une apparition dans la première saison de Glee en interprétant son propre rôle. Elle chante ainsi en duo avec Jane Lynch le titre Physical. Après le décès de sa sœur en 2013 et le report de sa résidence temporaire au Flamingo de Las Vegas, c’est en 2014 que Newton-John y assure 45 concerts tout en sortant un nouvel album de chansons électro/pop, enregistrées entre 2002 et 2011 avec son neveu compositeur Brett Goldsmith. Inépuisable, la chanteuse enchaîne également une tournée au Japon et en Australie dont son album Summer Nights est tiré.

Elle enregistre également l’album live Two Strong Hearts Live en collaboration avec John Farnham en 2015, tous deux reprenant leurs hits des cinq dernières décennies. La même année, Newton-John sort le single You have to Believe en duo avec sa fille Chloé Lattanzi, dont le père n’est autre que le comédien Matt Lattanzi avec lequel notre Sandy fut mariée de 1984 à 1995. En 2016, elle s’investit dans de nouveaux duos avec Steve Real, Marie Osmond et Kelly Lang. Deux nouveaux albums sortent fin 2016, le premier en collaboration avec Amy Sky et Beth Nielsen Chapman, le second avec John Farnham pour Noël. Trois dates de concerts exceptionnels sont par ailleurs prévus en Angleterre pour promouvoir son album Liv On, sorti début 2017.

Olivia Newton-John, Matt Lattanzi et leur fille Chloe

Vie privée vie publique

C’est dans les années 80 que l’artiste fonde Koala Blue, une ligne de prêt-à-porter féminin. Malgré des débuts encourageants, la société doit rapidement cesser ses activités. Newton-John vendra donc sa marque tout en conservant les droits. L’entreprise propose désormais des vins, des eaux minérales et des chocolats du terroir australien.

Après avoir vaincu en 1992 un cancer du sein, Newton-John s’est engagée dans la lutte contre cette maladie en insistant sur l’importance du dépistage. C’est en 2012 qu’elle sort avec John Travolta un album caritatif de chants de Noël intitulé This Christmas, dont les bénéfices sont reversés à The Olivia Newton-John Cancer & Wellness Center et la Jett Travolta Foundation. Fin mai 2017, la chanteuse annonce malheureusement souffrir d’une récidive du cancer, ce qui la contraint à annuler les concerts qu’elle devait donner aux États-Unis et au Canada en juin. Déçus autant qu’inquiets, nombreux furent les fans à travers le monde à l’avoir soutenue.

Un duo inséparable

What else sur nos écrans radar ?

Une carrière musicale bien remplie donc, accompagnée de quelques longs-métrages dont Le Dernier Anniversaire (1996), Sordid Lives (2000) ou encore My Best Men (2012). Newton-John s’investit également dans quelques téléfilms dont The Wilde Girls (2002) et plus récemment Sharknado 5 : Global Swarming (2017).

L’actrice et chanteuse Delta Goodrem campa Olivia Newton-John dans un biopic consacré à sa riche carrière. Diffusé mi-avril 2018 en Australie, le biopic en deux parties de deux fois 88 minutes est intitulé Hopelessly Devoted to You, en hommage au solo phare de la chanteuse dans Grease. Alors, heureux d’avoir eu des nouvelles de Sandy ? Nous aurions personnellement aimé la découvrir davantage à l’écran en parallèle de sa carrière musicale. Et vous, des rôles dans lesquels vous auriez particulièrement apprécié découvrir Olivia Newton-John ? A vos commentaires !

Voir aussi
Que devient Linda Blair (L’Exorciste) ?

Aujourd’hui âgée de 60 ans, l’actrice Linda Blair s’est faite mondialement connaître en se glissant dans la peau de Regan dans le film d’épouvante "L’Exorciste". Bien qu’ayant continué à tourner, la comédienne n’est jamais parvenue à totalement se départir du rôle qui a fait son succès. Retour sur une carrière en dents de scie.

4 commentaires
  1. Article excellent et complet, mais je ne dirais pas que la carrière d’Olivia a été sans fausse note, sinon son succès n’aurait pas décliné à partir de Soul Kiss en 1985. Malheureusement elle n’a pas su concilier comme Madonna carrière de chanteuse à succès et maternité, et s’est enlisée dans un style un peu gnangnan dès la quarantaine, délaissant l’auteur et le producteur de ses tubes John Farrar (pourtant auteur du titre bien fade « Warm and tender » en 1989). Toujours est-il que j’écoute toujours avec autant de plaisir ses albums sortis entre 1971 et 1985.

  2. Toute une époque et quelle carrière merci a vous ………..

  3. Une des chanteuses les plus emblématique de la planète, elle mérite une consécration mondiale pour tout ce qu’elle fait à part la chansons et quelques films emblématiques, sont cancer lui a aussi permis d’ouvrir un hôpital à Melbourne contre le cancer qui lui tient à cœur plus que jamais.

  4. Merci pour cet article fort complet ! Je pense qu’à un moment ou l’autre, on tombe tous amoureux d’Olivia, du moins ceux de ma génération.

    C’est effectivement dommage qu’après Grease et Xanadu, elle n’ait pas joué dans des films plus marquants, alors que Travolta a su rebondir, grâce à Tarantino et Woo.

    Coté chansons, grace au net, on peut voir des clips de l’époque, et certains concerts d’Olivia, en plein succès, y compris ces derniers temps, alors que sa carrière de chanteuse en France n’est pas vraiment connue.

    Ceci dit, dans la bande annonce de GLORIA BELL (sortie 1er mai 2019) avec Julianne Moore, c’est un titre d’Olivia qu’on entend : « With a little more love », de l’album TOTALLY HOT, sorti juste après Grease. Une bonne occasion de la (re)découvrir !

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis