Accueil > News > People > Rose McGowan mise en examen pour possession de drogue

Rose McGowan mise en examen pour possession de drogue

L’interprète de Paige Matthews dans la série culte « Charmed » a été mise en examen lundi 11 juin.

Le chef d’inculpation retenu par le grand jury de Virginie est la possession de substances illicites. Rose McGowan ne s’est pas présentée lundi 11 et mardi 12 juin dans la salle d’audience du comté de Loudoun, à environ une heure au nord-ouest de Washington.

Une affaire digne d’un thriller

Ce feuilleton a débuté en janvier 2017. Ce jour-là, Rose McGowan devait se rendre à la « Women’s march » qui a rassemblé près d’un million de personnes à Washington. Mais après avoir atterri à l’aéroport de Dulles en Virginie, l’actrice se rend compte qu’elle a oublié son porte-monnaie. Il sera retrouvé par un membre de l’équipage, avec à l’intérieur, deux pochons de cocaïne. Surprise !

Étonnant de la part de quelqu’un qui affirme ne pas toucher aux drogues dures. Si Rose McGowan ne s’est jamais cachée de fumer des joints, elle a confié au journaliste responsable de l’article qui a fait plonger Harvey Weinstein qu’elle restait éloignée des drogues dures :

Je possède une société de vente de marijuana, donc c’est ça mon truc.

Elle se défend d’avoir eu en sa possession de la cocaïne :

En partant du principe que j’allais soutenir mes soeurs, je ne peux pas imaginer quelque chose qui soit plus à l’opposé, du point de vue de l’énergie, de ce que je souhaitais ressentir à ce moment là.

Pour l’actrice, il s’agirait d’une machination menée par Harvey Weinstein, dont elle était l’une des premières à l’avoir accusé de viol. Elle avait, en effet, confié avoir été agressée sexuellement par « un grand nom des studios ». Elle a tout de même attendu octobre 2017 pour confirmer l’identité de son agresseur. Interrogée par des journalistes du New York Times, l’actrice a raconté sa version de l’histoire.

Peu après avoir été informée qu’elle a oublié son porte-monnaie, Rose McGowan reçoit un appel d’un dénommé Jerrod Hughes, qui se présente comme un détective de l’aéroport. Il lui demande de venir le chercher, sans lui parler de ce qui a été retrouvé à l’intérieur.

Cet appel inquiète Rose McGowan. Elle confie au journaliste du New York Times avoir un doute sur la véritable identité de ce dénommé Jerrod Hughes. Aussi, craignant un piège, elle ne retourne pas à l’aéroport pour récupérer son porte-monnaie. Le 22 janvier, elle reçoit dans la messagerie d’Instagram un message d’un utilisateur inconnu, qui désactive son compte par la suite. Heureusement pour elle, elle avait pris soin de prendre une capture d’écran :

Tu as laissé ton porte-monnaie dans ton avion de samedi, avec deux sacs de cocaïne.

Le 1er février, un mandat d’arrêt à l’encontre de l’actrice est émis. Mais Rose McGowan ne se rend pas au tribunal.

Je m’apprêtais à y aller aussi vite que possible, mais les choses ont commencé à devenir vraiment bizarres. Je savais que j’avais été suivie, et que je n’étais pas en sécurité. J’ai même engagé un détective privé pour enquêter sur l’authenticité du mandat.

confie l’actrice au New York Times.

Une machination de Weinstein?

En septembre 2017, soit un mois avant que les médias n’apprennent l’existence de ce mandat d’arrêt, Harvey Weinstein avait réuni des détectives, d’anciens officiers de renseignement israéliens selon les propos de Ronan Farrow rapportés par le New Yorker. Leur objectif ? Trouver des informations compromettantes sur l’actrice. Il évoque alors la possibilité d’ébruiter le mandat d’arrêt émis par le biais du New York Post, selon un ancien membre de la société Weinstein.

Un journaliste du New York Post interroge alors Rose McGowan sur le mandat d’arrêt. L’actrice décide de la rendre publique elle-même avant que l’affaire ne fuite. Elle se félicite de cette décision :

Je l’ai battu à son propre jeu.

Cette discussion rapportée entre Harvey Weinstein et ses détectives nourrit les doutes sur l’origine de la cocaïne retrouvée dans le porte-monnaie de l’actrice. En outre, ils sont confortés par les révélations du New York Times sur les manigances de Harvey Weinstein pour étouffer ses agissements.

Pour l’actrice et son avocat, la cocaïne a été glissée dans son porte-monnaie alors qu’elle se rendait aux toilettes. La défense maintient la non-culpabilité.

Rose maintient fermement son innocence

a déclaré son avocat Jose Baez aujourd’hui dans un communiqué.

Ces accusations n’auraient jamais été portées si elle n’était pas une source d’inspiration pour les femmes partout dans le monde. Je vous assure que cette poursuite infondée sera accueillie avec une défense solide.

De l’autre côté, l’accusation table sur une peine maximale de 10 ans de prison. Une date de procès devrait être fixée très bientôt. Affaire à suivre donc.

 

Voir aussi

Ça : James McAvoy annonce que le tournage de la suite a débuté

Et action ! Le tournage de la suite de "Ça" a débuté hier aux États-Unis et la bonne ambiance est déjà au rendez-vous.

Laisser un commentaire