American Horror Stories : on a vu les trois premiers épisodes

Avis mitigé

American Horror Stories : on a vu les trois premiers épisodes

On vous dévoile notre avis sur les trois premiers épisodes d' "American Horror Stories", la nouvelle série horrifique de Ryan Murphy. Le premier épisode est déjà disponible sur Disney+.

C’est quoi ce spin-off ?

American Horror Stories est un spin-off de la série American Horror Story, crée par le duo Ryan Murphy et Brad Falchuk. Cette nouvelle série horrifique met en scène les acteurs fétiches des deux créateurs. Le principe est simple : à chaque épisode, une nouvelle intrigue. Cette série dérivée arrive sur Disney+, alors que la dixième saison de la série originale est encore en cours de diffusion. Ryan Murphy est inarrêtable. En effet, en 2016 il avait déjà étendu son univers avec American Crime Story, en racontant l’affaire O.J Simpson puis en 2018 en racontant la mort du couturier Gianni Versace. Il est l’un des showrunners les plus actifs depuis une dizaine d’années. On lui doit notamment les séries Pose et The Politician mais aussi la mini-série Ratched, sans oublier Nip/Tuck et Glee, ses premiers succès. Tous les formats et tous les genres semblent lui réussir.

Retour aux origines de l’anthologie

Avec American Horror Stories, il souhaite toujours parler d’horreur mais d’une autre manière. Ryan Murphy a redéfini la série d’anthologie avec American Horror Story, en se concentrant sur une nouvelle intrigue à chaque nouvelle saison. Ici, il revient aux origines de l’anthologie. A l’instar de séries cultes comme La Quatrième Dimension et Alfred Hitchcock présente, les épisodes sont indépendants.

Si sur le papier cette idée semble très intéressante, qu’en est-il vraiment ? Si American Horror Story est si populaire c’est grâce aux ambiances créées, à l'écriture des personnages et à la montée progressive de l’horreur. En un épisode d’une quarantaine de minutes, la mise en place de l’horreur est forcément différente. Ce spin-off est donc un challenge pour les créateurs. Ils doivent réussir à établir une ambiance et à effrayer en un temps limité.

American Horror Stories
American Horror Stories ©FX

Quand on regarde ce qui se fait en ce moment au niveau des séries de genre, la tendance est à la série courte. The Haunting of Hill House est peut-être l’une des séries les plus effrayantes, et les dix épisodes sont nécessaires à l’établissement de la peur. Avec la deuxième saison, Mike Flanagan reprend l’exemple d’AHS en racontant une toute nouvelle histoire avec les mêmes acteurs. Le format d’AHStories peut-il donc fonctionner ?

Notre premier avis sur American Horror Stories

Après avoir regardé les trois premiers épisodes, notre avis est mitigé. Si on nous avait promis une nouvelle histoire à chaque épisode, les deux premiers sont en fait une seule intrigue en deux parties. De quoi complexifier encore plus la forme de cette saison. Ces deux premiers épisodes se déroulent dans la maison de la première saison de d’AHS. Il y a de quoi se perdre. Un couple et leur jeune adolescente emménagent donc dans cette maison de l’horreur. Ils souhaitent rénover la maison pour en faire une attraction. La jeune fille va par hasard trouver le costume en latex de Tate Langdon (d’AHS saison 1) et littéralement se mettre dans la peau du tueur. Si l’idée de revenir dans ce lieu cher aux fans de la série est intéressante, on reste sur notre faim. Seulement quelques fantômes font leur apparition, on ne retrouve ni la famille Harmon, ni la famille Langdon.

Même si l’idée est bonne et nostalgique, situer l’histoire dans ce lieu semble être un simple fan service. Il n’est en effet pas question de retrouver nos fantômes préférés mais de se servir de la maison comme prétexte et comme facilité, car on connaît déjà la particularité de cette demeure (les personnes qui meurent dans cette maison y restent coincées pour toujours). Ces deux premiers épisodes sont une fausse bonne idée. D’ailleurs, dans la huitième saison d’AHS, les personnages s’étaient déjà rendus dans cette maison. Ryan Murphy aurait peut-être dû créer des épisodes totalement détachés de la série originale.

American Horror Stories
Sierra McCormick - American Horror Stories ©FX

On attend de découvrir la suite

Le troisième épisode est néanmoins ce qu’il avait promis. C’est une histoire totalement indépendante, où on retrouve l'amour de Ryan Murphy pour les légendes urbaines. Des adolescents assistent à la projection en plein air d’un film interdit depuis 1986. Ce fameux film inciterait les spectateurs à s’entretuer. Cette histoire fonctionne complètement en un seul épisode. L’intrigue est efficace. On espère que pour les prochains épisodes, Ryan Murphy a décidé de suivre cette idée et de ne plus nous proposer des épisodes à rallonge trop inspirés d'AHS.

American Horror Stories est disponible sur Disney+ à partir du 8 septembre.

 

Voir aussi

BDE : Michaël Youn donne des infos sur son prochain film

BDE : Michaël Youn donne des infos sur son prochain film

Le comédien et réalisateur Michaël Youn est de retour derrière la caméra avec sa prochaine comédie intitulée « BDE ». Un long-métrage qui va se dérouler au ski et qui va se baser sur ses propres expériences de vie.