Andor : on a vu les 4 premiers épisodes de la série Star Wars

Et c'est pas mal du tout !

Andor : on a vu les 4 premiers épisodes de la série Star Wars

"Andor" est la nouvelle série live Star Wars de Disney+. Dans ce préquel de "Rogue One", on retrouve le personnage de Cassian, cinq ans avant les événements du film. Nous avons pu découvrir en avance les quatre premiers épisodes. Voici notre avis.

L'histoire d'Andor

Après Obi-Wan Kenobi, Disney+ propose une nouvelle série centrée sur un personnage déjà connu de l'univers Star Wars. Un héros moins célèbre que le fameux maître Jedi, mais qui a son importance. Il s'agit de Cassian Andor, introduit dans Rogue One: A Star Wars Story (2016). La série Andor se déroule cinq ans avant les événements du film de Gareth Edwards. On découvre ainsi un Cassian qui n'a pas encore l'assurance et le sang-froid d'un espion. Il n'est d'ailleurs aucunement impliqué dans un combat contre l'Empire.

Cassian (Diego Luna) - Andor
Cassian (Diego Luna) - Andor ©Disney+

Son but, au début de la série, est simplement de retrouver sa sœur. Mais après une bagarre qui tourne mal, il se voit pour la première fois confronté à la mort. Un acte qui aura des conséquences. Car une fois de retour sur Ferrix, il sera la cible des autorités, mais également du mystérieux Luthen (Stellan Skarsgård), prêt à l'aider à condition qu'il rejoigne la résistance...

Un show particulièrement sombre

Dès les premiers plans de l'épisode 1 d'Andor, on retrouve l'esprit et l'ambiance de Rogue One. Un début violent qui ne minimise pas les actions des personnages. Comme évoqué plus haut, c'est bien là que Cassian se rend coupable de ses premiers meurtres. Et en voyant le regard glacial de Diego Luna (son interprète), on comprend que la série n'est pas là pour plaisanter. Un contraste avec The Mandalorian, dont les problèmes d'écriture ont souvent été comblés par les pitreries de Grogu. Ici, le ton est encore plus sérieux et la légèreté ne se fait jamais ressentir durant les quatre premiers épisodes mis à disposition de la presse.

Syril Karn (Kyle Soller) - Andor
Syril Karn (Kyle Soller) - Andor ©Disney+

Du moins, lorsqu'il s'agit des héros. Malheureusement, on retrouve cette mauvaise manie qu'a Disney d'humaniser les antagonistes, de montrer leurs faiblesses, leur naïveté, et de refuser tout manichéisme pour, au fond, pouvoir rire de ces méchants assez idiots. Pour autant, Tony Gilroy, créateur de la série et scénariste de Rogue One, trouve le bon dosage pour ne pas trop sombrer dans la dérision. À l'image de Syril Karn (Kyle Soller), un soldat de l'Empire qui, comme Cassian, est encore en pleine construction et faillible, mais laisse entrevoir un caractère dangereux. Sa présence ne sert pas uniquement à mettre le héros en valeur mais bien à avoir une variété de personnages et à approfondir même les plus mauvais de la galaxie.

Du temps à démarrer

Avec le format sériel, Tony Gilroy peut prendre son temps pour développer un nombre important de personnages. Cependant, ce format est à double tranchant et se ressent sur les trois premiers épisodes qui auraient peut-être eu plus de force en étant concentrés sur un seul épisode pilote d'une heure - en réduisant par exemple les flashbacks sur la jeunesse de Cassian. On obtient d'ailleurs un découpage étrange avec des épisodes qui se concluent de manière abruptes, comme on découperait aléatoirement un film en trois parties.

Andor
Andor ©Disney+

Mais en dépit de ce léger problème de rythme, Andor parvient à embarquer dans une grande aventure. Un récit qui se suffit à lui-même et ne va pas multiplier les clins d'œil à la saga Star Wars juste pour faire plaisir aux fans. On peut ainsi profiter au mieux de ces nouveaux visages et d'une direction artistique de qualité. Avec de l'action explosive et prenante dans des décors pour le moins impressionnants, Andor est une des meilleures propositions de Disney+. Il faudra évidemment voir si, sur la durée, le show parvient à ne pas s'essouffler. Mais l'approche reste la bonne pour le moment et surpasse aisément le fan service d'Obi-Wan Kenobi, et l'inégale et peu intéressante Le Livre de Boba Fett.

Andor est à découvrir sur Disney+ le 21 septembre 2022.

 

Voir aussi

Tarzan : Sony acquiert les droits d'adaptation et veut réinventer le personnage

Tarzan : Sony acquiert les droits d'adaptation et veut réinventer le personnage

Tarzan n’a pas fini d'apparaître au cinéma. En effet, Sony a récupéré les droits du célèbre personnage et compte offrir une nouvelle adaptation du Roi de la jungle, plus moderne.