ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Breaking Bad : voici les fins alternatives imaginées par Vince Gilligan

Une imagination sans bornes

Breaking Bad : voici les fins alternatives imaginées par Vince Gilligan

En 2008, Vince Gilligan crée l'une des séries les plus cultes de tous les temps. Avec « Breaking Bad » il révolutionne le monde du petit écran et fait de Bryan Cranston une star. Pour conclure sa série monumentale, le showrunner avait de nombreuses fins alternatives sous le coude, que voici :

Breaking Bad : énorme classique dans le monde de la série

De 2008 à 2013, Vince Gilligan a emmené ses spectateurs vers des horizons cultes. Il a imaginé et mis en scène une série iconique, qui a marqué toute une génération. Il est l'homme derrière Breaking Bad. Porté par Bryan Cranston et Aaron Paul, le show a rencontré un succès critique et populaire retentissant. À tel point que le cinéaste a dérivé sa série en plusieurs formats. Déjà avec Better Call Saul, un spin-off sur le personnage de Bob Odenkirk, toujours en cours, et via El Camino, le film Netflix qui sert d'épilogue à la série.

Breaking Bad
Breaking Bad ©AMC

A la fin du show, Walter White (Bryan Cranston) trouve la mort en libérant Jesse (Aaron Paul) des mains de ses ravisseurs. Atteint de son cancer en phase terminale, le protagoniste s'est sacrifié dans un acte salvateur. Cette conclusion radicale a divisé les fans du show. Pourtant, Vince Gilligan avait de nombreux autres dénouements sous le coude. Voici toutes les fins alternatives imaginées par Vince Gilligan pour Breaking Bad :

Walter White en mode Rambo

Lors d'un podcast avec The Wrap, Vince Gilligan a révélé que l'utilisation de la mitrailleuse M60 aurait pu se dérouler très différemment. Dans la version originale imaginée par le showrunner, Walt devait tendre une embuscade à la bande de néo-nazis de Jack Welker « en mode Rambo ». Le héros devait lui-même tenir l'arme et envoyer une pluie de balles sur ses ennemis. Mais avec son cancer en phase terminale, Vince Gilligan trouvait ça moyennement logique de transformer son héros en action man surpuissant sans raison apparente. Il a donc préféré utiliser l'inventivité de Walt qui a installé la mitrailleuse dans le coffre de sa voiture.

Walter White en hors la loi ?

Walter White (Bryan Cranston) - Breaking Bad
Walter White (Bryan Cranston) - Breaking Bad ©AMC

Une autre idée voulait placer Walter White comme un grand bandit. Vince Gilligan aurait aimé pendant un temps transformer son héros en un hors-la-loi façon Jesse James. Le showrunner avait imaginé une fin dans laquelle Walter s'opposait à la police. À travers une séquence similaire à celle du dénouement gardé au montage, le personnage utilisait sa M60 contre les forces de l'ordre et parvenait à s'enfuir, devenant ainsi le nouveau Pablo Escobar. L'équipe a finalement reculé, affirmant que « cela n'était pas juste ».

Walter fait sortir Jesse de prison

Cette troisième fin alternative s'écarte de la fin conservée dans le show. Au lieu que Jesse soit retenu en otage par une horde de néonazis, il devait se retrouver en prison. Pour faire amende honorable, Walter se serait présenté avec sa M60 (encore elle) devant l'établissement où Jesse aurait été incarcéré, pour libérer son ancien associé dans un déferlement de violence.

Skyler en reine du show

Vince Gilligan avait également imaginé une fin concernant Skyler, l'épouse de Walter, incarnée par Anna Gunn. Le showrunner avait pendant un temps l'intention de laisser Skyler vivre sa vie avec Ed Galbraith, le personnage campé par le regretté Robert Forster. Une autre option était de faire en sorte que Skyler se soit enfuie avec Walter sous de nouvelles identités. Enfin, le créateur avait également imaginé la mort de Skyler. Elle se serait suicidée dans un motel avant que son époux ne découvre son cadavre.

Tout le monde meurt

Breaking Bad
Breaking Bad ©AMC

Pendant un temps, Vince Gilligan voulait simplement tuer tout le monde. Comme ça, pas de jaloux. Que ce soit Walter, Jesse ou encore Saul Goodman, tout le monde devait y passer. Il avait appelé ça « une sorte de bain de sang façon La Horde sauvage », en référence au film de 1969. Après de nombreuses négociations avec son équipe, ils en ont conclu que cette fin n'allait pas satisfaire les spectateurs, car trop radicale.

Walter est le seul survivant

Une fin totalement différente de celle conservée dans le montage final de la série. Une fin qui va à l'encontre de tout ce qui a été écrit. Un dénouement où Walter White s'en sort vivant. Sa mort n'a donc pas toujours été gravée dans le marbre. En fait, il y a avait une fin où Walter était le dernier debout, alors que toute sa famille et ses collègues avaient trouvé la mort. Gilligan pensait que cette fin aurait une forte dimension émotionnelle, mais qu'elle faisait un peu trop happy end pour le héros.

Jesse tue Walter

Jesse Pinkman (Aaron Paul) - Breaking Bad
Jesse Pinkman (Aaron Paul) - Breaking Bad ©AMC

Dans la version officielle de la série, Jesse tue Todd (son ravisseur), aperçoit Walter brièvement, avant de s'enfuir en voiture sans jamais se retourner, laissant son ancien associé face à son destin. Dans cette même interview, Vince Gilligan a révélé que pendant un temps, il voulait que Jesse tue Walter après sa délivrance. Mais les scénaristes ont considéré que le décès de Todd était suffisant et que « sa soif de sang avait été rassasiée ». Par la suite, Vince Gilligan a souvent dit qu'il espérait que Jesse avait réussi à faire sa vie, et s'était enfui en Alaska. Une idée qui a finalement abouti sur l'excellent film El Camino.

 

Voir aussi

Scrubs : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Scrubs : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Chaque semaine, CinéSéries.com revient sur des secrets d’une série culte. On s’intéresse aujourd’hui à "Scrubs", série comique en milieu hospitalier menée par l'imagination débordante de l'interne J.D.