MENU
Accueil > News > Séries > Dix pour cent et les séries France Télévisions retirées de Netflix ?

Dix pour cent et les séries France Télévisions retirées de Netflix ?

« Dix pour cent » pourrait ne pas rester longtemps sur Netflix. Alors que la saison 3 fut mise en ligne à peine deux semaines après sa diffusion sur France 2, France Télévisions a trouvé un accord d’exclusivité pour les droits d’exploitation SVOD des productions françaises qu’il finance. Une avancée importante en vue de la création de la plateforme Salto par le groupe audiovisuel, en association avec TF1 et M6.

Avec l’arrivée des différentes plateformes SVOD, popularisées par le géant Netflix, la consommation de séries a évolué. Beaucoup optent désormais pour ce système permettant d’être décideur, et de ne pas « subir » une diffusion télévisée qui oblige à être présent un jour et une heure précis.e – des conditions qu’on peut néanmoins apprécier. En l’espace de quelques années, les mentalités ont bien changé. Et Dix pour cent en est un exemple frappant. En 2015, la série était lancée sur France 2 et réunissait en moyenne plus de 4 millions de spectateurs pour la saison 1 diffusée sur trois soirées. Les saisons 2 (2017) et 3 (2018) ont quant à elles rameutés plus de 3 millions de spectateurs en moyenne, ce qui représente tout de même une perte d’un million. Pourtant, la série n’a pas semblé perdre en popularité, bien au contraire. Car, désormais, celle-ci peut être consommée… Sur Netflix.

La bataille de la SVOD commence en France

La série est en effet présente sur la plateforme américaine dans le monde, mais également en France, peu de temps après sa diffusion sur France 2. Car si c’est bien la chaîne qui dispose d’une diffusion télévisée exclusive (pendant 4 ans), passée la période de replay sur le numérique pendant 7 jours, n’importe quelle plateforme peut (après négociation avec la production) disposer de la série. Une situation qui peut paraître aberrante, surtout quand on sait que France Télévisions, en s’associant avec TF1 et M6, compte lancer sa propre plateforme, Salto. Delphine Ernotte a donc décidé de changer les choses. En septembre dernier, déjà, la présidente de France Télévisions exprimait au micro d’Europe 1 son souhait de ne plus voir le groupe audiovisuel vendre ses œuvres à Netflix :

Il faut absolument que les acteurs français gardent l’exclusivité de leurs productions

Il n’aura finalement pas fallu attendre bien longtemps pour que le souhait de Delphine Ernotte se réalise. Comme l’annonce Le Figaro, France Télévisions est parvenu à trouver un accord avec les producteurs de séries françaises pour bénéficier d’une période d’exclusivité. Celle-ci sera de 12 à 24 mois pour une exploitation en SVOD des œuvres financées à plus de 66% pour les fictions et plus de 55% pour les documentaires. Il y aura également une période d’exclusivité de 6 à 9 mois « suivant le niveau de financement de l’œuvre pour une exploitation non linéaire gratuite« , comme l’explique Le Figaro.

France Télévisions prend donc logiquement le pas de Disney, qui a également décidé de retirer ses programmes de Netflix en vue de la création de sa propre plateforme Disney+. Nul doute que ces accords permettront une avancée concrète dans la création de la plateforme Salto.

Concernant Dix pour cent, il faudra attendre des négociations, puisque l’accord concerne les contrats signés à partir du 1er janvier 2019. Pour les anciens, il faudra faire du « cas par cas » comme l’explique Numérama. Lorsque les droits de diffusion vendus à Netflix arriveront à terme, France Télévisions pourra essayer de récupérer ses trois saisons. Affaire à suivre…

Voir aussi

Jerzy Skolimowski : « le cinéma social est important à toutes les époques »

À l'occasion du festival Toute la Mémoire du Monde qui se tenait du 13 au 17 mars 2019 à la Cinémathèque Française à Paris, nous avons rencontré le cinéaste Jerzy Skolimowski. Du haut de ses 80 ans, le réalisateur nous a parlé du cinéma social d'hier et d'aujourd'hui, des nouveaux médias et de ses trois œuvres de chevet.

2 commentaires

  1. vous m’ennuyez et encombrez mes mails.. Vous êtes des gêneurs. Supprimez moi de votre liste. En plus je ne crois pas une seconde à votre confidentialité.

    • Bonjour (c’est un bon début). Nous n’avons pas de « liste ». Si vous recevez des notifications c’est que vous les avez tout simplement activées sur votre navigateur. Il vous suffit de les désactiver.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis