Doom Patrol : découvrez l'origine des personnages dans le trailer

Après "Titans", voilà la nouvelle série du DC Universe, "Doom Patrol". Jusque-là il fallait se contenter de mini-teasers. Mais alors que la série débarquera dans quelques heures aux Etats-Unis, une longue bande-annonce a finalement été dévoilée.

DC aura finalement craqué. À quelques heures de la diffusion de Doom Patrol sur le DC Universe, la plateforme a finalement décidé de dévoiler une longue bande-annonce de la série, de plus de 4 minutes ! Mais attention, ces images ont encore été bien réfléchies (dans l'ensemble) puisqu'elle servent d'introduction sur les origines des personnages. On avait eu un premier aperçu de ces derniers avec des mini-clips, ce trailer sert cette fois de véritable origin story des différents protagonistes.

Des freaks avant tout très humains

Tout commence avec le Dr Niles Caulder (Timothy Dalton), vraisemblablement en train de s'occuper de Robotman sur la table d'opération. Ce dernier se réveille à peine, et va découvrir qu'il n'est pas le seul "être différent". Car chez lui, le docteur accueille ceux qui sont considérés comme des freaks, et tente de les soigner. Chacun y va alors de son histoire.

On notera que l'accent est mis sur des problématiques personnelles. Comme pour Negative Man, aka Larry Trainor, qui était un pilote de ligne dans les années 1950, et dont la bande-annonce insiste sur ses problèmes avec sa femme liés à son homosexualité cachée. Des personnages qui avaient une famille (Robotman/Clifford Steele) et une vie professionnelle aboutie (Elasti-Girl/Rita Dayton) et qui ont tout perdu. Mais le personnage le plus intriguant reste celui de Crazy Jane avec ses 64 personnalités qui la rendent particulièrement instable. Un personnage qui reste néanmoins très empathique car en souffrance et à la recherche de normalité.

Doom Patrol : découvrez l'origine des personnages dans le trailer

En se focalisant sur la caractérisation des personnages, ce trailer de Doom Patrol est donc une réussite. La deuxième partie, de la vidéo est par contre plus bancale. Car si on y découvre l'antagoniste Mr Nobody, l'usage de pointes d'humour contrebalance un peu trop avec le ton de cette bande-annonce. Il avait déjà été annoncé auparavant que la série pourrait être parfois décalée, et c'est tant mieux. Seulement sur ces quatre minutes les variations sont plus perturbantes qu'autre chose.

Reste que Doom Patrol fait partie de nos grosses attentes de ce début d'année. On ne manquera donc pas de découvrir la première saison, diffusée aux Etats-Unis à partir du 15 février, et de vous partager nos impressions. Pour une diffusion en France, on attend toujours qu'une chaîne ou un service de SVOD (Netflix ?) se manifeste.

Voir aussi

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

CRITIQUE / AVIS - FILM : Film très personnel, adaptation autant qu'hommage au réalisateur allemand Rainer Werner Fassbinder, concentré de références esthétiques et vertige de cinéma, "Peter von Kant" de François Ozon est un film total. Il ne s'autorise ainsi aucun compromis, conscient sans doute d'être parmi les plus grands films français de ces dernières années.