MENU
Accueil > News > Séries > La Casa de Papel Partie 3 : on a vu les deux premiers épisodes

La Casa de Papel Partie 3 : on a vu les deux premiers épisodes

Hier soir, nous avons eu la chance de découvrir les deux premiers épisodes de « La Casa de Papel » Saison 3 (ou partie 3, comme vous préférez), lors d’une projection exceptionnelle organisée par Netflix dans l’enceinte de La Monnaie de Paris, en présence du casting. Découvrez notre avis à chaud avant la mise en ligne de tous les épisodes ce vendredi 19 juillet.

Nous sommes le lundi 15 juillet 2019, le soleil commence à tomber sur les toits de la capitale mais dans le ciel, un mystérieux dirigeable orné du masque de Dali s’élève au dessus de La Monnaie de Paris. Et pour cause. Le prestigieux établissement du 11 quai de Conti a été choisi par Netflix pour accueillir la projection exceptionnelle des deux premiers épisodes de la troisième partie de l’excellente série espagnole, La Casa de Papel.

© Netflix

Dans la cour de ce lieu hautement symbolique, un écran géant avait été installé pour que les invités, dont nous faisions partie, puissent découvrir les deux premiers épisodes de cette partie 3 dans des conditions optimales. Cerise sur le gâteau, Netflix avait convié à la projection les stars de La Casa de Papel : Úrsula Corberó (Tokyo), Jaime Lorente (Denver), Esther Acebo (Monica Gaztambide/ Stockholm), Enrique Arce (Arturo) et Luka Peros (Marseille).

© Netflix

La Casa de Papel : un retour explosif

Les deux premières parties de La Casa de Papel nous avaient tenus en haleine pendant 22 épisodes durant lesquels nous avions fait la connaissance du Professeur et de sa bande de braqueurs, qui étaient parvenus à prendre la fuite avec un milliard d’euros provenant de la Fabrique Nationale de la Monnaie et du Timbre.

Dans cette troisième partie, nous les retrouvons deux ans plus tard, éparpillés aux quatre coins du globe, en train de profiter de leurs retraites dorées de braqueurs hors pair. Mais un grain de sable va évidemment venir enrayer le système et un des membres de la bande va se retrouver capturé et torturé. Pour le sortir de là, tout en protégeant la localisation secrète des autres, le Professeur n’a pas d’autre choix que de rappeler la fine équipe pour réaliser un nouveau braquage, encore plus incroyable que le précédent puisqu’il s’agit cette fois de La Banque d’Espagne.

© Netflix

Dès les premières secondes du premier épisode, nous nous retrouvons plongés à toute vitesse dans l’ambiance haletante de la série. Les nombreux flash-backs nous permettent de comprendre ce qu’il s’est passé entre la fin du dernier épisode de la partie 2 et le premier épisode de la partie 3. Si le montage non-chronologique peut être un chouilla difficile à suivre au début (on navigue à rebours), les nombreuses informations déployées dans le pilote, dont certaines se situent avant le premier braquage, permettent de poser rapidement les bases de l’intrigue et surtout du plan machiavélique imaginé par le Professeur.

Alors que les deux premières parties étaient une production Antena 3, diffusée par Netflix, cette troisième partie a été produite par le géant du streaming. Et ça se ressent évidemment dans la réalisation, qui a pris énormément d’ampleur, à l’image de ce nouveau braquage, qui s’annonce beaucoup plus impressionnant que le précédent.

Sans rien dévoiler de l’intrigue, nous pouvons vous dire que ces deux premiers épisodes sont extrêmement efficaces, dans la droite lignée des deux premières parties de la série, et annoncent une saison à la hauteur des attentes des fans.

Tous les épisodes de La Casa de Papel partie 3 arrivent sur Netflix le 19 juillet.

Voir aussi
Avengers Endgame : une séquence entière de la bataille finale coupée

Déjà très longue dans sa version cinéma, la grande conclusion qu'est "Avengers : Endgame" pourrait l'être encore plus. Plusieurs scènes ont été coupées du montage et on apprend aujourd'hui qu'une séquence de la bataille finale a été retirée. Que contenait-elle ?

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis