Loki : un épisode 4 bourré de surprises et de révélations

Avec notre théorie sur un nouveau méchant

Loki : un épisode 4 bourré de surprises et de révélations

Loki et Sylvie mettent le bazar dans la TVA durant cet épisode 4. Si la série n'a pas grandement avancé la semaine dernière, elle propose cette semaine son lot de révélations. Retour sur tout ce qu'il faut retenir, en attendant un épisode 5 qui s'annonce fort.

Loki délivre un épisode 4 prenant

Loki (Tom Hiddleston) et Sylvie (Sophia Di Martino) ont terminé l'épisode 3 sur la planète Lamentis-1, avec un terrible sentiment d'impuissance. Très rapidement, le duo est ramené au TVA grâce à l'intervention d'agents qui les extirpent de l'Apocalypse à venir. Ce sauvetage n'en est pas réellement un, les compères étant faits prisonniers et séparés. Mobius retrouve ainsi Loki, à qui il ne veut plus se fier, malgré une mise en garde sur son statut de variant. Le personnage campé par Owen Wilson ne tarde pas à cogiter et à se poser des questions sur la véritable nature du TVA.

Alors qu'on nous bassinait avec les fameux Gardiens du temps qui seraient au-dessus de tout, la vérité est peut-être très différente. Rappelez-vous, dans l'épisode 3, Sylvie dévoilait que tous les employés étaient des variants. Une révélation qui chamboulait notre perception de cette grande entité aux intentions prétendument nobles.

Loki
Loki ©Marvel Studios/Disney+

Le TVA et ses secrets

Comme attendu, les retrouvailles entre Mobius et Loki permettent au premier d'avoir un déclic et de remettre en question ses employeurs. La série nous mène d'abord sur une fausse piste, avec Ravonna qui se rend dans la salles des Gardiens. Un plan lointain, sur eux, laisse penser que les trois être sont réels. Néanmoins, la toute fin de l'épisode change la donne quand l'un des Gardiens se fait décapiter. Loki et Sylvie découvrent que ce ne sont rien d'autre que des robots sans aucune âme ni indépendance. Des pantins, qui n'ont aucune influence dans cette grande supercherie qu'est le TVA.

Loki
Loki ©Marvel Studios/Disney+

Mais alors, qui peut se cacher derrière tout ça ? C'est la grande question qui nous passionne à la fin de l'épisode. Là où la série est forte, c'est qu'elle parvient à nous surprendre avec un élément inattendu, sans qu'on ne puisse anticiper ce qui a été prévu dans le scénario. On sait bien que Marvel aime désormais s'appuyer sur les comics pour les détourner et faire ainsi une proposition qui n'est pas forcément prévisible par rapport aux attentes des lecteurs.

S'il faut lancer une théorie pour essayer d'identifier le grand méchant qui se cache derrière tout ça, on peut mettre une petite pièce sur Kang le Conquérant/Immortus, qui a justement une connexion avec les Gardiens du temps dans les comics. Si on parle de lui, c'est parce qu'il sera présenté sous les traits de Jonathan Majors dans Ant-Man and the Wasp : Quantumania et que le multivers devient l'un des enjeux essentiels du MCU. Il reste encore deux épisodes pour découvrir la vérité derrière cette affaire mais nul doute que la série va teaser des événements à venir dans les productions pour le cinéma.

Des morts à la chaîne

Outre pour ses révélations scénaristiques, l'épisode 4 marque pour ses morts marquantes. On parlait des faux Gardiens du temps, mais il faut surtout évoquer le moment où Mobius se fait tuer. Nous ne nous attendions pas à un tel sort pour lui, surtout après son alliance avec Loki. D'ailleurs, ce dernier a aussi le droit au même traitement. Vous vous doutez bien qu'il ne peut pas quitter la série à ce stade. C'est ce que la scène post-générique nous apprend. Les variants qui sont désintégrés sont en réalité envoyés dans une sorte d'enfer apocalyptique. Loki s'en rend compte et nous ne devrions pas tarder à retrouver Mobius dans les parages...

 

Voir aussi

Harry Potter et la Coupe de feu : que devient Stanislav Ianevski (Viktor Krum) ?

Harry Potter et la Coupe de feu : que devient Stanislav Ianevski (Viktor Krum) ?

Stanislav Ianevski alias Viktor Krum est un personnage phare de "Harry Potter et la Coupe de feu". Près de 16 ans après la sortie du film, qu'est devenu le champion bulgare ?