ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Normal People : les dessous du tournage des scènes de sexe

Normal People : les dessous du tournage des scènes de sexe

La série irlandaise "Normal People" ne cesse de faire parler en ce moment. Ses scènes de sexe sonnent vrai grâce à la participation d'une coordinatrice d'intimité sur le plateau. Quel est ce métier et quel a été son apport lors du tournage ? Puis, pourquoi cette romance est-elle à ne pas louper ?

Normal People, le phénomène irlandais du moment

Normal People c'est LA romance dont vous avez besoin cet été. Celle qui fait du bien au coeur, qui vous rappelle que l'amour c'est quand même sacrément beau. La série suit deux personnages, Marianne (Daisy Edgar-Jones) et Connell (Paul Mescal). Dans une petite bourgade irlandaise, ces deux âmes vont apprendre à se connaître, se découvrir l'un l'autre et soi-même. Elle, est timide, pas franchement sociale. Lui, est populaire, beau garçon. Ils ne sont pas destinés à vivre une histoire d'amour mais pourtant c'est bien ce qui va se jouer sous nos yeux. Les épisodes embrassent avec sensibilité et justesse la particularité du sentiment amoureux et de la vie intime. Pour cette partie en particulier, une coordinatrice d'intimité est intervenue pendant le tournage.

Une coordinatrice d'intimité, c'est quoi ?

Avec l'explosion du mouvement #MeToo, une nouvelle personne s'ajoute parfois à une équipe de tournage traditionnelle : la coordinatrice d'intimité. Son titre laisse vite entendre quel est son rôle. Parce que parfois des scénarios nécessitent de passer par une scène de relation sexuelle ou de quelque chose qui tourne autour de l'intimé, le rôle de cette personne est d'accompagner ceux qui sont au coeur de l'action : les acteurs. Son objectif est de ne pas les laisser démunis face à des situations qui pourraient les mettre mal à l'aise, que ce soit physiquement ou psychologiquement. En cas de problème, c'est elle qui monte au front, qui défend l'intérêt des principaux intéressés et qui pense aux petites choses qui peuvent faciliter leur performance. Sa présence doit créer un contexte de sécurité et permettre d'avoir un contrôle, à l'heure certaines créations (même très populaires, comme Game of Thrones) vont toujours plus loin dans ce qui est permis au sein d'une fiction. Un rôle de plus en plus répandu sur les tournages, qui permet de protéger les deux camps. D'une part, la production s'empêche de provoquer de mauvaises répercussions et, d'une autre part, le bien-être des acteurs est mis en avant.

Normal People a misé sur une coordinatrice d'intimité

C'est Ita O'Brien, une référence dans le milieu, qui a assuré que tout ce qui touche à la description de l'intimité soit fait dans un bon esprit. Lors d'une passionnante interview pour Slate, elle explique en quoi consistait son travail au jour le jour sur le plateau. De la surveillance de la manière dont sont mis (fictivement) les préservatifs, à la construction des scènes de sexe, en passant par le suivi psychologique des acteurs et la supervision de la notion de consentement tout du long du tournage, son influence est énorme. Pour donner l'un des multiples exemples présents dans l'interview, Ita O'Brien explique comment elle était attentive au passage où Connell doit mettre une capote. Il ne faut pas que son geste, simulé, ait l'air irréaliste. On sait que cet acte demande un peu de finesse et ne doit pas être effectué trop rapidement, sinon "vous n'y croirez pas une seule seconde."

Cette fiction n'a pas pour vocation d'éduquer mais elle s'accroche à un souci du réalisme qui lui confrère presque une responsabilité auprès de son audience. Alors que la pornographie a totalement détruit la vision de la sexualité auprès d'un public jeune, Normal People veut - comme son titre l'indique très clairement - verser dans la simplicité. Le sens du détail permet d'éduquer, sans que les traits ne soient soulignés. Dans Normal People, tout se déroule avec fluidité, normalité, et cela confère à la série une douce beauté dans l'établissement des rapports entre les deux personnages principaux. On ne peut que vous conseiller de vous jeter sur cette belle histoire d'amour, lancée le 16 juillet dernier sur Starzplay.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Last of Us : la série HBO ira plus loin que les jeux vidéo

The Last of Us : la série HBO ira plus loin que les jeux vidéo

L’adaptation en série de « The Last of Us » se précise. Le producteur du show est revenu sur ce projet ambitieux, en révélant notamment le processus méticuleux de développement de cette série basée sur le célèbre jeu vidéo.