ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Quelqu'un doit mourir : un trailer pour la nouvelle série Netflix avec Ester Expósito (Elite)

Netflix a dévoilé le premier trailer de la série "Quelqu'un doit mourir". On y retrouvera l'actrice Ester Expósito, révélée dans "Elite". Cette mini-série en 3 épisodes sera disponible le 16 octobre.

Quelqu'un doit mourir : la loi du fusil

Quelqu'un doit mourir est une mini-série créée par Manolo Caro.

L'histoire se déroule dans une famille bourgeoise de l'Espagne des années 50. Un jeune homme est rappelé au pays par ses parents alors qu'il vit au Mexique. Ils veulent lui faire rencontrer une femme qu'il devra épouser. Pourtant, l'homme revient, mais il est accompagné. La présence de ce mystérieux compagnon du nom de Lazarus, un danseur de ballet ténébreux, soulève quelques questions que les parents du futur marié ont peur de se poser. Dans une Espagne conservatrice et traditionnelle, les apparences sont importantes. Il faut donc les préserver. Même si c'est au prix d'une cartouche de fusil.

Ce thriller sera composé de 3 épisodes. Nous retrouverons au casting Cecilia SuárezCarmen MauraIsaac HernándezEster ExpósitoErnesto AlterioPilar CastroCarlos CuevasMariola Fuentes et Alejandro Speitzer.

Un air de Cluedo

Il y a effectivement une vraie ambiance de Cluedo dans ce teaser tout simple de la mini-série espagnole. Son titre est très explicite, nous savons donc que Quelqu'un doit mourir, mais nous n'avons aucun indice pour découvrir qui. Le "Comment", on peut le deviner avec ce fusil mis très en avant entre les mains de Carmen Maura. "Pour maintenir l'ordre, il faut savoir faire des sacrifices." nous confie-t-elle, faisant naître autant le rire que l'effroi. Les mains du futur marié et de son ami danseur se frôlent, confirmant que leur relation va plus loin que de l'amitié.

Ester Expósito fait son apparition entre les deux, et semble troubler l'harmonie. Elle et la mère du jeune homme nous rappellent qu'une cage dorée n'en reste pas moins une cage. Ont-elles elles aussi une raison de s'enfuir de cette prétendue cage ? Un troisième larron, dont on ignore tout, sait que l'on devient une proie quand on est différent. La servante a les larmes aux yeux. Le père est droit comme la justice, prêt à faire régner la sienne par la violence.

Le titre du film résonne comme un écho de la bouche de tous : Quelqu'un doit mourir !

Cette bande-annonce énigmatique est vraiment des plus efficaces. Un seul décor, probablement un salon avec une immense tapisserie. Rien de plus. Des plans sur les visages ou sur les mains des personnages trahissant la nervosité, la sensualité ou l'amour interdit. Et la promesse d'un meurtre. Une détonation pour finir alors que des corbeaux s'envolent dans le titre. Que demander de plus pour éveiller la curiosité ?

Approuvés par Netflix

On retrouve en effet dans cette production de nombreuses personnes qui ont déjà collaboré sur des shows du service de streaming américain. Manolo Caro est en effet le créateur de la série La Casa de Las Flores. On y retrouvait également Cecilia Suárez et Eduardo Casanova, présents ici aussi. La série dramatique bercée d'humour noir raconte l'histoire d'une famille de fleuristes névrosés qui cache bien ses secrets. Encore une histoire de famille pour Caro !

La Casa de Las Flores

Les Demoiselles du téléphone est aussi bien représentée avec Ernesto Alterio et Juan Carlos Vellido.

Enfin, la connexion la plus évidente pour la fin avec Ester Expósito, star internationale grâce à Netflix depuis son apparition dans les trois premières saisons de la série Elite. Enfin libérée de son costume d'écolière, nous allons pouvoir la découvrir dans d'autres rôles à la mesure de son talent.

Quelqu'un doit mourir sera disponible en streaming sur Netflix dès le 16 octobre.

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Boys saison 2 : la réaction géniale d'Eric Kripke aux critiques négatives

The Boys saison 2 : la réaction géniale d'Eric Kripke aux critiques négatives

"The Boys" a été l'une des séries qui a fait l'événement en 2019. La seconde saison était encore plus attendue par les fans, à qui l'on avait promis un spectacle qui irait encore plus loin. Mais leur déception a été sévère quand ils ont compris que la diffusion allait être hebdomadaire...