Quibi : la nouvelle plateforme change de stratégie

Quibi : la nouvelle plateforme change de stratégie

On a désormais plus que l'embarras du choix sur le marché de la SVOD et des nouveaux acteurs veulent aussi prendre leur part du gâteau. Pour proposer quelque chose de différent, la plateforme Quibi vise nos écrans mobiles. Mais cette stratégie risque de bientôt changer.

La bataille devient plus rude sur le petit écran. Les networks traditionnels voient une autre sorte de concurrence venir jouer sur leur terrain. Les plateformes de SVOD donnent tout pour se faire une place au soleil, avec des productions originales qui vont donner envie aux potentiels abonnés de se laisser tenter. Au milieu des gros, comme Netflix et désormais Disney+, Quibi fait un choix osé qui attire notre attention. Cette plateforme créée par Jeffrey Katzenberg veut nous atteindre par un autre biais, à savoir les très petits écrans. Les programmes sont destinés à être vus sur nos appareils mobiles et sont fabriqués en conséquence. Ils sont donc plus courts (environ une dizaine de minutes par épisode) mais pas pour autant dénué de jolies ambitions. Avec ce principe qui dénote, du beau monde a accepté de collaborer.

Quibi a été lancée ces derniers jours et comptent déjà 1.7 millions d'abonnés. Si elle est accessible en France, les programmes ne sont pas encore doublés ou sous-titrés dans notre langue. Il faut donc avoir quelques bases en anglais ou espagnol pour suivre les créations qui ont été lancées en première ligne. Cette stratégie très centrée sur les mobiles risque cependant de bientôt changer et ce revirement pourrait faire perdre à Quibi de son originalité.

Vers un Quibi sur nos télévisions ?

Meg Whitman, CEO de la plateforme, a annoncé chez CNBC qu'il sera bientôt possible de regarder les programmes sur des télévisions. Une option qui, selon elle, aurait été pensée avant même le lancement et qui ne serait pas improvisée. Si rien n'est encore techniquement prévu, les employés compétents dans ce domaine vont devoir se pencher sur la question.

Dès lors, on sent que la promesse initiale est un peu bafouée, car Quibi pourrait alors devenir un service comme les autres qui a juste du programme court dans son catalogue. On peut comprendre que la stratégie est d'essayer d'attraper d'autres clients en passant par les télévisions, mais cette option rend presque caduque l'ADN de Quibi. Pourquoi s'embêter à regarder sur son téléphone quand on peut le faire sur sa télé ? Les autres plateformes prévues pour nos salons, sont elles aussi disponibles via des applications sur téléphones ou tablettes. Quibi ne sera alors qu'une proposition parmi tant d'autres et elle combattra quasiment à armes égales. Reste à voir comment cette option sera incluse, il se pourrait qu'un supplément financier soit demandé pour s'offrir cet autre canal de diffusion.

 

Voir aussi

Armie Hammer : sa descente aux enfers dévoilée dans un documentaire choc

Armie Hammer : sa descente aux enfers dévoilée dans un documentaire choc

Armie Hammer était encore, jusqu'à l'année dernière, un acteur très demandé par les grands studios hollywoodiens. Mais ça, c'était avant que de graves accusations ne soient portées contre lui. Pour ne pas arranger son affaire, un documentaire dans lequel les victimes témoignent de ses actes impardonnables va bientôt être diffusé.