ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Ratched : Netflix dévoile un dernier trailer qui fait frissonner

À un peu plus d’une semaine de sa sortie, "Ratched" se dévoile un peu plus avec une bande-annonce finale que Netflix vient de mettre en ligne. La série arrivera le 18 septembre prochain sur la plateforme.

L’infirmière mythique Mildred Ratched au centre de la nouvelle série de Ryan Murphy

Ratched est un spin-off du film culte de Miloš Forman Vol au-dessus d’un nid de coucou, puisque la série est centrée sur l’infirmière du long-métrage Mildred Ratched. Il s’agit d’un préquel, car elle raconte comment l’infirmière est devenue le monstre que l’on connait. Pour cela, elle nous montrera le basculement du personnage vers la noirceur en montrant ses meurtres, un à la fois. On devrait donc y voir de nombreux assassinats au cours des 8 épisodes d’environ 50 minutes dont elle est composée.

Ratched a été co-créée par celui que l’on connait surtout pour avoir imaginé American Horror Story, Ryan Murphy. Alors qu’il s’entoure régulièrement d’autres scénaristes, il a cette fois été accompagné d’Evan Romansky. La présence de Murphy au scénario d’une série étant souvent synonyme de celle de Sarah Paulson devant la caméra, Ratched ne déroge pas à la règle puisque c’est elle qui y joue l’infirmière meurtrière. Elle remplace ainsi Louise Fletcher, qui jouait le personnage dans le film de 1976. Cynthia Nixon interprète quant à elle Gwendolyn Briggs dans la série, Judy Davis y incarne l’infirmière Betsy Bucket et Sharon Stone y prête ses traits à Lenore Osgood. On pourra aussi y voir Finn Wittrock et Jon Jon Briones, qui sont eux aussi déjà apparus dans de nombreuses séries de Murphy. Charlie Carver, Amanda Plummer, Vincent D’Onofrio ou encore Corey Stoll seront également au casting.

Une Sarah Paulson effrayante dans le dernier trailer de Ratched

À un peu plus d’une semaine de sa mise en ligne, Netflix a décidé de booster une dernière fois la promotion de Ratched. Et la plateforme de streaming ne fait pas semblant, puisqu’elle fait monter la pression avec les nouvelles images de la série. Avec une Sarah Paulson bien flippante dans la peau de l’infirmière tueuse, on y est plongés dans l’enfer de l’hôpital de Santa Lucia. Le trailer tease le basculement du personnage principal vers la noirceur, et les raisons qui l’expliquent. Dès le début de la bande-annonce, on comprend que l’infirmière traîne un traumatisme depuis son enfance et le moment où elle a été arrachée à ses parents. Le mensonge qu’on lui a ensuite raconté sur le fait qu’elle allait les revoir un jour ne semble qu’avoir accentué sa douleur, qui est vraisemblablement la principale raison de sa transformation en une meurtrière. Mildred semble en réalité se venger de sa propre vie, et du cruel manque d’aide qu’elle a reçu, sur les patients de l’hôpital.

Le trailer montre aussi un autre côté très effrayant de l’établissement, puisqu’on y voit des patients amenés pour y être « soignés » pour des problèmes qui n’en sont pas, tel que le lesbianisme. Ces derniers semblent n’être que des cobayes des docteurs de l’hôpital, comme celui incarné par Jon Jon Briones. La musique angoissante à souhait participe aussi à l’atmosphère oppressante de la bande-annonce, qui devrait symboliser celle de l’hôpital dans lequel sont internés les patients.

Si proposer un spin-off d’un film aussi culte que Vol au-dessus d’un nid de coucou s’avère risqué, Ratched semble en tout cas s’être donné les moyens de ses ambitions puisque les images dévoilées jusqu’à maintenant portent à croire qu’elle pourrait être aussi flippante que le film.

La série Ratched arrivera donc le 18 septembre prochain sur Netflix.

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Boys saison 2 : la réaction géniale d'Eric Kripke aux critiques négatives

The Boys saison 2 : la réaction géniale d'Eric Kripke aux critiques négatives

"The Boys" a été l'une des séries qui a fait l'événement en 2019. La seconde saison était encore plus attendue par les fans, à qui l'on avait promis un spectacle qui irait encore plus loin. Mais leur déception a été sévère quand ils ont compris que la diffusion allait être hebdomadaire...