MENU
Accueil > News > Séries > Sarah Michelle Gellar de retour dans une mini-série

Sarah Michelle Gellar de retour dans une mini-série

Sarah Michelle Gellar sera clouée à son lit dans l’adaptation en mini-série du roman « Parfois je mens » paru en 2017. Elle incarnera une victime d’un accident, dans l’incapacité d’ouvrir les yeux ou de bouger à son réveil. Une histoire étalée sur plusieurs temporalités, produite par la star américaine Ellen DeGeneres.

Il y a une vie après Buffy contre les vampires. Du moins, Sarah Michelle Gellar tente d’en avoir une. Mais depuis le milieu des années 2000, l’actrice n’est plus habituée à participer à des succès. Elle tenta un come-back à la télévision avec The Crazy Ones, une sitcom dans laquelle elle donna la réplique au regretté Robin Williams, et Ringer, un thriller qui n’a pas marqué les esprits même si l’actrice jouait deux rôles dedans.

Fera-t-elle mieux avec Sometimes I Lie ? On lui souhaite. Le roman d’Alice Feeney va être adapté en mini-série pour une diffusion sur Warner Bros TV. Sarah Michelle Gellar sera Amber Reynolds. Lorsqu’elle se réveille à l’hôpital, elle constate qu’elle est dans l’incapacité de bouger ou d’ouvrir les yeux. Il ne lui reste que ses oreilles pour avoir un lien avec le monde. Comment en est-elle arrivée là ? Une question qu’elle ne cesse de se poser. Et elle a dans le collimateur son mari, suspecté d’être en grande partie responsable de son accident. La série naviguera entre plusieurs temporalités pour comprendre ce qui est arrivé à ce personnage et examiner sa personnalité. Le présent laissera la place au passé, puis vice-versa. L’immobilité la force à entreprendre une introspection, pour revoir certains moments importants de sa vie et se questionner sur ses actes passés. Un concept qui épouse bien le format sériel.

Paru en 2017, le bouquin que l’on retrouve en France sous le titre « Parfois je mens » est ce qu’on appelle un bon gros best-seller. La présentatrice vedette Ellen DeGeneres a été intéressée par cette histoire et produira via sa société. C’est Robin Swicord (La Promesse, L’Étrange Histoire de Benjamin Button) que l’on retrouve au scénario. Sarah Michelle Gellar s’empare d’un rôle intéressant, complexe, qui pourrait enfin marquer son vrai grand retour avec une production à la hauteur. Sans ne jamais s’imposer comme une immense actrice, elle a marqué toute une génération dans la peau de la chasseuse de vampires.

Aucune date diffusion n’est encore annoncée.

Voir aussi

The Hate U Give : poing levé contre les violences policières

CRITIQUE FILM - Plus que jamais le cinéma américain se veut engagé, politique et révolutionnaire. Alors que le pays connaît des ressorts politiques et sociaux alarmants, le cinéma s'en veut le miroir, le constat et, parfois, la solution. "The Hate U Give - La haine qu'on donne" en est un nouvel exemple.

Laisser un commentaire

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis