Accueil > News > Séries > Star Trek Discovery : les deux showrunners écartés pour mauvais comportement

Star Trek Discovery : les deux showrunners écartés pour mauvais comportement

En pleine production de sa seconde saison, « Star Trek : Discovery » change de showrunners. Explications.

Lors de son lancement, Star Trek : Discovery a réussi à séduire la critique et une majorité des fans – on ne peut pas plaire à tout le monde, surtout dans le cas où l’on manie une franchise aussi culte.

Les deux showrunners, Aaron Harberts et Gretchen Berg, ont été écarté pour la seconde saison à cause d’un mauvais comportement avec l’équipe. Rien à voir avec la direction que prenait artistiquement le show. The Hollywood Reporter nous apprend que leur participation s’arrête au milieu de la production des nouveaux épisodes car ils se sont montrés tyranniques envers leurs collaborateurs. Insultes, menaces… Des conditions de travail qui ont mis mal à l’aise l’équipe, au point de poser un ultimatum auprès de leurs supérieurs. Les choses devaient changer ou ils menaçaient de quitter la série !

Des plaintes prises en compte

Les plaintes ayant été entendues, Harberts et Berg sont remerciés. Le co-créateur Alex Kurtzman prendra la relève pour superviser la seconde partie de la saison. Ses prédécesseurs seront présents bien entendu au générique des épisodes sur lesquels ils ont travaillé.

Un porte-parole de CBS Télévision Studios a forcément pris la parole suite à cette double éviction pour rassurer les fans :

Nous avons changé de producteurs sur Star Trek : Dicovery. La série va continuer dans la même veine créative grâce au leadership du producteur exécutif et co-créateur Alex Kurtzman. Discovery poursuit sa route pour la deuxième saison en 2019 avec des nouvelles histoires basées sur ce qui a fait le succès de la première saison.

Décidément, Star Trek : Discovery en est déjà à son deuxième changement de showrunners en l’espace de deux saisons ! Une cadence folle qui ne doit pas devenir une mauvaise habitude s’ils ne veulent pas que la qualité de série en pâtisse sur la durée. Bryan Fuller avait quitté la production de la saison 1 à l’époque par manque de temps mais aussi, et surtout, car sa vision était trop différente de celle de CBS. Les moyens alloués ne lui permettaient pas de créer ce qu’il désirait, provoquant un conflit avec les producteurs. Aaron Harberts et Gretchen Berg l’avaient remplacé.

Diffusée sur CBS aux USA, la série est disponible en France et partout ailleurs dans le monde sur Netflix. La seconde saison n’a pas encore de date pour le début de sa diffusion.

Voir aussi

Charmed : les trois sorcières réunies dans le nouveau trailer

Le reboot pas très attendu de "Charmed" s'annonce dans une nouvelle bande-annonce qui offre assez peu de nouveauté.

1 commentaire

  1. Ben voyons, rien a voir donc avec la branlée phénoménale de STD vis a vis de son homologue The Orville? Du fait que beaucoups de gens n’apprecient pas la serie justement parce que meme sans être Star Trek (qu’ils detruisent), elle est une mauvaise serie de science fiction, si on compare a d’autres actuellement?
    Toute cette serie est comme les derniers Star Wars: de l’effet de coms, de l’annonce et finalement pour obtenir un vide intersideral: Je souffre a voir cette serie pour en faire la critique actuellement, tellement elle est mauvaise: rien ne tient debout sauf les SFX et certains acteurs/actrices.
    Plutot que de se la raconter, ils auraient dû engager des scénaristes compétents et des gens capable de pondre une bonne histoire.
    Le final de la saison 1 est juste honteux de mauvaise ecriture et je ne parlerais pas du calamiteux episode de boucle temporelle pompé sur celui de TNG, non seulement mal pensé, mais mal ecrits.
    Star Trek est mort de sa belle mort en 2005, depuis 2009, ce sont les majors qui jouent avec son cadavre.
    Qu’on ne me fasse pas croire que cette débandade va devenir aussi culte que le furent les autres series: aucuns personnages n’arrivent a la cheville de Spock, Data, Picard, Sisko, Nerys, Le Docteur, Neelix ou Quark.
    Cette serie ne prend aucuns risques, elle est vide, elle ne deroule rien, elle ne met rien en avant, c’est juste pathetique de voir qu’on a fait de l’effet d’annonces, comme pour Star Wars pour surfer sur les tendances communautaristes de ces dernières années.

    Ghostbuster 2016 etait fun, y avait de l’humour, y avait plein de trucs, mais STD n’as rien, et oser avancer un equipage alors qu’on suit exclusivement burnham depuis le début, cette serie veux se la jouer GOT du pauvre dans l’espace, sans en avoir l’ambition, l’ecriture et une réelle prise de risque.
    Pas étonnant qu’elle se prenne une murge de la part des fans, de la part du public, et que les critiques pro tentent de la faire avaler alors qu’elle ne propose rien dans sa forme et detruit le fond mythique que furent les series historiques: car ST c’etait avant tout les series, pas les films.
    Oser dire que ces series etaient vieilles et demandait un depoussierage, c’est vraiment louper ce que n’as pas oublier de nous rappeler The Orville: l’important dans Star Trek, ce n’etait pas que c’etait Star Trek: c’etait des personnages attachants, des histoires interressantes et surtout intelligente: tout ce que n’as pas STD qui n’as a offrir finalement que de superbe SFX (sauf les maquillages qui degoulinent), et de l’action.
    Ca plait aux imbeciles qui aiment l’actionner decérébrés mais cela en fait finalement une serie quelconque, qui fera très pale figure a cotés d’un Westworld ou d’un Farscape.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis