ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Sweet Home : le sang coule dans le trailer de la série horrifique Netflix

Netflix a dévoilé une bande-annonce hallucinante de la série sud-coréenne "Sweet Home", dont la première saison sera disponible le 18 décembre.

Un pays de plus en plus invité

La Corée du sud fait aujourd'hui partie des acteurs majeurs de la création mondiale d’œuvres de divertissement. En musique, la K-Pop compte de plus en plus d'adeptes à travers le monde et certains groupes, comme BTS et Blackpink, jouissent d'une renommée internationale. Netflix a même consacré un documentaire à ces dernières intitulé Blackpink : Light Up the Sky dans lequel les membres de ce girls band se confient sur leurs vies et leurs aspirations.

Au cinéma, sous l'impulsion du succès monumental des films de Bong Joon-ho (Parasite, Mother, The Host) et Park Chan-wook (Old Boy, Lady Vengeance, Mademoiselle), de plus en plus de productions sud-coréennes sont diffusées dans nos cinémas. Les séries télé ne sont pas en reste, surtout depuis l'avènement des services de streaming qui en blindent leurs catalogues, à commencer par Netflix. Si la plupart sont des séries romantiques à l'eau de rose, certaines sortent du lot en proposant du suspens ou de l'horreur, comme l'excellente Kingdom. Aujourd'hui, c'est une autre série horrifique sud-coréenne qui va se lancer dans le grand bain du service de streaming américain : Sweet Home.

Sweet Home : rien ne va plus !

Netflix a en effet dévoilé ce matin la bande-annonce inattendue de Sweet Home. La série est l'adaptation d'un webtoon (ces bandes-dessinés que l'on peut lire sur nos smartphones) sorti en 2017 et créé par Kim Kan-bi et Hwang Young-chan. La production a mis les petits plats dans les grands puisque chaque épisode aurait coûté la bagatelle de 2,4 millions de dollars. Quand on découvre le trailer, on comprend où est passé l'argent tellement la série fait appel aux effets spéciaux.

Sweet Home
Sweet Home ©Netflix

On y suit Cha Hyun-soo (Song Kang), un lycéen vivant reclus qui quitte rarement sa chambre. Il refuse même de parler à son père, sa mère et sa petite sœur. Pourtant, un jour, toute sa famille à son exception meurt dans un terrible accident de voiture. L'ado se retrouve à emménager dans un petit appartement où il déprime et songe au suicide. À cette époque, un phénomène mystérieux transformant les humains en monstres se produit partout dans le monde. Hyun-soo se retrouve cloisonné dans l'immeuble dans lequel il vit et va devoir se battre pour survivre. Il est aidé dans sa survie par d'autres personnages, dont Pyeon Sang-wook (Lee Jin-wook), un ancien détective, et Seo Yi-kyung (Lee Si-young), une ex-pompier.

Corps démembrés, humains zombifiés, monstres tentaculaires, gobelins violents, golems détruisant des villes entières... L'univers de la série n'est vraiment pas de ceux qui promettent du soleil et du ciel bleu ! Les personnages nagent en pleine horreur alors qu'ils sont victimes de saignements et d'hallucinations. Certains se transforment même en monstres mais ils sembleraient que tous ne deviennent pas agressifs, mais plutôt dotés de super-pouvoirs.

La série est réalisée par Lee Eung-bok, à qui l'on doit Descendants of the Sun et Goblin, deux dramas disponibles sur Netflix. La première saison de Sweet Home, composée de 10 épisodes, sera disponible dès le 18 décembre sur Netflix. Des posters des trois personnages principaux ont été également partagés pour fêter ça.

Sweet Home
Song Kang dans Sweet Home ©Netflix
Sweet Home
Lee Jin-wook dans Sweet Home ©Netflix
Sweet Home
Lee Si-young dans Sweet Home ©Netflix

Voir aussi

Peaky Blinders se terminera avec la saison 6

Peaky Blinders se terminera avec la saison 6

Le clan Shelby dirigé par l'impérial Cillian Murphy va s'offrir un dernier tour de piste avant de faire ses adieux au public. Alors que la production de la saison 6 a débuté, on apprend que l'excellente série "Peaky Blinders" touchera à sa fin à cette occasion.