MENU

Sorties Cinéma du 25 avril 2001

  • Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
    25 avril 2001 Comédie, Romance 2h00

    Amélie n’est pas une fille comme les autres. Elle a vu son poisson rouge disparaître sous ses yeux dans un bassin municipal, sa mère mourir sur le parvis de Notre-Dame et son père reporter toute son affection sur un nain de jardin. Amélie grandit et devient serveuse à Montmartre dans un bar tenu par une ancienne danseuse équestre. La vie d’Amélie est simple, elle aime casser la croûte des crème brûlées, faire des ricochets au bord de la Seine, observer les gens et laisser son imagination divaguer.À vingt-deux ans, coup de théâtre, Amélie se découvre un but : réparer la vie des autres. Elle invente alors toutes sortes de stratagèmes pour intervertir incognito dans l’existence de plusieurs personnes de son entourage. Parmi elles, il y a la concierge qui passe ses journées à siroter du porto en tête-à-tête avec un chien empaillé, Georgette, la buraliste hypocondriaque, ou l’homme de verre, son voisin qui ne vit qu’à travers une reproduction de Renoir.La mission d’Amélie est brusquement perturbée par la rencontre d’un garçon étrange et décalé, Nino Quincampoix. Employé à mi-temps d’un train fantôme et d’un sex-shop. Nino collectionne les photos abandonnées autour des photomatons. Il cherche désespérément à identifier un inconnu dont la photo réapparaît sans cesse, lorsque son enquête est soudain perturbée par la rencontre d’Amélie. Amélie est fascinée par Nino, mais elle préfère jouer à cache-cache avec lui, plutôt que de se découvrir vraiment. Après plusieurs tentatives, elle se défile. Heureusement, " l’homme de verre ", expert en repliement sur soi, lui rend la monnaie de sa pièce en la poussant dans les bras de Nino.

  • Men of Honor
    1 mai 2001 Drame 2h09

    "Le plongeur de la Navy n'est pas un homme de combat. C'est un expert en sauvetage. Ce qui est perdu sous l'eau, il le retrouve. Ce qui a coulé, il le remonte. S'il rencontre un obstacle, il l'écarte. S'il a de la chance, il meurt jeune. A soixante-dix mètres sous les vagues. Parce que c'est la profondeur maximale. Qu'il peut espérer atteindre pour devenir un héros. Je ne connais personne qui veuille Devenir un plongeur de la Navy."Billy Sunday, Major Plongeur de la NavyC'est ainsi que Billy Sunday (Robert De Niro) s'adresse aux vingt recrues réunies sur la jetée de l'Ecole de Plongeon de la Navy à Bayonne, New jersey, un froid matin de 1952. Il claironne que les trois quarts échoueront à l'examen. Quant à ceux qui réussiront, seuls trois vivront assez longtemps pour atteindre l'âge de la retraite. "Plonger est le métier le plus dangereux de la Navy", dit Sunday. "Qui veut arrêter les frais tout de suite ?" En tous cas, pas Carl Brashear (Cuba Gooding Jr.), un jeune matelot noir de troisième rang qui vient de passer deux ans à écrire des centaines de lettres pour intégrer le programme de l'Ecole de Plongeon de la Navy destiné aux nouveaux soldats. En plus d'endurer un entraînement physique torturant, il doit étudier et maîtriser la physique, la chimie, le plongeon, la médecine et la mécanique. Son objectif est clair ; sa détermination, inébranlable.Mais, le principal obstacle qui se dresse devant lui s'appelle Billy Sunday, un Major Plongeur réputé dont le sale caractère est aussi légendaire que ses exploits sous-marins. Interdit de plongeon pour raisons médicales et écarté du service actif, cet homme amer et coléreux a été muté au poste d'officier entraîneur pour l'Ecole de Plongeon de la Navy qu'il occupe aujourd'hui. Né dans le Mississippi, Sunday est persuadé que le rigoureux programme de plongeon n'est pas fait pour Carl, ce fils de cultivateur du Kentucky à l'éducation plus que primaire. Mais Brashear ne l'entend pas de cette oreille. Rien ne l'empêchera de devenir Plongeur de la Navy. Et sa volonté de fer, couplée à ses exceptionnelles capacités de plongeur, finira par convaincre Billy Sunday lui-même. Toujours prêt à ridiculiser le système, le vétéran rebelle aidera Brashear à combattre une bureaucratie raciste et à surmonter une blessure paralysante pour entrer dans l'histoire militaire. À l'heure de sa retraite, Brashear recevra les titres enviés de Maître Plongeur et de Major, le plus haut grade décerné par la Navy aux engagés volontaires.

  • Exit Wounds
    25 avril 2001 Action, Crime, Mystère 1h41

    Cinquante kilos d'héroïne ont disparu du dépôt central de la police de Detroit. Exécuté de main de maître par un commando de six hommes cagoulés et super entraînés, le hold-up porte la marque de professionnels aguerris. Pour le policier Orin Boyd, récemment muté dans le quartier le plus dur de la ville, le doute n'est pas permis : les coupables ne peuvent être que son ennemi juré, Montini, et sa bande de ripoux… L'enquête d'Orin s'oriente rapidement vers le principal dealer de Detroit, l'insaisissable et mystérieux Latrell Walker. Avec l'aval discret de sa supérieure, le commandant Mulcahy, Orin et son nouveau partenaire, George, entreprennent de remonter la filière et de faire tomber Walker et ses complices haut placés. Mais l'élégant et richissime gangster est-il vraiment ce qu'il prétend être ? À qui Orin peut-il faire confiance ? Où se cachent ses ennemis, et qui sont ses vrais amis ?NOTES :Produit par Joel Silver (MATRIX), HORS LIMITES réunit la superstar du film d'action Steven Seagal et l'un des rappeurs les plus doués de notre temps, DMX, qui fut récemment l'une des vedettes de ROMEO DOIT MOURIR. Les rôles clés sont tenus par Isaiah Washington (JUGE COUPABLE), Jill Hennessy, de la série "New York District", Anthony Anderson (FOUS D'IRENE), dans le rôle de l'adjoint de Walker, et Tom Arnold (TRUE LIES, ANIMAL FACTORY) dans celui du présentateur Henry Wayne.FICHE TECHNIQUE :Réalisateur : ANDRZEJ BARTKOWIAK Scénariste : RICHARD D'OVIDIO et ED HOROWITZ Directeur de la photo : GLEN MACPHERSON Monteur : DEREK BRECHIN Compositeur : TREVOR RABIN Décorateur : JARO DICK Costumier : RACHEL LEEK Producteur délégué : DAN CRACCHIOLO et JOEL SILVER Distributeur : WARNER BROS.LE DVD- Making of du film - Clip musical de DMX "No sunshine" - Bande-annonce - Une journée sur le tournage avec Anthony Anderson

  • The Mexican
    25 avril 2001 Action, Comédie, Crime 2h03

    Le Mexicain n’est pas un homme, mais un pistolet légendaire, unique au monde. Fabriqué au XIXème siècle par un génial armurier, il aurait constitué le plus beau des cadeaux si le dépit et la jalousie d’un amant éconduit ne l’avaient détourné de sa fonction première, faisant de ce gage d’amour une arme de vengeance, une arme maudite destinée à répandre le sang et le malheur… Du fond de sa cellule, un vieux gangster, Margolies, rêve de s’approprier le Mexicain. Non pour en tirer un quelconque profit, mais pour se mettre en paix avec sa conscience et honorer la mémoire d’un jeune protégé qu’il aima à l’égal d’un fils. Par l’entremise de son homme de confiance, Nayman, le malfrat dépêche au Mexique le plus improbable des émissaires : Jerry Welbach, un jobard qui causa accidentellement son arrestation et qu’il tient sous sa coupe depuis cinq ans. Après tant d’années de bons et loyaux services, Jerry se croit quitte. Erreur : il y a toujours une " dernière mission " à accomplir lorsqu’un loser devient l’esclave d’un gang…L’ennui, c’est que Samantha, la petite amie de Jerry, ne supporte plus de le voir s’abaisser ainsi. Elle lui impose de choisir entre le Mexicain et elle. Jerry, la mort dans l’âme, se soumet une fois de plus aux ordres de Nayman ; Sam fait aussitôt ses valises et part pour Las Vegas où elle espère réaliser son vieux rêve : devenir croupière. À peine arrivé au Mexique, Jerry accumule les tuiles, sème les cadavres sur sa route, se fait voler le Mexicain en même temps que sa vieille guimbarde, échoue en prison, récupère par miracle puis perd à nouveau le précieux pistolet… Pendant ce temps, Sam est enlevée par un tueur professionnel, dépêché par Nayman pour s’assurer du prompt retour de Jerry. Le syndrome de Stockholm opérant même sous le ciel du Nevada, la belle kidnappée et son ravisseur macho ne tardent pas à nouer de solides liens de connivence. Las ! un second tueur surgit, les violences s’enchaînent et les choses se compliquent encore un peu plus, tant pour Samantha que pour Jerry, emportés tous deux par un apocalyptique vent de folie. Lorsque leurs itinéraires se croiseront à nouveau, les deux amants auront-ils encore la force de se pardonner leurs égarements et la sagesse de céder à l’entêtante et secrète magie du Mexicain ?

  • Bring me the head of Alfredo Garcia
    25 avril 2001 Aventure, Policier 1h55

    Dans un pays indéterminé du continent américain, un grand propriétaire, El Jefe, qui exerce la tyrannie d’un pouvoir féodal, met au prix d’un million de dollars la tête d’Alfredo Garcia, le suborneur qui a engrossé sa fille Teresa. Lancés à sa recherche, des hommes de main déferlent dans tout le pays. Quill et Sappensly, une équipe de tueurs américains, interroge Benny, pianiste minable dans un bar à touristes. Celui-ci, qui connaît Alfredo, garde le silence. Il sait qu’Alfredo est mort dans un accident de voiture. Il décide alors de déterrer le cadavre et d’apporter lui-même la tête d’Alfredo Garcia à El Jefe.

  • Quand On Sera Grand
    25 avril 2001 Comédie Dramatique 1h42

    Simon, trente ans, jongle avec la vie et ses problèmes. Il est partagé entre son métier de journaliste à Tabac Magazine, sa copine Christine avec laquelle il ne parvient pas à avoir un enfant et ses amis Fabrice, Léa et Roché. Du côté de sa famille, juive séfarade, il y aurait quelques comptes à régler avec son père psy. Mais Simon prend surtout soin de sa grand-mère, qui perd la tête et rend la vie impossible à son entourage. La rencontre avec Claire, sa jeune voisine enceinte et délaissée par son mari, va donner un tour imprévu à son existence…

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis