MENU

Sorties Cinéma du 13 juillet 2005

  • Charlie and the Chocolate Factory
    13 juillet 2005 Aventure, Comédie, Familial 1h56

    Le film nous raconte l’histoire de Willy Wonka, un chocolatier excentrique et de Charlie, un petit garçon issu d’une famille pauvre, vivant tout près de l’extraordinaire fabrique de bonbons. Séparé depuis fort longtemps de sa famille, Wonka lance une gigantesque loterie. Cinq enfants chanceux, dont le héros Charlie, remportent le concours en découvrant un ticket d’or dans leur barre de chocolat Wonka. Le prix est une inoubliable visite guidée de la légendaire Chocolaterie et de ses machineries, que personne au monde n’a pu approcher en près de quinze ans. Ebloui par le monde qui s’offre à ses yeux et à son imagination, Charlie ira de surprise en surprise au cours de sa plongée dans le mode incroyable de Willy Wonka...

  • Shaun of the Dead
    19 juillet 2005 Comédie, Horreur 1h39

    À presque 30 ans, Shaun ne fait pas grand-chose de sa vie. Entre l'appart qu'il partage avec ses potes et le temps qu'il passe avec eux au pub, Liz, sa petite amie, n'a pas beaucoup de place. Elle qui voudrait que Shaun s'engage, ne supporte plus de le voir traîner. Excédée par ses vaines promesses et son incapacité à se consacrer un peu à leur couple, Liz décide de rompre. Pour Shaun, c'est une catastrophe. Il sait à quel point il l'aime et il est décidé à tout réparer, et tant pis si les zombies déferlent sur Londres, tant pis si la ville devient un véritable enfer. Maintenant que Shaun s'est juré de protéger Liz et ceux qu'il aime contre le fléau, plus rien ne pourra l'arrêter, pas même une armée de morts-vivants. Retranché dans son pub préféré, le temps est venu pour lui de montrer enfin de quoi il est capable...

  • Emmenez-moi
    13 juillet 2005 Comédie Dramatique 1h38

    Après sept années d'aide sociale, de logement insalubre, “d'inadaptation au monde du travail”, et à 50 ans passés, Jean-Claude n'est plus sûr que d'une chose : s'il a réussi à tenir le coup tout ce temps, ce n'est pas par hasard, mais grâce à son idole, son Dieu… Charles Aznavour ! Il connaît toutes ses chansons par coeur. Charles lui a dicté sa conduite à chaque moment important de sa vie : il s'est engagé dans la Légion après avoir vu UN TAXI POUR TOBROUK, et a même chanté “La Mamma” à la mort de la sienne. Pour tous ces moments intenses, durant lesquels il a trouvé soutien et réconfort, Jean-Claude décide qu'il est grand temps de remercier “Charles” ! Ça lui prend comme ça, un matin. Et comme il a peur d'être intimidé, de ne pas trouver les mots, il enregistre ses remerciements sur bande-vidéo, filmés par son neveu Benoît. Une fois la déclaration d'amour “dans la boîte”, pour lui c'est une évidence Charles doit recevoir la cassette en mains propres… Et c'est à pied qu'il va aller la lui apporter : Roubaix / Paris, ça fait jamais que 200 bornes… Et il y a trop longtemps qu'il n'a pas fait d'exercice. Benoît, qui est du voyage, décide de filmer son oncle pendant son “pèlerinage”. De jour comme de nuit, il enregistrera tout sans dormir ou presque : la rencontre avec Arsène, l'antillais au chômage, Boris l'éboueur - un petit bonhomme un peu demeuré qui commence toutes ses phrases par “En tout cas”… Ils seront quatre désormais sur cette route pavée du Paris-Roubaix. Portés par les chansons d'Aznavour, leur traversée sera ponctuée de rencontres en tous genres et de discussions interminables sur le “Grand Charles” lequel, selon Jean-Claude, ne manquera pas de les recevoir à Paris : “Et quand je vous dis que c'est du sûr, c'est pas du à peu près”

  • The sound of istanbul
    13 juillet 2005 Musique 1h30

    Alexander Hacke, membre du groupe avant-gardiste allemand Einstürzende Neubauten depuis plus de vingt ans, a été initié à la scène musicale d'Istanbul alors qu'il produisait la Bo du film HEAD ON. Il y a rencontré les membres de la formation néo-psychédélique Baba Zula. Quand la bassiste de ce groupe est parti, Alexander Hacke l'a remplacé au pied levé. En tant que collectionneur de styles musicaux et adorateur d'expériences sonores, il ne s'est pas fait longtemps tirer l'oreille. Alexander ne s'est pas contenté d'apporter sa basse. Il a aussi trimbalé son home studio, ainsi que son « micro magique » avec lequel il enregistre des sons originaux à travers le monde. Il appelle cette appoche sonore « l'enregistrement des rues ». de fait, il s'est mis en tête de capturer la diversité sonore d'Istanbul sur son disque dur. Son but est de montrer au public occidental le plus large spectre de la musique turque, des sons éléctroniques, rock ou hip-hop jusqu'à la musique aux sonorités arabes classiques…

  • Festival
    15 juillet 2005 Comédie Dramatique 1h47

    C'est le Fringe Festival à Edimbourg. L'une des comédies majeures de l'été s'apprête à être vus par les critiques dans l'un des plus petits théâtres de la ville. Mais plusieurs éléments viennent interférer avec la mise en place du spectacle, dont la relation amère qu'entretient un comique anglais obsédé par son image avec son assistante prête à tout endurer pour lui, une jeune actrice qui débute avec une one-woman show sur Dorothy Wordsworth et une femme au foyer riche et déprimée qui espionne la troupe à laquelle elle a loué sa maison.

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis