ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

American Beauty sur Netflix : que devient Mena Suvari ?

American Beauty sur Netflix : que devient Mena Suvari ?

"American Beauty" a marqué le départ fulgurant de Sam Mendes à la réalisation. Il a également révélé Mena Suvari qui y faisait tourner la tête d'un Kevin Spacey déboussolé dans son rêve américain.

American Beauty : quand on gratte le vernis

American Beauty a fait sensation en 2000 en remportant 5 Oscars, dont meilleur film, réalisateur, scénario et acteur. Des débuts en fanfare pour Sam Mendes qui mettait en scène ici son premier film pour le cinéma - il était jusqu'ici surtout connu pour ses pièces de théâtre. L'Anglais y pointait du doigt l'envers du décor du rêve américain, ce qui aurait pu être mal vu de la part d'un étranger si le scénario n'avait pas été signé par un locataire de l'oncle Sam : le très talentueux Alan Ball qui n'avait pas encore créé Six Feet Under.

On y suivait donc le quotidien tranquille d'une famille américaine parfaite vivant dans une cité pavillonnaire de banlieue sans histoires. Le couple Lester (Kevin Spacey) et Carolyn (Annette Bening) Burnham n'est que réussite quand on regarde de l'extérieur. Pourtant, derrière les sourires se cachent des fêlures. Lui, cadre moyen, déteste sa vie d'exploité en costume cravate. Elle, agent immobilier, n'en peut plus de son quotidien bien rangé et déprime. Quant à leur fille Jane (Thora Birch), elle ne sait pas trop où se situer au milieu de modèles aussi perdus qu'elle.

C'est pourtant Jane qui, sans le savoir, va dynamiter le foyer en présentant à ses parents son amie Angela (Mena Suvari), jeune fille blonde au sex appeal évident qui réveille la libido de Lester. Cette rencontre le pousse dans une violente crise de la quarantaine dans laquelle Angela squatte tous les fantasmes. Penchons-nous alors sur le destin de cet étrange objet du désir que représentait Mena Suvari.

American Beauty
American Beauty ©Dreamworks

Au nom de la rose

Avant même de prendre des bains de pétales de roses dans le film de Sam Mendes, Mena Suvari commença très tôt sa carrière au milieu des années 90 à la télévision, notamment dans les séries Incorrigibles CorryChicago Hope ou Urgences. C'est pourtant en 1999 au cinéma qu'elle explose, en apparaissant dans deux films diamétralement opposés : d'un côté le cérébral American Beauty et de l'autre le décérébré American Pie. Des facettes qui, comme leurs titres, se complètent finalement pour donner une idée du vrai visage de l'Amérique.

American Pie
American Pie ©Universal Pictures

Après ces deux succès mondiaux, elle trace le sillon de la comédie ado légère en reprenant son rôle d'Heather dans American Pie 2 et retrouve son complice Jason Biggs dans la comédie romantique Loser. L'Américaine fait aussi un petit tour dans le champ de navets et ne réussit pas à sauver le D'Artagnan de Peter Hyams.

On la croise également dans le Domino de Tony Scott. Et Alan Ball tente en 2004 un premier sauvetage en l'invitant dans 7 épisodes de la saison 4 de Six Feet Under. Après ça, ses apparitions se font de moins en moins dans de grosses productions mais de plus en plus dans des téléfilms aux titres aussi prometteurs que Sexe et mensonges à Las Vegas, Plus jamais cela ou L'ombre du harcèlement.

Elle trouve finalement refuge dans les séries télé South of Hell et American Woman, dont elle tient le premier rôle mais qui ne dépassent pas la première saison. À sauver tout de même dans cet océan de programmes au succès artistique et public relatif, Suvari était de la première saison d'American Horror Story et de la deuxième de Chicago Fire.

American Horror Story
American Horror Story ©FX Network

Sa dernière apparition, ça ne s'invente pas, était en 2019 dans Apparition, un film d'horreur du style "fauché". Elle sera bientôt à l'affiche de What Lies Below et Don't Tell a Soul, deux autres films dans la même mouvance. Plus ambitieux, elle sera dans Reagan de Sean McNamara, un biopic sur l'ancien président Ronald Reagan qui sera interprété par Dennis Quaid.

Mena Suvari est pourtant, comme elle l'avait prouvé à l'époque d'American Beauty, une actrice talentueuse. Espérons qu'elle trouvera, dans les années à venir, des rôles dignes de ses promesses. En attendant, vous pouvez toujours revoir le film de Sam Mendes.

 

Voir aussi

Le Tigre blanc : c'est quoi ce nouveau film Netflix ?

Le Tigre blanc : c'est quoi ce nouveau film Netflix ?

On se penche sur "Le Tigre blanc", le nouveau film de Ramin Bahrani. Une nouveauté Netflix et une adaptation du livre de l'auteur indien Aravind Adiga pour raconter une ascension sociale à la fois drôle et cruelle.