ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

American Nightmare sur Prime Video : un moment violent vécu par le réalisateur lui a donné l'idée du film

American Nightmare sur Prime Video : un moment violent vécu par le réalisateur lui a donné l'idée du film

"American Nightmare" peut se vanter d'avoir un scénario aussi effrayant que malin sur le principe. L'idée de cette nuit où tous les meurtres sont permis est venue au scénariste après qu'il a lui-même plongé dans la violence.

American Nightmare : fermez les portes !

Il y a des films au scénario tellement high concept que l'on se dit qu'ils ont été probablement vendus sur un synopsis de 3 lignes. C'est possible dans la comédie, avec, par exemple, Menteur, menteur avec Jim Carrey dans le rôle d'un avocat qui ne peut plus mentir. On pense également à Jurassic Park avec son parc d'attraction rempli de dinosaures. Il y en a de nombreux autres sur la longue liste des bonnes idées. On peut facilement y rajouter celle d'American Nightmare. Rien que lire le résumé suffit à vouloir découvrir le film.

L'histoire s'y déroule dans un futur proche, où les États-Unis sont gouvernés par un parti appelé les Nouveaux Pères Fondateurs. Leur politique est de trouver le meilleur moyen de faire baisser les taux de chômage et de criminalité. Ils trouvent alors une idée malsaine qui va pourtant fonctionner à merveille. Chaque année, pendant une nuit de 12h appelée "La Purge", la violence et les meurtres sont permis sans qu'aucune sanction ne soit encourue. Seules deux règles persistent. Il est tout d'abord interdit d'attaquer certains membres du gouvernement haut placés. Les armes explosives comme les grenades et les lance-roquettes sont également prohibées. Mais tout ce qui est machette, pistolet ou fusil à pompe est permis.

Chaque année, cette nouvelle nuit américaine divise le peuple en deux. D'un côté se trouvent ceux qui se barricadent, et de l'autre ceux qui en profitent pour laisser libre court à leur violence. Nous suivons dans le film la famille de James Sandin (Ethan Hawke), dont la maison va se faire attaquer par un groupe de fous furieux.

Amrican Nightmare

Sur ce pitch malin, Blumhouse a produit un film pour $3 millions qui en a rapporté 89 dans le monde. Alors comment peut-on arriver à écrire une histoire aussi folle ? Tout simplement en frôlant la mort !

Chauffard !

C'est en effet, en substance, comment James DeMonaco a eu l'idée du film. Il était au volant de sa voiture avec sa femme quand un chauffard lui a coupé la route et a manqué de les tuer. Les deux automobiles s'arrêtent alors. Le conducteur du véhicule fou en sort et s'avère un peu imbibé par l'alcool. Le réalisateur/scénariste d'American Nightmare le sermonne, mais l'homme face à lui ne montre aucun remords. Pris d'une rage incontrôlable, le metteur en scène en vient aux poings avec lui. Il faut l'intervention de la police pour que ce combat de rue s'arrête.

Après que l'incident a pris fin, la femme du réalisateur lui confie une phrase qui va faire tilt dans son cerveau créatif. "Si seulement on avait droit à un meurtre, une fois par an.". Ses mots le choquent, mais ne quittent pas son esprit. Il lui faudra néanmoins quelques années pour qu'il décide d'en faire un film. Le second déclic lui vient en effet d'un voyage au Canada. Lors de celui-ci, il se rend compte, en lisant les news dans les journaux, de combien l'actualité en Amérique est plus violente que celle de ce pays. American Nightmare est le résultat cinématographique de son étude de la fascination des Américains pour la violence.

American Nightmare

Le film a connu jusqu'à présent 3 suites, dont les deux premières toujours réalisées par James DeMonaco. Un cinquième épisode, qui conclura l'aventure au cinéma, devrait sortir l'année prochaine.

American Nightmare est disponible en streaming sur Amazon Prime Video.

 

Voir aussi

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Philippe Clair, réalisateur de plusieurs comédies cultes des années 70 et 80, est décédé à l'âge de 90 ans.