Batman Ninja : le film animé hybride est disponible sur Netflix

Batman Ninja : le film animé hybride est disponible sur Netflix

CRITIQUE FILM - Le 6 mars dernier, "Batman Ninja" sortait directement en VOD. Une co-réalisation japonaise et américaine de Jumpei Mizusaki. Pourquoi on en parle que maintenant ? Parce que le film est disponible dès aujourd'hui sur Netflix.

Le concept de Batman Ninja est plutôt marrant : Batman, qui tente une fois de plus de sauver Gotham, est projeté dans le temps, et est de retour dans un japon médiéval. Il va découvrir qu'il n'est pas le seul a avoir été téléporté mais que ses amis et ennemis sont aussi de la partie.

Une animation très précise


Une chose est sûre, ce Batman Ninja offre autre chose à voir. Quelque part entre un dessin animé de super héros classique et un animé japonais, Batman Ninja emprunte aux deux genres. Film totalement hybride, cette nouvelle adaptation du chevalier noir est sans doute la plus incongrue. Mais malheureusement, Batman Ninja n'emprunte pas forcément les meilleurs éléments des deux genres. Les défauts des productions américaines comme japonaises sont également bien présents. L'animation est plutôt réussie. Formidablement animé, Batman n'a rien perdu de sa superbe, même dans un univers qui n'est pas le sien. Les combats sont magnifiquement chorégraphiés, mais sont presque trop rares, au détriment d'explosions abusives. C'est dommage puisque la confrontation finale entre Batman et le Joker vaut assurément le détour. Un combat vif, violent et très fluide à l'image des meilleures confrontations des différents animés japonais. Batman n'a donc rien à envier à Son Goku.

Un fourre tout quelque part entre stupidité et génie

Les figures super héroïques sont encore très américanisées, restant fidèles aux personnages de papier. Batman est l’archétype du héros au grand cœur, le Joker est toujours aussi taré, et les autres personnages servent de faire valoir. C'est ce qui manque peut être à Batman Ninja : des personnages secondaires percutants. Et éventuellement un scénario. L'histoire manque de lisibilité, et d'explications, tandis que les différents twists se résument à d'interminables et répétitives trahisons. Les personnages retournent leur veste aussi rapidement que des politiciens français, à l'image de Gorilla Grodd. À force, ça devient lassant.


Quant à l'influence japonaise, elle passe par un délire mecha pas forcément bienvenu. Batman Ninja veut se la jouer Gurren Lagann en créant de gigantesques mechas. Si vous voulez voir un Batman géant composé de singes et de chauves souris affronter un robot géant du Joker, vous êtes au bon endroit. Le délire mécha est toujours délicat. Il possède sa base de fans et ses aficionados connaisseurs du genre, mais le grand public est largué. Finalement ce n'est pas totalement idiot au vu des nombreux gadgets de Batman et sa richesse inépuisable, mais bon, on est quand même à l'époque médiévale. Et ce Batman Transformers n'était peut être pas le moyen le plus subtil de raconter cette aventure du chevalier noir.

Bref comme vous l'aurez compris, ce Batman Ninja n'est pas détestable, mais c'est un fourre tout, parfois génial, parfois idiot. Quoi qu'il en soit, le long métrage pioche des deux côtés du pacifique pour créer une oeuvre hybride, constamment agrémentée de fan service. Il vaut mieux aborder cette oeuvre avec un certain second degré.

Batman Ninja est un condensé de fan service pour les amateurs de Batman mais également pour les amateurs d'animés. Alors c'est sympathique, mais étranger à toute logique. Batman Ninja est un fourre tout parfois ridicule, parfois sublime, mais qui ne brille pas par son scénario.

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Cameron Diaz sort de sa retraite pour un film Netflix

Cameron Diaz sort de sa retraite pour un film Netflix

Quatre ans après avoir mis un terme à sa carrière cinématographique, Cameron Diaz va retrouver un plateau de tournage avec une comédie d'action de Netflix. Elle sera accompagnée de Jamie Foxx.