Dans les angles morts sur Netflix : c’est quoi ce thriller fantastique avec Amanda Seyfried ?

C'est dispo !

Dans les angles morts sur Netflix : c’est quoi ce thriller fantastique avec Amanda Seyfried ?

Amanda Seyfried et James Norton forment un couple à la dérive après son installation dans une maison hantée par plusieurs tragédies dans le thriller "Dans les angles morts". Un film fantastique à l’atmosphère troublante et aux multiples rebondissements, qui a tout pour satisfaire les amateurs de suspense.

Dans les angles morts : un roman adoubé par Stephen King

Dans les angles morts s’ouvre sur une scène glaçante. Pendant l’hiver 1980, à son arrivée dans sa demeure de la petite ville de Chosen, dans l’État de New York, George Clare découvre une mare de sang. Que s’est-il passé ? Qui est la victime ?

Une introduction diablement intrigante qui n’est que le point de départ des multiples rebondissements de ce thriller aux accents fantastiques. Avant de révéler aux spectateurs les événements ayant conduit à l’invisible massacre, le long-métrage remonte quelques mois plus tôt. George, interprété par James Norton, vit alors à Manhattan aux côtés de son épouse Catherine, interprétée par Amanda Seyfried, et de leur fille Franny.

Le jeune enseignant fraîchement diplômé se voit proposer un poste de professeur d’histoire de l’art à l’université de Chosen. Catherine accepte pour lui de renoncer à un travail qu’elle apprécie. Elle se sépare également de ses amis pour le suivre dans la bourgade. À leur arrivée dans une vieille maison hantée par plusieurs tragédies, leur fille Franny est confrontée à des événements inquiétants. L’héroïne doit elle aussi faire face à des apparitions terrifiantes. La famille se retrouve progressivement meurtrie et empoisonnée par ce lieu aux secrets bien enfouis.

Dans les angles morts
Dans les angles morts © Netflix

Sixième film de Shari Springer Berman et Robert Pulcini, couple de réalisateurs et scénaristes derrière American Splendor et Le Journal d’une baby-sitter, Dans les angles morts est l’adaptation du roman éponyme d’Elizabeth Brundage, paru en 2016. Un ouvrage qui compte Stephen King parmi ses fans. Le Maître de l’horreur a déclaré à propos de cette plongée haletante dans une propriété qui choisit ses nouveaux locataires, et non l’inverse :

Des fantômes, un meurtre (…) et une belle écriture. J’ai adoré.

Les monstres ne sont pas ceux que l’on croit

L’installation des Clare dans leur nouvelle demeure marque donc le début de leur chute. La fascination de la communauté qui les entoure pour les écrits théologiques d’Emanuel Swedenborg sur ses visions de l’au-delà ne fait que renforcer les doutes et les angoisses de Catherine, en proie à de telles images.

Natalia Dyer, révélée par Stranger Things, Karen Allen, F. Murray Abraham et Rhea Seehorn incarnent les autres habitants de Chosen, pour la plupart sensibles aux esprits qui malmènent le couple. Des fantômes qui traînent leurs peines et leurs souffrances comme ceux de Guillermo del Toro. Les fans de L’Échine du diable et de Crimson Peak, mais aussi de Shining, devraient aimer se perdre dans les couloirs de cette demeure où les monstres ne prennent pas toujours l’apparence la plus effrayante.

L’esthétique singulière allie des paysages naturels à de nombreux symboles, contribuant ainsi à l’originalité de ce long-métrage au suspense hitchcockien. Brouillant de plus en plus la frontière entre la réalité et les visions mystiques, le film plonge ses personnages et les spectateurs dans une peinture écrasante de George Inness. Cet artiste fasciné par Swedenborg est évoqué à plusieurs reprises et a une importance majeure dans ce récit manipulateur. Mené par deux excellents acteurs qui apportent énormément à cette atmosphère troublante, Dans les angles morts s’avère surprenant par de nombreux aspects.

 

Voir aussi

Grégoire Ludig et David Marsais (Palmashow) :

Grégoire Ludig et David Marsais (Palmashow) : "Mandibules c'est absurde mais ça a une logique"

À l'occasion de la sortie de "Mandibules", le nouveau film de Quentin Dupieux, nous avons rencontré Grégoire Ludig et David Marsais, duo comique du Palmashow. Dans le film, ils interprètent Manu et Jean-Gab qui apprivoisent une mouche géante. Des personnages "simplets" jouissifs à interpréter.