ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Grave sur Netflix : quelle est la véritable signification de ce titre ?

Grave sur Netflix : quelle est la véritable signification de ce titre ?

En 2017, Julia Ducournau, tout fraichement sortie de la Femis, réalise son premier long-métrage : « Grave ». Porté par Garance Marillier, le métrage n'a pas manqué de faire réagir le public, notamment en raison de ses scènes dérangeantes. Il est désormais disponible sur Netflix. Mais au fait, d'où vient son titre ?

Grave : un classique instantané

A l’occasion de l’arrivée de Grave sur Netflix, c’est le moment de revenir sur cette pépite du cinéma français. En 2017, Julia Ducournau marque les esprits avec ce film de genre qui rappelle que le cinéma français peut proposer autre chose que des drames et des comédies. Outre la présence de la jeune Garance Marillier, son actrice fétiche, le reste du casting se compose notamment de Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella, Joana Preiss, Laurent Lucas et Bouli Lanners.

Grave : quelle est la véritable signification de ce titre ?

Grave raconte le destin de la jeune Justine, membre d’une famille intégralement végétarienne. A 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer une école vétérinaire dans laquelle sa sœur est déjà étudiante. Mais à peine installée, un bizutage commence. Ce dernier l’amène à manger de la viande pour la première fois, une expérience qui va changer sa vie. Grave a fait le tour des festivals et une très forte impression auprès du public. Le film est nommé à 6 reprises aux Césars mais repart bredouille. Cependant, Grave remporte des prix au SFCC, à Gérardmer, au Film Fantastique de Strasbourg, ou encore au Festival du Film de Londres.

Qu’est ce qui a inspiré Julia Ducournau ?

D’après la réalisatrice elle-même, l’idée de Grave remonte à loin. Le film aurait été inspiré par la famille de Julia Ducournau, et possèderait même une faible part autobiographique :

Ma mère est gynécologue, mon père, dermatologue et j’ai une grande soeur. Je sais, ça explique tout ! Pour autant, mes personnages ne ressemblent pas à ma famille. Depuis toute petite, j’ai entendu mes parents parler de médecine, sans tabou. C’était leur quotidien. J’avais mon nez fourré dans leurs livres. Je me souviens d’une photo d’un petit lépreux dont l’oreille a été recollée à l’aide de sangsues ! Cela a eu un double effet sur moi : si la mort, la décomposition étaient normalisées, je suis devenue hypocondriaque. J’ai beaucoup fantasmé sur la maladie.

Grave : quelle est la véritable signification de ce titre ?

Pourquoi le titre Grave ?

Grave est un mot qui pourrait tout et rien dire, mais Julia Ducournau voulait justement utiliser ce titre pour redonner un sens évident à ce mot. Elle a intitulé son film Grave car c’est un mot souvent utilisé à tort et à travers. Elle estime que son utilisation est galvaudée, perdant sa signification et sa force. Pour la réalisatrice, grave signifie la gravité, au sens physique du terme. Cela représente quelque chose de lourd, qui cloue au sol, un poids que chacun porte en soi. Utiliser ce titre pour qualifier son film paressait être l'idée la plus logique, et surtout impactante. Un mot qui n'est d'ailleurs employé qu'une seule et unique fois pendant les 98 minutes du film :

Dans mon film, le mot n’est utilisé que dans une seule séquence, lorsqu’Adrien demande à Justine : « Je veux savoir si tu es dans un délire SM ou si c’est plus grave que ça. » Justine ne dit rien. Elle va dans sa chambre puis revient et lui dit : « C’est grave. » Immédiatement après, ils baisent. C’est parce qu’ils se disent la vérité, qu’ils peuvent faire l’amour.

Grave est donc à retrouver sur Netflix à partir du samedi 1er août. Un classique à découvrir et redécouvrir sans modération.

 

Voir aussi

M. Night Shyamalan annonce le tournage et le titre de son prochain film

M. Night Shyamalan annonce le tournage et le titre de son prochain film

Un peu plus d'un an après la sortie de "Glass", conclusion à sa trilogie super-héroïque, M. Night Shyamalan entame le tournage de son nouveau film. Nous savions qu'il travaillait sur quelque chose, sans nous donner le moindre indice. On a aujourd'hui un titre, une affiche ainsi que des premières informations.