ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

J'y crois encore avec K.J. Apa (Riverdale) : c'est quoi ce film romantique ?

J'y crois encore avec K.J. Apa (Riverdale) : c'est quoi ce film romantique ?

Découvrez "J'y crois encore", biopic musical et romantique porté par K.J. Apa ("Riverdale") ainsi que Britt Robertson. Le long-métrage, réalisé par les frères Erwin, est disponible sur les plateformes VOD à partir du 26 juin.

J'y crois encore, une romanesque histoire d'amour

J'y crois encore s'ouvre sur le départ du personnage principal, Jeremy, pour l'université. Le jeune homme, passionné de musique - et particulièrement à l'aise avec sa guitare -, quitte le foyer familial et commence une nouvelle vie loin des siens. Là, il ne tarde pas à faire la rencontre de la lumineuse Melissa. Débute une histoire d'amour comme on en voit peu, mais la bulle dans laquelle tous deux se sont nichés ne tarde pas à exploser. Quand ils apprennent que Melissa souffre d'un cancer des ovaires, leur monde s'écroule. Mais, plutôt que de se laisser aller au désespoir, les deux amoureux décident de continuer leur histoire coûte que coûte, en dépit de l'incompréhension de leurs proches.

J'y crois encore

La touchante histoire vraie de J'y crois encore, tirée de l'autobiographie du chanteur américain Jeremy Camp, est mise en scène par les frères Erwin et co-écrite par Jon Gunn. C'est à la suite d'un entretien poignant avec le musicien de rock chrétien que les réalisateurs ont décidé de porter son histoire à l'écran. Voici ce que confie Andrew Erwin quant à sa rencontre avec l'artiste et sa femme Adrienne Camp.

J’avais les larmes aux yeux, et je me suis tourné vers mon frère et lui ai dit : tu vas me prendre pour un fou, mais je dois réaliser ce film.

Le titre du film, I Still Believe en version originale, est celui d'une chanson composée par Camp à un moment très spécial de son histoire. Un morceau puissant, depuis joué devant des milliers de personnes, symbole de courage et d'espoir.

Un joli casting pour J'y crois encore

Le film marque la deuxième rencontre entre jeunes interprètes après la comédie dramatique Mes vies de chien. Dans le rôle de Jeremy Camp, le néo-zélandais K.J. Apa. Brun pour l'occasion, celui qui prête ses traits à Archie Andrews dans Riverdale a donc l'occasion de mettre une nouvelle fois ses talents de musicien à profit. Face à lui, l'épatante Britt Robertson, connue notamment pour A la poursuite de demain et Un monde entre nous. Côté séries, la jeune femme s'est illustrée dans The Secret Circle et, plus récemment, For the People. Pour l'anecdote, c'est K.J. Apa qui a mentionné le nom de Britt Robertson aux réalisateurs du long-métrage. Après leur première collaboration, il était convaincu qu'elle serait excellente dans le rôle de Melissa.

K.J. Apa a été particulièrement inspiré par l'histoire passionnée que vivent Melissa et Jeremy.

C’est avant tout l’histoire d’amour qui m’a plu dans ce film  j’espère que les gens réfléchiront et se diront : Wow, j’espère pouvoir vivre un tel amour moi aussi !

L'occasion pour lui de se glisser pour la première fois dans la peau d'une personne bien réelle. Un exercice périlleux qui a suscité un grand investissement de la part de l'acteur. Le jeune homme a ainsi passé énormément de temps avec le vrai Jeremy Camp et sa famille.

J'y crois encore

Britt Robertson, quant à elle, a dû faire face à un rôle particulièrement difficile. La comédienne a partagé de nombreux moments avec Camp, mais aussi avec la sœur et la mère de Melissa, afin d'apprendre à la connaître plus profondément.

Ce qui revenait constamment, c’est son attention aux autres. À l’hôpital, lorsqu’elle recevait des fleurs, elle les offrait aux soignantes. Elle voulait partager sa vie, son amour et Dieu, comme elle partageait ses roses.

La comédienne a donc essayé de retranscrire les valeurs et l'humanité exceptionnelles d'une jeune femme manifestement hors du commun. Et si l'on en croit le musicien, voir Britt Robertson jouer celle qu'il a aimée a été plus que bouleversant.

J'y crois encore

Autour de ce duo très crédible, deux grands noms de la scène artistique. Gary Sinise, inoubliable lieutenant Dan dans Forrest Gump, joue ici le père de Jeremy. J'y crois encore semble lui avoir laissé un joli souvenir.

La partie dans laquelle je suis impliqué montre une très belle histoire entre un père et un fils.

Enfin, c'est la célèbre Shania Twain qui incarne son épouse dans le film, Terry Camp. La chanteuse country détient un record, et pas des moindres. Son album Come on Over s'est écoulé à plus de 80 millions d'exemplaires, une première pour une artiste féminine solo. Sa présence au casting est d'ailleurs un clin-d’œil hasardeux mais touchant, puisque les réalisateurs ont appris sur le tournage qu'elle était l'une des chanteuses préférées de Melissa.

Plus qu'une simple love-story, J'y crois encore est donc une véritable ode à l'amour. Découvrez le film sur toutes les plateformes de VOD le 26 juin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

L’Arnacoeur lundi 6 juillet sur M6 : l’idée principale du film est tirée d’une histoire vraie

L’Arnacoeur lundi 6 juillet sur M6 : l’idée principale du film est tirée d’une histoire vraie

Il y a dix ans, la comédie romantique de Pascal Chaumeil, "L’Arnacoeur", sortait en salles. Romain Duris qui a le rôle principal, joue un briseur de couples professionnel. Une profession bien originale qui trouve son origine grâce à un des scénaristes.