ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

King Kong sur Amazon Prime Video : qui incarnait le gorille géant dans le film de Peter Jackson ?

King Kong sur Amazon Prime Video : qui incarnait le gorille géant dans le film de Peter Jackson ?

Depuis tout petit, Peter Jackson a un rêve : faire un remake du "King Kong" de 1933. C'est chose faite en 2005. Son gorille est bluffant, grâce au talent d'un acteur incroyable.

Le projet d'une vie

Quand il a 9 ans, Peter Jackson découvre un film qui va le marquer à vie : King Kong, d'Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper. Ce film de 1933 a un effet inattendu sur l'enfant qui décide qu'il veut devenir réalisateur et faire du cinéma comme celui-là. Son obsession ne le quitte pas et à 13 ans, le jeune Peter Jackson tente une première fois d'en faire une adaptation. A l'aide d'une maquette de l'Empire State Building et de dinosaures en plastiques, il tourne quelques images de la scène finale avec le caméscope de ses parents.

Il a l'occasion de réaliser son rêve une première fois en 1996, alors qu'Universal lui propose de faire un nouveau King Kong. Néanmoins, quelques mois après le début de la pré-production, le projet est finalement abandonné. Un peu triste pour le réalisateur qui a toutefois un autre projet sous le coude : une adaptation de la trilogie de romans du Seigneur des anneaux.

Le Seigneur des anneaux

17 Oscars plus tard, Peter Jackson est le roi du monde. On ne peut rien lui refuser. Lui sait déjà quel sera son prochain film.

King Kong : objectif monumental !

Il s'agit en effet, et enfin, de sa propre version de King Kong ! Le film coûte plus de 200 millions, ce qui en fera longtemps le film le plus cher de l'histoire. Peter Jackson touche un salaire de $20 millions, un record à l'époque pour un réalisateur. Plus de 1300 techniciens travaillent sur le film, tout comme 1700 figurants.

Le casting réalise un sans-faute avec Naomi Watts, Jack Black, Adrien Brody, Thomas Kretschmann, Colin Hanks, Andy Serkis, Evan Parke, Jamie Bell, et Kyle Chandler. Seul ombre au tableau pour Peter Jackson : il voulait offrir la dernière réplique du film à l'actrice Fay Wray, qui incarnait Ann Darrow dans le King Kong de 1933. Elle accepte, mais décède malheureusement un mois avant le début du tournage, à l'âge de 96 ans. Elle a tout de même le temps de rencontrer Naomi Watts et de lui donner sa bénédiction pour prendre sa suite.

King Kong Naomi Watts

L'histoire, elle, ne change pas. Elle raconte toujours celle de King Kong, un gorille géant dérangé dans sa vie par une équipe d'explorateurs et d'artistes en route pour Skull Island.

Sorti en 2005, le film rapporte plus de 500 millions dans le monde. Visuellement impressionnant, c'est tout naturellement qu'il est récompensé de trois Oscars pour ses effets visuels, son montage et son mixage son. L'animal est bluffant de réalisme, et on doit également cette réussite à celui, bien humain, qui lui a offert sa gestuelle.

Plus vrai que nature

Pour tourner sa trilogie de l'anneau, Peter Jackson fait le choix de la performance capture pour le personnage de Gollum. Ce ne sera donc pas un acteur grimé, mais une performance en images de synthèse. Il faut néanmoins filmer au départ un comédien dans un costume muni de capteurs afin d'en enregistrer ses mouvements. Pour Le Seigneur des anneaux et ses suites, c'est Andy Serkis qui prête ses traits et sa voix à Gollum. C'est une vraie réussite et Jackson souhaite continuer dans cette voie pour son King Kong. Il suit donc l'adage qui dit que l'on ne change pas une équipe qui gagne et propose le rôle à Serkis qui l'accepte.

King Kong Serkis

Très investi, l'acteur part au Rwanda, sans en prévenir la production, pour observer les gorilles des montagnes dans leur milieu naturel et s'imprégner de leur personnalité et de leurs mouvements. Afin de coller au mieux avec la réalité, il demande même à ce que le personnage reste végétarien. King Kong ne mangera donc pas de chair humaine. Pour le tournage, il fut muni de prothèses de bras pour mieux simuler la démarche du primate. Vous pouvez vous rendre compte de son travail exceptionnel sur les images du making-of. Il prête aussi, dans le film, ses traits humains à Lumpy, le cuisinier bourru.

L'acteur est devenu depuis un spécialiste de la performance capture. Dès 2010, Andy Serkis a pris en charge le rôle du chimpanzé numérique César dans La Planète des singes : Les Origines et ses suites. Il a également incarné Snoke dans les nouveaux Star Wars.

King Kong est disponible en streaming sur Amazon Prime Video.

 

Voir aussi

Massacre à la tronçonneuse : le nouveau film dévoile sa toute première image

Massacre à la tronçonneuse : le nouveau film dévoile sa toute première image

Le nouveau film « Massacre à la tronçonneuse » produit par Fede Alvarez se précise. Tandis que le long-métrage sera réalisé par David Blue Garcia, pour une sortie en 2021, la production vient de dévoiler la toute première affiche du projet.