ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Lien du sang sur Netflix : c'est quoi ce film japonais bouleversant ?

Le Lien du sang sur Netflix : c'est quoi ce film japonais bouleversant ?

"Le Lien du sang" est un film dramatique japonais qui se penche sur la relation toxique entre une mère et son fils. Disponible sur Netflix, on y retrouve Masami Nagasawa, une des plus grandes stars du Japon.

Le Lien du sang : une relation familiale compliquée

Le Lien du sang est un nouveau film japonais que nous propose Netflix. S'il est sorti sur grand écran sur l'archipel, c'est sur le service de streaming que nous le retrouverons en France. Les cinémas étant fermés dans l'hexagone, c'est presque une aubaine pour nous de pouvoir le découvrir dans nos salons.

Ce long-métrage se focalise sur la relation fusionnelle et toxique entre Akiko (Masami Nagasawa) et son fils Shuhei (Daiken Okudaira). Cette femme célibataire bataille dans sa vie de tous les jours pour élever son enfant. Elle multiplie les aventures d'un soir, dépense tout son argent dans des machines de Pachinko et a toutes les peines du monde à trouver du temps pour Shuhei. Il est néanmoins la meilleure chose qui lui soit arrivée. Pourtant, quoi qu'elle fasse, leur quotidien ne fait qu'empirer et s'éloigner d'une quelconque idée de sérénité. Il faudra que le duo soit plongé dans un drame innommable pour que leur relation commence à changer pour le bien de ces deux âmes perdues.

Le lien du sang sur Netflix

Les deux acteurs principaux sont rejoints au casting par Sadao Abe, Sho Gunji, Kaho, Sarutoki Minagawa, Taiga Nakano, Kaho Tsuchimura, Zenki Aramaki, Shima Ohnishi, Hana Kino et Halo Asada.

Derrière la caméra, nous retrouvons Tatsushi Ohmori dont c'est le deuxième film à sortir cette année après Child of the Stars. Réalisateur talentueux, il est pourtant bien moins (re)connu en occident que certains de ses homologues comme Hirokazu Kore-eda ou Sion Sono (qui a déjà eu les honneurs d'une diffusion sur Netflix avec The Forest of love). Ce film devrait lui offrir un nouveau public, tout comme à sa star.

Une étoile du soleil levant

Masami Nagasawa est en effet une énorme star dans son pays. Et ce, depuis de très nombreuses années. C'est à l'âge de 12 ans que la jeune femme commence sa carrière sous les projecteurs en gagnant un concours de beauté. Elle se retrouve rapidement dans un premier long-métrage en 2000 avec Crossfire. L'actrice apparaît dès lors dans de nombreuses publicités, magazines et conduit ses carrières d'actrice et de mannequin en parallèle. Elle connaît une première reconnaissance de la profession avec le film Crying Out Love in the Center of the World. Elle y incarne Aki, une jeune fille dont le héros du film était amoureux dans sa jeunesse. Pour sa partition, elle remporte le prix du meilleur second rôle féminin aux Blue Ribbons Awards, aux Awards of the Japanese Academy et aux Hochi Films Awards. Son avenir d'actrice est alors sécurisé. Elle est même élue comédienne préférée des Japonais en 2006.

Après ça, elle enchaîne les rôles au cinéma et dans des dramas à la télévision, avec toujours le même succès. On la croise notamment chez John Woo dans The Crossing et dans le très beau Notre petite sœur de Hirokazu Kore-eda.

Masami Nagasawa dans "Notre petite soeur".
Masami Nagasawa dans "Notre petite sœur".

Elle a également la chance de participer à l'aventure Your Name de Makoto Shinkai, phénomène mondiale de l'animation en 2016. L'actrice y prête sa voix au personnage de Miki. En 2019, elle est apparue dans deux énormes succès qui lui ont à nouveau valu des récompenses prestigieuses. Elle a reçu celui du meilleur second rôle aux Awards of the Japanese Academy pour Kingdom, et celui de la meilleure actrice aux Blue Ribbons Awards pour The Confidence Man JP. Si sa popularité est au sommet dans son pays natal, son talent risque de marquer l'Occident avec la diffusion sur Netflix de Le Lien du sang, disponible le 3 novembre.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.