ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Silence de la ville blanche sur Netflix : c’est quoi ce thriller espagnol ?

« La Plateforme », « Chez moi », « Gun City »… Netflix a récemment dévoilé plusieurs thrillers espagnols de bonne facture. Sorti en mars dernier, « Le Silence de la ville blanche » en fait partie, et voici quelques raisons pour lesquelles il serait dommage de passer à côté.

Les amateurs de thrillers espagnols ont de quoi se réjouir depuis plusieurs mois grâce à Netflix. Cette année, la plateforme a mis en ligne quelques bonnes surprises, à commencer par l’oppressant Chez moi, dans lequel un cadre supérieur sombre dans une jalousie maladive et meurtrière lorsque sa vie parfaitement ordonnée lui échappe. De chair et d’os et Gun City ont eux aussi été mis en ligne récemment, au même titre que Le Silence de la ville blanche.

Adaptation du bestseller El silencio de la ciudad blanca, premier tome d’une trilogie à succès signée Eva García Sáenz de Urturi, le film suit une enquête sur plusieurs meurtres commis par un serial killer à Vitoria-Gasteiz, au Pays basque. De retour en ville après plusieurs années d’absence, l’inspecteur Unai López de Ayala (Javier Rey) découvre que l’auteur de ces crimes reproduit le modus operandi d’un tueur qu’il a arrêté, et qui est toujours en prison. Unai va donc solliciter l’aide de ce dernier afin de débusquer cet adorateur macabre.

Un thriller classique mais qui tient en haleine

Au premier abord, Le Silence de la ville blanche ressemble en tous points à un énième ersatz du film culte de Jonathan Demme adapté du roman de Thomas Harris, Le Silence des agneaux. Au-delà de son titre évocateur, le long-métrage de Daniel Calparsoro (Insiders, L’Avertissement) s’ouvre par exemple sur une scène de jogging pour présenter son héros, à l’instar de son prédécesseur. Par la suite, Unai doit comme Clarice Starling faire appel à un tueur en série - certes moins effrayant qu’Hannibal Lecter - pour avancer dans son enquête.

Alors que l’impression de ne découvrir qu’une pâle copie s’installe, ces clins d’œil sont en réalité utilisés pour mieux brouiller les pistes. Le Silence de la ville blanche préfère divulguer le nom du coupable assez tôt pour se transformer en traque effrénée. Des relations perverses entre certains personnages sont rapidement exposées, et ces révélations font que le spectateur assiste avec impuissance au piège en train de se refermer sur les victimes.

S'enchaînent alors des poursuites nerveuses et un final attendu mais efficace, où la douleur devient palpable à cause des sévices infligés par un tueur fasciné par les figures d’Adam et Eve. Si le montage est parfois hasardeux et que l’ensemble manque de surprise, le film dévoile un plan suffisamment machiavélique pour tenir en haleine et bénéficie de la présence d’excellents comédiens, Belén Rueda (L’Orphelinat, Les Yeux de Julia) en tête.

Le Silence de la ville blanche est disponible sur Netflix. Découvrez la bande-annonce en une d'article.

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Batman : Robert Pattinson reprend le tournage

The Batman : Robert Pattinson reprend le tournage

C'est officiel : le tournage de "The Batman" peut reprendre. En effet, la production avait dû tout arrêter suite au cas positif de Covid-19 contracté par sa star Robert Pattinson. Une bonne nouvelle qui, cependant, nous rappelle que la crise sanitaire frappe durement les plateaux de tournage hollywoodiens....