Merci Patron ! sur Netflix : l'approche "anti-pédagogique" de François Ruffin
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Merci Patron ! sur Netflix : découvrez l'approche "anti-pédagogique" de François Ruffin

Merci Patron ! sur Netflix : découvrez l'approche "anti-pédagogique" de François Ruffin

En février 2016 le journaliste François Ruffin se lance dans le cinéma avec la réalisation du documentaire « Merci Patron ! ». A l'occasion de la sortie du film sur Netflix le mercredi 24 juin, c'est le moment de faire un petit point sur ce documentaire hors du commun.

Merci Patron ! : un documentaire pas comme les autres

Initialement, François Ruffin est journaliste. Il a travaillé avec plusieurs médias et a notamment créé son propre journal indépendant dont il est le rédacteur en chef : Fakir. Puis, en 2016 sort son premier film Merci Patron !Le long-métrage raconte le quotidien de Jocelyne et Serge Klur qui voient leur usine de textile fermer dans la province de Valenciennes. Le couple est au chômage, criblé de dettes et s'apprête à perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin débarque à leur porte pour les sortir de cette situation. Entouré d'une petite équipe hétéroclite il compte bien porter cette affaire devant l'assemblée générale de LVMH. François Ruffin raconte comment lui est venue l'idée de faire Merci Patron ! :

En tant que journaliste pour différents supports, cela fait plus de seize ans que je couvre les fermetures d’usines. Vivant à Amiens, j’ai vu de nombreuses entreprises cesser leur activité, des gens occuper leurs locaux syndicaux, rencontré des personnes désespérées songeant à ouvrir leur bouteille de gaz. En abordant régulièrement ce sujet, j’ai été amené à croiser la route de Bernard Arnault et à dénoncer ses agissements. Il me restait encore pas mal de choses à dire mais j’avais envie de changer de support et de registre. J’avais déjà abordé le cinéma, réalisé deux trois choses pour le net et donc l’idée de faire un film s’est concrétisée.

Un film anti-pédagogique

Merci Patron ! est sur Netflix : découvrez l'approche "anti-pédagogique" de François Ruffin

Le film de François Ruffin se démarque des autres documentaires par son approche inédite et très comique. Le cinéaste fait le choix de l'humour, pour éviter la banalisation des drames sociaux et toucher ses spectateurs. En ça, François Ruffin considère son œuvre comme un film anti-pédagogique. Il a pris soin d'éviter les commentateurs récurrents des documentaires sociologiques et politiques qui représentent les figures classiques de ce type de production.

Le film de gauche militant, c’est quand même parfois un prof de sociologie à côté d’un professeur d’économie et d’un spécialiste en anthropologie. J’en ai rencontré plusieurs en préparant Merci Patron. Mais j’ai fait le choix de ne pas garder leurs interventions, privilégiant ainsi le fait de raconter une histoire qui ouvre sur de nombreux débats et questions sans jamais les fermer. Celles des inégalités, de la mondialisation...

Gros succès pour Merci Patron !

Finalement Merci Patron ! s'est avéré être une belle aventure. Entre farce et tragédie, le monteur du film s'est arraché les cheveux puisqu'il a dû composer avec 150 heures de rush. Un travail d'orfèvre pour sélectionner le nécessaire dans un film de 84 minutes. Mais l'effort s'est avéré payant puisque Merci Patron a passé la barre des 300 000 entrées en France, ce qui est énorme pour un documentaire. Le film de François Ruffin est dorénavant disponible sur Netflix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Le Gardien des mondes lundi 13 juillet sur TMC : c'est quoi ce film de SF ?

Le Gardien des mondes lundi 13 juillet sur TMC : c'est quoi ce film de SF ?

Après "Night Watch" en 2004 et "Day Watch" en 2005, tous les deux réalisés par Timour Bekmambetov, un autre roman de Sergueï Loukianenko a donné lieu à une grosse production russe : "Le Gardien des mondes". Un film de science-fiction qui tente, avec ses moyens, d'en mettre plein les yeux.