Apocalypse Now : pourquoi Francis Ford Coppola a viré Harvey Keitel du film ?

Une bonne raison

Apocalypse Now : pourquoi Francis Ford Coppola a viré Harvey Keitel du film ?

Parmi les nombreux événements du tournage infernal d’"Apocalypse Now" figure le renvoi d’Harvey Keitel, remplacé par Martin Sheen. Une décision difficile mais nécessaire pour Francis Ford Coppola, sur laquelle le comédien s’est récemment exprimé.

Apocalypse Now : au cœur des ténèbres

Après les succès de Le Parrain et Le Parrain, 2e partie, entre lesquels sort Conversation secrète, Francis Ford Coppola profite d’avoir le vent en poupe à Hollywood pour relancer Apocalypse Now. Projet basé sur le roman Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad et écrit par John Milius (Conan le barbare), le film doit initialement être réalisé par George Lucas. Mais les studios refusent d'abord de le financer, notamment pour des raisons de sécurité, étant donné qu’un tournage au Vietnam est envisagé.

Les prises de vues débutent finalement en mars 1976 aux Philippines, avec aux commandes Francis Ford Coppola. Le résultat est dévoilé trois ans plus tard au Festival de Cannes. Le long-métrage retrace le long voyage du capitaine Willard, interprété par Martin Sheen. Ce dernier se voit confier par les services secrets militaires une mission confidentielle.

Willard doit remonter le fleuve Nung jusqu’au Cambodge pour retrouver et assassiner le colonel Walter E. Kurtz (Marlon Brando), un ancien béret vert devenu fou et menant sa propre guerre avec des méthodes jugées "malsaines". Pour son périple à bord d’un patrouilleur, le capitaine est accompagné de "Chef" (Frederic Forrest), "Chief" (Albert Hall), ainsi que des jeunes "Clean" (Laurence Fishburne) et Lance Johnson (Sam Bottoms). Malgré leur expérience au Vietnam, aucun d’eux n’est prêt pour ce qu’ils sont sur le point de vivre.

 Apocalypse Now
Walter E. Kurtz (Marlon Brando) - Apocalypse Now © Pathé

Robert Duvall, Dennis Hopper et Harrison Ford complètent la distribution de cette œuvre phénoménale. Vainqueur de la Palme d’or, partagée avec Le Tambour, Apocalypse Now remporte également les Oscars de la Meilleure photographie et du Meilleur son. Plusieurs versions du film sont disponibles, parmi lesquelles la Redux de 2001 (qui dure 3h22 contre 2h34 pour le long-métrage initial), et le Final Cut de 2019 (qui dure 3h02).

Un tournage infernal

Le tournage d’Apocalypse Now est réputé pour être l’un des plus fastidieux et fous de l’histoire du cinéma. Censé durer 16 semaines, il s’étale finalement sur 238 jours, soit plus du double d’après le making-of Aux cœurs des ténèbres : L'Apocalypse d'un metteur en scène de Fax Bahr et George Hickenlooper. Ce documentaire, qui reprend de nombreuses archives filmées par Eleanor Coppola, reste le meilleur témoignage du calvaire vécu par l’équipe.

Dès les premières semaines, les prises de vues sont perturbées par un typhon qui balaie l’un des principaux décors, le temple de Kurtz. Le gouvernement philippin met par ailleurs des hélicoptères à disposition pour la fameuse arrivée sur Wagner, mais les réquisitionne plusieurs fois au dernier moment pour contrer une éventuelle attaque de forces rebelles. Des événements en raison desquels Francis Ford Coppola accumule les retards, alors qu’il mise son propre argent sur le projet.

L’usage de substances illicites est loin d’être fictionnel dans Apocalypse Now. Dans Aux cœurs des ténèbres, Sam Bottoms reconnaît par exemple avoir tourné la scène de l’attaque du pont sous speed, tandis que Frederic Forrest explique que lui et ses confrères avaient souvent l’impression d’être bien loin de la jungle. En plus de devoir gérer Marlon Brando sur ses trois semaines de tournage, l’acteur n’ayant pas lu Au cœur des ténèbres et discutant pendant des heures de ses dialogues, Francis Ford Coppola doit également composer avec Dennis Hopper, constamment cocaïné.

Apocalypse Now
Le journaliste (Dennis Hopper) - Apocalypse Now © Pathé

Au cours de la séquence durant laquelle Willard brise un miroir, Martin Sheen est réellement ivre et se blesse involontairement. Pour le film, le comédien puise dans des émotions profondément intimes. Quelques semaines après son arrivée aux Philippines, il est victime d’une crise cardiaque. Il parvient à s’en remettre et à terminer le long-métrage.

Harvey Keitel renvoyé par Francis Ford Coppola

À l’origine, le cinéaste veut Steve McQueen pour le rôle du capitaine Willard, mais la star refuse. Francis Ford Coppola engage ensuite Harvey Keitel, qui a fait ses débuts avec son ami Martin Scorsese. Mais après avoir vu les rushs de sa première semaine de tournage, le réalisateur aurait pris la décision de le virer pour le remplacer par Martin Sheen. En 1990, il revient sur cet épisode, affirmant qu’Harvey Keitel a "eu du mal" à retranscrire le regard passif de Willard.

Dans l’ouvrage Coppola’s Monster Film : The Making of Apocalypse Now de Steven Travers, publié en 2016, Francis Ford Coppola évoque à nouveau ce renvoi et déclare :

Je pouvais voir qu’il était très mal à l’aise avec les conditions dans la jungle… Et je pensais qu’il était non seulement une erreur de casting, mais je me demandais aussi comment allaient se passer six mois dans ces conditions difficiles pour un gars de la ville qui en a peur. Donc j’ai pris cette décision difficile.

Des propos sur lesquels Harvey Keitel revient avec une certaine amertume auprès d’Insider en juin 2021 :

Je ne suis pas triste de quoi que ce soit et je n’en veux à personne mais il y a eu une confusion autour de la vérité et je ne me sens pas bien à ce sujet. (…) Je ne suis pas fâché contre Francis. Il a fait ce qu’il sentait qu’il devait faire. (…) Je crois que dans le livre sur le making-of, ils disent qu’Harvey Keitel n’aimait pas la jungle. Que je ne voulais pas rester dans la jungle. Eh bien, Harvey Keitel a passé trois ans dans la jungle, dans le Corps des Marines des États-Unis.

 

Voir aussi

S.O.S. Fantômes l'héritage : une suite est-elle prévue ?

S.O.S. Fantômes l'héritage : une suite est-elle prévue ?

"S.O.S. Fantômes : L'héritage" réalisé par Jason Reitman a réalisé un très bon démarrage au box-office, et est bien parti pour devenir l'un des plus gros succès de 2021. De quoi augurer le meilleur pour le futur de la saga. Une suite au film pourrait-elle voir le jour ? Jason Reitman nous a répondu.