ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Aquaman : ce détail qui n'est pas raccord avec Justice League

Une petite différence lourde de sens

Aquaman : ce détail qui n'est pas raccord avec Justice League

Immense succès au box-office avec plus d'un milliard de dollars remportés à travers le monde, "Aquaman" a prouvé que le DCEU pouvait encore séduire massivement le public. Mais aviez-vous remarqué que le film n'était pas raccord avec "Justice League" ?

Aquaman : sixième film du DCEU

Quasiment un an après Justice League, DC continuait l'extension de son univers étendu avec la sortie d'Aquaman. Une aventure entièrement consacrée au héros aquatique éponyme. Le film se fait sous la direction de James Wan, réalisateur populaire qui a émergé dans le cinéma d'horreur. Ce projet fait office d'origin story pour Aquaman, alors que le public a pu le voir apparaître dans Justice League sous les traits de Jason Momoa.

La particularité de ce super-héros est d'être partagé entre deux mondes, celui de la terre et de la mer. S'il refuse de complètement appartenir au second, il va être forcé de le défendre pour assumer son rôle de roi des Sept Mers. Après le catastrophique montage de Justice League par Joss Whedon, cet Aquaman ne pouvait qu'être meilleur. La direction artistique peut ne pas plaire mais le film est un spectacle largement plus recommandable que le précédent ajout au DCEU.

Aquaman
Aquaman ©Warner Bros.

Temporellement, le film doit se passer après les événements de la grande réunion ratée. Ce qu'on ne sentait pas tant que ça dans la version de 2017 et qui n'est pas non plus très flagrant dans Zack Snyder's Justice League. Dans les deux cas, Bruce Wayne se rend dans un petit village perdu pour rencontrer Arthur Curry et essayer de le convaincre de l'aider. Une requête qui ne trouve pas d'issue favorable dans un premier temps. Il va ensuite changer d'avis tout logiquement pour combattre Steppenwolf.

Le film n'est pas cohérent avec Justice League sur le langage sous l'eau

Aquaman et Justice League ont pour particularité de proposer un traitement assez différent du monde des Atlantes. En 2017 déjà, nous avions une scène sous l'eau avec Mera et Arthur qui se parlent dans une bulle. Quand le film sort à cette époque, on pense que ce procédé va être instauré dans le DCEU. Sauf que le film de James Wan ne va absolument pas suivre cette voie ! Étrange idée, quand on sait qu'un ensemble connecté se doit d'être cohérent. Dans Aquaman, les personnages parlent sous l'eau normalement, comme si de rien n'était, sans qu'aucune astuce ne vienne le justifier.

Justice League
Aquaman (Jason Momoa) - Justice League ©Warner Bros.

Sur ce point, James Wan disait en 2016 à Screenrant que Zack Snyder allait essayer quelques idées dans son Justice League. Il voulait sûrement parler de ça :

Pour être honnête, Justice League va être une expérience pour moi afin de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Vu que l'idée de la bulle a été reprise dans Zack Snyder's Justice League, on peut affirmer que Joss Whedon ne peut en revendiquer la paternité. Snyder est bien le responsable et James Wan a donc sciemment fait le choix d'aller contre ce concept. Si encore le montage de 2017 l'avait évacué, on aurait pu comprendre qu'il tente une approche différente. Mais là, la contradiction saute aux yeux et ne fait que témoigner du manque de peaufinage dans l'univers étendu.

Sans tirer sur l'ambulance, c'est une nouvelle preuve que Marvel est au-dessus du DCEU. Même s'il existe parfois quelques petites discontinuités entre les œuvres du MCU, on sent que le tout fait sens de manière homogène. Là, bien que les bulles ne changent pas grand chose aux histoires qui sont racontées, elles sont une énième preuve que quelque chose clochait chez Warner.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.