Armageddon : l'astuce de Bruce Willis pour réussir LA scène d'émotion

Qui n’a pas pleuré devant cette scène ?

Armageddon : l'astuce de Bruce Willis pour réussir LA scène d'émotion

"Armageddon" doit une partie de sa réputation à sa fin qui a fait couler beaucoup de larmes, avec cet échange entre un père dans l'espace et sa fille sur Terre. Pour la réussir, découvrez quelle astuce a été utilisée par Bruce Willis.

Armageddon : le film le plus émouvant de Michael Bay ?

Armageddon est l'un des films les plus populaires de Michael Bay. Avec son casting de stars (Bruce Willis, Billy Bob Thornton, Ben Affleck, Liv TylerSteve BuscemiMichael Clarke Duncan, Owen Wilson) et sa dose d'émotion finale, on peut comprendre sa popularité auprès du public. Le scénario ne va pas chercher bien loin, en s'emparant d'un motif récurrent dans le cinéma catastrophe. Tout commence avec un astéroïde qui s'approche dangereusement et rapidement de la Terre. Un impact avec notre planète serait synonyme de drame. Heureusement, les hommes peuvent encore réagir durant une poignée de jours. C'est ainsi que la NASA monte une opération risquée. Une équipe est constituée pour s'envoler dans l'espace avec comme objectif de détourner la trajectoire de l'astéroïde en le faisant exploser. Harry S. Stamper est chargé de prendre les commandes de l'opération, entouré par une équipe de personnes qualifiées. 

Certes spectaculaire, Armageddon reste davantage dans les esprits pour sa fin. Si vous n'avez pas encore vu le film, mieux vaux ne pas lire ce qui va suivre car un énorme spoiler va être révélé.

Comment Bruce Willis a-t-il réussi à tourner la fin ?

Pour les autres, vous savez déjà qu'Harry va se retrouver dans une posture délicate. Alors que la mission prend une tournure catastrophique, il décide de se sacrifier pour s'assurer de la destruction de l'astéroïde. Un sacrifice qui est précédé d'une scène parfaite pour vous tirer les larmes. Dans un échange bouleversant avec Grace, sa fille restée sur Terre, le personnage incarné par Bruce Willis lui fait des adieux déchirants. Le genre de scène complexe à tourner pour un acteur, aussi talentueux qu'il puisse être. Dans ce cas, Bruce Willis a eu un astuce pour être sûr de donner ce qu'il fallait à Michael Bay.

Armageddon
Harry S. Stamper (Bruce Wilis) - Armageddon ©Buena Vista Distribution

Dans le making-of du film, on apprend qu'une photo de ses filles était posée face à lui lors des prises de vue. Il pouvait alors penser à elles en sortant ses répliques et s'imaginer ce que cela pourrait donner s'il leur faisait des adieux. Les acteurs vont souvent chercher dans leur propre vie pour trouver de quoi exprimer les émotions des personnages qu'ils campent. On peut le dire, il fait admirablement bien le job, face à une Liv Tyler elle aussi très convaincante. Rarement Michael Bay n'aura réussi à insuffler une telle émotion dans ses films. Ce n'est pas fin, on le conçoit, mais le bonhomme est plutôt connu pour être un maître artificier qu'un grand manieur d'émotions. Rien que pour ça, Armageddon est un film spécial de sa filmographie.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.