ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Capharnaüm : retour sur l’incroyable parcours du jeune acteur Zain Al Rafeea

Un parcours hors norme

Capharnaüm : retour sur l’incroyable parcours du jeune acteur Zain Al Rafeea

Après "Et maintenant on va où ?", Nadine Labaki engage à nouveau plusieurs acteurs non professionnels pour le mélodrame "Capharnaüm". Le jeune comédien principal, Zain Al Rafeea, est un ancien réfugié syrien qui a connu la violence dépeinte dans le film.

Capharnaüm : une plongée dans Beyrouth signée Nadine Labaki

Après Caramel ainsi qu’Et maintenant, on va où ?, Nadine Labaki refait sensation au Festival de Cannes en 2018 avec Capharnaüm. Récompensé par le prix du Jury, ce mélodrame sur l’enfance se situe dans la lignée de classiques comme Allemagne année zéro, Los Olvidados ou Les Quatre cents coups.

Le film embarque le spectateur dans les rues d’un quartier misérable de Beyrouth, au Liban. Zain se débrouille avec sa sœur Sahar pour ramener de l’argent à leurs parents. En plus de livrer des commandes pour un épicier, il aide sa mère dans son trafic de médicaments.

Dans les premières scènes, le garçon de 12 ans se retrouve face à la justice en tant que plaignant alors qu’il purge une peine de cinq ans dans une prison pour mineurs. Lorsque le juge demande à Zain, condamné pour avoir poignardé un homme, la raison pour laquelle il attaque ses parents, il répond : "Pour m’avoir mis au monde". Alternant entre des flashbacks et des confrontations au tribunal, Capharnaüm raconte comment l’adolescent en est arrivé là.

Un réfugié syrien devenu comédien

Pour cette quête de survie marquée par des rencontres bienveillantes et dangereuses, où le jeune héros abandonné et lucide se montre plus responsable et aimant que ses parents avec un bébé croisé sur sa route, Nadine Labaki engage plusieurs acteurs non professionnels. Un choix qu’elle avait déjà fait pour Et maintenant on va où ?.

Avant d’être dirigé par la réalisatrice, Zain Al Rafeea, qui prête ses traits au personnage principal, est l’un de ces milliers d’enfants sans papiers au Liban. Sa famille fuit en 2012 la ville de Daraa, en Syrie, frappée par la guerre. Interrogée par Brut, la cinéaste déclare à propos du réfugié devenu comédien :

Zain n’a jamais été à l’école et donc il a grandi dans la rue. Il a tout appris dans la rue. Donc c’est un enfant qui a la violence de la rue, qui a vu la violence de la rue.

Capharnaüm
Capharnaüm © Gaumont

Capharnaüm représente bien plus qu’un film pour l’adolescent. Nadine Labaki ajoute à ce sujet :

Dans le film, il s’est senti en mission, il s’est senti le porte-parole, un peu, de ces enfants.

Vers un avenir hollywoodien ?

Sa performance est assurément l’une des grandes forces du long-métrage. En novembre 2018, le site de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés explique que Zain Al Rafeea et sa famille ont été réinstallés en Norvège en août 2018. Le jeune homme a enfin pu être scolarisé.

Pour qu’il se familiarise avec la comédie, au même titre que certains de ses partenaires de jeu, Nadina Labaki étale le tournage de Capharnaüm sur six mois. Et l’apprenti acteur prend visiblement goût au métier. En novembre 2019, Salma Hayek dévoile sur son compte Instagram un cliché au côté du comédien. La star assure qu’il figure au casting de la production Marvel Eternals. L’annonce n’est pas officiellement confirmée, mais Zain Al Rafeea pourrait bien être en chemin pour Hollywood.

 

Voir aussi

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

La disparition prématurée de Chadwick Boseman en 2020 a attristé les fans de Marvel. Alors que "Black Panther 2" reste l'un des projets du studio, comment envisager la suite sans sa tête d'affiche ? Une pétition vient d'émerger pour que T'Challa reste dans le MCU.