Cendrillon : comment a été conçue la robe de bal de la princesse Disney ?

Une création unique

Cendrillon : comment a été conçue la robe de bal de la princesse Disney ?

Avec "Cendrillon", Disney poursuit le reboot de ses célèbres longs-métrages animés en films live action. Une production qui a nécessité une grande attention dans la préparation des costumes, dont la célèbre robe que porte l’héroïne dans la célèbre scène du bal.

Cendrillon : quand Disney réadapte ses classiques

Avant 2010, Disney avait déjà réalisé des remakes en prise de vues réelles de ses classiques. Ainsi, on avait pu voir Le Livre de la jungle, Les 101 Dalmatiens et Les 102 Dalmatiens. Toutefois, à partir de la décennie 2010, le célèbre studio va passer à la vitesse supérieure dans ce domaine. On a donc pu voir Alice au pays des merveilles et Maléfique. Suite au succès des deux précédents longs-métrages, Disney poursuit sur sa lancée en 2015 avec Cendrillon, remake live action du classique animé sorti en 1950.

Pour rappel, cette nouvelle adaptation de Cendrillon raconte l’histoire du personnage éponyme qui se retrouve orphelin après la mort de son père. Alors que ce dernier s’était remarié avec une autre femme avant sa disparition, Cendrillon va se retrouver à la merci de sa marâtre et de ses deux filles. La pauvre jeune fille va ainsi devenir leur servante et elle subira la cruauté de sa belle-mère et de ses belles-sœurs. Pourtant, l’espoir va renaître le jour où elle fera la rencontre de Kit, le beau Prince Charmant.

Cendrillon
Cendrillon ©Walt Disney Pictures

Réalisé par Kenneth Branagh, Cendrillon dispose d’un casting composé de Lily James, Cate Blanchett, Richard Madden, Derek Jacobi, Hayley Atwell, Ben Chaplin, Helena Bonham Carter et Stellan Skarsgård.

Une créatrice oscarisée pour préparer les costumes

Pour créer les costumes du film, Kenneth Branagh fait appel à une femme d’expérience : Sandy Powell. En effet, cette costumière a déjà été couronnée de trois Oscars par le passé grâce à son travail sur Shakespeare in Love, Aviator et Victoria : Les Jeunes Années d’une reine. Habituée à travailler sur des films d’époque, elle va s’inspirer des tenues portées durant les années 40, qu’elle couplera avec celles portées durant le XIXe siècle.

Toutefois, le travail le plus fastidieux fut la robe de bal bleue qui nécessita neuf versions différentes, chacune coûtant environ 12 000 dollars. Fortement influencé par le film d’animation Cendrillon, Powell utilise une jupe qu’elle superpose de plusieurs couches de tissus. Cela donne alors l’impression que la robe de la princesse flotte lorsqu’elle danse avec Kit, durant la scène du bal. La costumière y rajoute même le col bateau que l’on voit dans la tenue du film sorti en 1950. Elle y brode d’ailleurs plusieurs papillons.

Cendrillon
Cendrillon (Lily James) - Cendrillon ©Walt Disney Pictures

Aussi magnifique soit-elle, cette imposante tenue a néanmoins posé des problèmes à Lily James. Ainsi, malgré une sérieuse préparation (l’actrice a pris des cours d’équitation, et a fait quotidiennement du yoga pour travailler sa posture), elle disposait d’une carrure encore trop menue pour se sentir parfaitement à l’aise dans son costume. Sans compter que son corset fut tellement serré qu’elle a énormément souffert durant les scènes de danse, ne parvenant pas à respirer convenablement. Heureusement, l’actrice est restée professionnelle jusqu’au bout.

Qu’en est-il de la pantoufle de verre ?

En plus de la robe de bal, Sandy Powell s’est également occupé des fameuses pantoufles de verre, que Cendrillon porte durant le bal (et qu'elle égare lorsqu’elle quitte la réception). Ces chaussures sont ainsi composées de trois pièces de cristal de la marque Swarowski. Une fois encore, comme pour la robe, plusieurs versions seront réalisées avant qu’une seule ne soit choisie.

Toutefois, pour des raisons purement physiques, Lily James ne les a jamais portés durant le tournage. En effet, ce genre de chaussures en verre ne pouvait tout simplement pas supporter le poids de l’actrice, et cela lui aurait par conséquent été impossible de marcher avec. James a donc porté des chaussures en cuir, qui ont ensuite été changées en pantoufles de cristal grâce à la magie numérique.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.