Die Hard 2 - 58 minutes pour vivre sur W9 : d'où vient le titre français ?

Une référence subtile

Die Hard 2 - 58 minutes pour vivre sur W9 : d'où vient le titre français ?

Après le succès du premier film, la 20th Century Fox a évidemment décidé de lancer la production d’un nouveau volet « Die Hard ». Mais savez-vous pourquoi ce deuxième épisode de la saga « Die Hard » porte le nom de « 58 minutes pour vivre » ?

Die Hard : une saga emblématique

Le premier volet, Piège de Cristal, sort en 1988. Réalisé par John McTiernan, ce premier Die Hard est aujourd’hui considéré comme un film culte. Une œuvre emblématique du cinéma d’action américain qui a notamment permis de révéler aux yeux du monde un acteur aujourd’hui internationalement célèbre : Bruce Willis. Nommé à 4 reprises aux Oscars, Piège de Cristal rapporte également plus de 141 millions de dollars de recettes au box-office (pour un budget de 28 millions).

John McLane (Bruce Willis) - Piège de Cristal
John McLane (Bruce Willis) - Piège de Cristal ©20th Century Fox

Face à ce triomphe, la 20th Century Fox se lance dans la production d’une suite à la fin de l’année 1989. Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre sort en 1990, toujours avec Bruce Willis dans le rôle-titre. Malheureusement, John McTiernan, occupé sur le tournage de A la poursuite d’Octobre Rouge est dans l’indisponibilité de réaliser 58 minutes pour vivre. C’est donc Renny Harlin (Cliffhanger, Peur BleueAu revoir, à jamais) qui s’occupe de la mise en scène de cette suite. Même si ce deuxième opus reçoit des critiques moins optimistes que le film original, il rapporte cependant plus de 240 millions de dollars de recettes au box-office (pour un budget de 70 millions).

Pourquoi ce titre ?

Dans ce deuxième chapitre, John McLane attend que l’avion de son épouse atterrisse à l’aéroport de Washington. Cependant, une bande de malfrats tente de prendre le contrôle de l’aéroport. C’est sans compter sur la présence de John McClane. Ce qui est assez drôle, c’est que les méchants de ce film sont originaires de Val Verde, un état totalement fictif, créé par le producteur Joel Silver. Ce dernier a cité le Val Verde dans deux autres de ses productions de l’époque : Commando et Predator.

John McLane (Bruce Willis) - Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre
John McLane (Bruce Willis) - Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre ©20th Century Fox

Une question demeure cependant. Pour quelles raisons, Die Hard 2 s’appelle 58 minutes pour vivre ? Dans la version originale, cette suite est simplement dénommée Die Hard 2, sans aucun sous-titre. C’est donc les distributeurs français qui ont ajouté ce sous-titre. Pourtant, il n’est pas vraiment question de compte à rebours dans le long-métrage, et encore moins d’un chronomètre de 58 minutes. L’une des seules indications de durée indiquée dans le film concerne le temps de carburant restant à l’avion de l’épouse de John McClane avant de s’écraser : 90 minutes.

La raison de ce titre n’a finalement rien à voir avec l’intrigue. Si ce titre a été imposé à Die Hard 2, c’est parce que le long-métrage s’inspire de la nouvelle 58 minutes de Walter Wagner écrite en 1987, dans laquelle un détective doit récupérer sa fille dans un aéroport sous le contrôle d’un terroriste. Ainsi, les distributeurs français ont préféré ajouter ce sous-titre pour évoquer la nouvelle dont est inspiré le film.

 

Voir aussi

Fast and Furious 10 et 11 : Justin Lin s'exprime sur les deux derniers films de la saga

Fast and Furious 10 et 11 : Justin Lin s'exprime sur les deux derniers films de la saga

Le réalisateur Justin Lin a donné quelques informations sur "Fast and Furious 10" et "11". Il a notamment révélé que les deux films seront très connectés au sein d'une histoire plus large qui s'étendra sur les deux opus.