Dunkerque : c'est quoi le format 70mm utilisé par Christopher Nolan ?

Une qualité d’image supérieure

Dunkerque : c'est quoi le format 70mm utilisé par Christopher Nolan ?

Avant "Tenet", Christopher Nolan s’était illustré dans un film de guerre unique et impressionnant : "Dunkerque". L’occasion pour lui de tourner son film sous un format particulier : le 70mm IMax.

Dunkerque : une réussite supplémentaire pour Christopher Nolan

Ça fait maintenant deux décennies que Christopher Nolan impressionne des générations entières de cinéphiles. Le cinéaste britannique a offert à ses spectateurs des longs-métrages aujourd’hui emblématiques du septième art. Outre sa célèbre trilogie Batman, le metteur en scène a également signé des œuvres inoubliables comme Inception, Interstellar, Memento ou encore le récent Tenet. Chacun de ses films est attendu comme le Saint Graal.

Dunkerque
Dunkerque ©Warner Bros Studios

En 2017, Christopher Nolan se lance dans son premier film de guerre. Porté par Fionn WhiteheadHarry Styles l’un des membres du groupe One Direction, Tom Hardy, Mark Rylance ou encore Cillian Murphy, Dunkerque rencontre un succès critique impressionnant. Son film de guerre est nommé à huit reprises aux Oscars. Il remporte même les statuettes de Meilleur montage, Meilleur montage sonore et Meilleur mixage sonore. Côté box-office, le long-métrage a rapporté plus de 527 millions de dollars de recettes pour un budget de 100 millions. Une réussite financière optimale, surtout pour Christopher Nolan qui a négocié un salaire impressionnant avec la Warner. Il a en effet touché plus de 20 millions de dollars pour son travail sur Dunkerque. Avec un bonus de 20% sur les recettes au box-office, il s’agit de la plus grosse rémunération pour un cinéaste depuis Peter Jackson sur King Kong.

Le format 70 mm

Mais la grosse particularité de Dunkerque, c’est que le film est tourné en 70mm Imax et Super Panavision 65mm. Une méthode qui s’écarte des caméras numériques traditionnelles pour donner une qualité d’image supérieure. Un procédé déjà utilisé récemment par Paul Thomas Anderson sur The Master et par Quentin Tarantino dans Les 8 Salopards. Christopher Nolan est un grand défenseur de l’utilisation de la pellicule, pour conserver l’aspect spectaculaire de l’image.

Dunkerque
Dunkerque ©Warner Bros Studios

Mais le format 70mm existe depuis la nuit des temps. Format de prestige et de fantasme en raison de ses dimensions hors normes, il est utilisé dès les années 1920 à Hollywood. Sa naissance remonte à 1911 en Italie, grâce à un technicien nommé Filoteo Alberini. Face à la beauté de cette image, les américains se l’approprient notamment à travers des films comme La Piste des Géants. Mais l’explosion du 70mm a réellement lieu dans les années 1950, qui devient alors une normalisation dans les salles de cinéma. Puis il passe de mode dans les années 1980-90. Le coût de production massif de ce format refroidit les grands studios américains à investir dans ce type d’image, doucement remplacé par le numérique.

Ainsi, avec Dunkerque, Christopher Nolan a voulu redonner vie à ce format d’image si particulier. Une intention souvent contrariée par la réalité de la distribution mondiale. Peu de cinémas disposent des outils nécessaires pour diffuser des films en 70mm. Ainsi, la plupart des copies de Dunkerque ont été réduites en 35mm.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.