ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

La Fugue sur France 2 : c'est quoi ce téléfilm avec Valérie Karsenti ?

La Fugue sur France 2 : c'est quoi ce téléfilm avec Valérie Karsenti ?

Mercredi 6 janvier, France 2 propose le téléfilm "La Fugue" avec Valérie Karsenti et Sagamore Stévenin. Découvrez les dessous de cette histoire glaçante, qui fait écho à la réalité à laquelle sont confrontés chaque année des milliers de parents.

La Fugue : jamais sans ma fille

Réalisé par Xavier Durringer (qui avait déjà signé le téléfilm Un mauvais garçon pour France 2),  La Fugue met en lumière un triste chiffre : en France, on estime en moyenne que 50 000 mineurs sont déclarés en fugue chaque année. Soit plus de 150 fugues par jour. Un chiffre qui serait sous-estimé d'après les institutions.
Cela concerne principalement les adolescents âgés de 12 à 16 ans et plus particulièrement les jeunes-filles (2 fugueurs sur 3). Une fugue n’est pas considérée comme un délit mais les parents sont responsables vis-à-vis de la loi.

Le synopsis :

Jeanne est confrontée brutalement à la fugue de sa fille, Chloé. Au commissariat, elle déchante vite : la fugue d’ado, ce n’est pas une priorité et c’est sur elle seule qu’elle devra compter. Commence alors un voyage en enfer qui lui fera réaliser que sa fille est devenue une étrangère et qu'elle n'a rien "vu". Avec cette fugue, c’est mille questions qu’elle sera obligée de se poser. La plus difficile : quelle mère je suis ? Et si, paradoxalement, cette crise agissait comme une salutaire mise au point ?

Pour porter ce sujet difficile à l'écran, le réalisateur a réuni au casting Valérie Karsenti, Samir Guesmi, Sagamore Stévenin, Alysson Paradis et la jeune Mayline Dubois.

Une histoire vraie ?

La Fugue
La Fugue ©Hassen BRAHITI/FTV

Dans un entretien donné à 20 Minutes, Valérie Karsenti a confié qu'une grande partie de l'intrigue du téléfilm était autobiographique car vécue par la scénariste Olga Vincent, dont la fille a fugué. L'actrice a déclaré à ce sujet :

Je le dis parce qu’elle m’y a autorisé, c’est un scénario avec une grande partie autobiographique. Olga n’a pas eu besoin de recueillir beaucoup de témoignages de parents parce qu’elle l’a vécu. Elle s’est entourée des conseils du psychiatre Xavier Pommereau, dont la vie est consacrée à cette période tellement merveilleuse et particulière mais aussi fragile.

Dans une interview donnée à Europe 1, la scénariste évoque également avoir voulu mettre en lumière le fait que la fugue d'un ado est un vrai coup de poing dans une famille :

Sa mise en danger est celle de chacun des proches, tout le monde est impacté.

Elle a également confié s'être rendue à la brigade des mineurs, pour recueillir leurs témoignages.

Après la diffusion du téléfilm, la soirée se poursuivra sur France 2 avec un débat présenté par Julian Bugier qui réunira Valérie Karsenti, mais également des personnes ayant fugué, Xavier Pommereau, psychiatre spécialiste de l'adolescence en difficulté et Samia Hamonic, éducatrice, chargée de dossiers d'enfants disparus.

 

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.