MENU
Accueil > DVD/VOD > Programme TV > La Planète des Singes Suprématie sur France 2 : retour sur Andy Serkis le roi de la motion capture
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

La Planète des Singes Suprématie sur France 2 : retour sur Andy Serkis le roi de la motion capture

À l’occasion de la diffusion de « La Planète des Singes : Suprématie » ce dimanche 8 décembre sur France 2, conclusion de la trilogie de Matt Reeves, notamment portée par Andy Serkis, on a voulu revenir sur le procédé de la motion capture.

La motion capture est une technique permettant d’enregistrer des objets et positions pour en contrôler la contrepartie visuelle sur ordinateur. C’est une reconstitution visuelle en 3D des mouvements réels. C’est un procédé très utilisé au cinéma pour donner vie à des personnages synthétiques. Cela a été très fortement popularisé par James Cameron avec Avatar. Mais le roi de la motion capture est bien évidemment Andy Serkis. L’acteur incarne César dans la trilogie de La Planète des Singes, retour sur sa carrière en motion capture.

Andy Serkis le roi de la motion capture

Beaucoup connaissent son nom, mais peu son visage. Andy Serkis est dans le cinéma depuis de nombreuses années, mais il est toujours caché derrière un masque de synthèse. Il est l’acteur qui a popularisé la motion capture. Son rôle le plus emblématique demeure évidemment l’avide Gollum dans la trilogie de Le Seigneur des Anneaux, puis dans le premier Hobbit. Un rôle mémorable qui doit tout à l’interprétation inoubliable de l’acteur. À l’époque, la technique de motion capture obligeait le comédien à jouer deux fois ses scènes, parfois à plusieurs mois d’intervalle : une première fois pour filmer ses déplacements dans le décor et ses interactions avec les autres acteurs, une deuxième pour ses expressions faciales.

La Planète des Singes Suprématie sur France 2 : retour sur Andy Serkis le roi de la motion capture

Il a également incarné des animaux à l’écran. Il y a eu King Kong en 2005. À la sortie de la trilogie de Le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson engage de nouveau Andy Serkis pour qu’il campe le singe géant. Nouvelle réussite visuelle pour le duo. Mais l’acteur ne lâche pas les singes puisque dès 2011 avec La Planète des Singes : Les Origines, il incarne le chimpanzé César à trois reprises. Enfin, en décembre 2018 il joue Baloo dans son propre film : Mowgli : La Légende de la Jungle qu’il réalise pour Netflix. Un film bourré de motion capture qui crée un décalage avec la version Disney de Jon Favreau.

Il a évidemment incarné d’autres rôles en motion capture, comme le capitaine Haddock dans Les Aventures de Tintin. Un de ses derniers rôles de ce type est Snoke, le puissant Sith des récents Star Wars. Heureusement pour lui, l’acteur a également des rôles en prises de vues réelles comme Ulysse Klaw dans Black Panther. Véritable parrain de cette technique, Andy Serkis crée son propre studio de motion capture : The Imaginarium. Il reste ainsi à la pointe de la technologie et s’essaye depuis aux jeux vidéo avec Heavenly Sword et plus récemment Star Citizen. Il est donc de retour ce dimanche dans la peau de César.

Voir aussi
Shining : le film de Kubrick adapté en… Jeu de société

"Shining" n'a décidément pas fini de faire parler de lui ces derniers mois. Après la suite "Doctor Sleep" sortie en 2019, la célèbre oeuvre de Stephen King adaptée au cinéma par Stanley Kubrick en 1980 va connaître une nouvelle adaptation... En jeu de société. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce n'est pas la première fois que cela arrive.

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis