La Villa sur France 3 : quand le réalisateur Robert Guédiguian tourne à la maison et en famille

Une amitié indéfectible

La Villa sur France 3 : quand le réalisateur Robert Guédiguian tourne à la maison et en famille

Pour son vingtième film intitulé « La Villa », le réalisateur Robert Guédiguian fait de nouveau appel à ses acteurs habituels, avec lesquels il collabore depuis le début de sa carrière.

Robert Guédiguian : un marseillais dans l’âme

Né à Marseille, Robert Guédiguian a toujours aimé sa ville, lui rendant sans cesse hommage au cinéma. Ainsi, la plupart de ses films ont souvent pour décor la cité phocéenne. C’est notamment le cas de Dernier Eté, Marius et Jeannette ou bien encore Les Neiges du Kilimandjaro. D’origine arménienne par son père, le metteur en scène n’oublie pas non plus de traiter de son pays d’origine au travers de longs-métrages tels que Le Voyage en Arménie, L’armée du crime ou bien Une histoire de fou.

En 2017, Robert Guédiguian livre sa 20e production : La Villa. Le film suit donc Angèle, Joseph et Armand qui se retrouvent auprès de leur père devenu aphasique, après une attaque. C’est le moment pour eux trois de faire le bilan de leur existence et de ce que leur paternel leur a transmis. Surtout que de nombreuses péripéties vont survenir dans leur vie.

Sorti en 2017, La Villa recevra un bon accueil critique. Il sera surtout récompensé de deux prix à la Mostra de Venise. Le film sera également nommé aux César, via Anaïs Demoustier dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle.

On prend les mêmes et on recommence

Si Robert Guédiguian aime souvent parler de sa ville, il aime également travailler avec des collaborateurs de longue date. C’est le cas par exemple du scénariste Jean-Louis Milesi, mais également de l’équipe technique avec notamment le monteur Bernard Sasia, l’ingénieur du son Laurent Lafran et le décorateur Michel Vandestien, tous présents dans La Villa.

C’est surtout le cas de ses comédiens, avec trois acteurs qui ont régulièrement joué dans ses films : Jean-Pierre Darroussin, Ariane Ascaride (son épouse dans la vie) et Gérard Meylan. Ces deux derniers sont d’ailleurs marseillais, tout comme lui. Par le passé, les comédiens ont travaillé avec le réalisateur sur des films tels que Dieu vomit les tièdes, L'argent fait le bonheur, A la place du coeur, La ville est tranquille, Marie-Jo et ses deux amours, Lady Jane ou Au fil d'Ariane.

La Villa
La Villa ©Diaphana Distribution

De nouveau, les trois acteurs se retrouvent donc devant la caméra de Robert Guédiguian pour les besoins de La Villa. Le réalisateur fait d’ailleurs un joli clin d’œil à cette longue amitié en insérant dans son long-métrage plusieurs extraits de Ki lo sa, son troisième film. Sorti en 1985, on y retrouvait déjà Darroussin, Ascaride et Meylan !  Ces séquences servent de flashbacks aux personnages de La Villa,  bien que ce ne soit pas les mêmes que  ceux du film des années 80. C'est un moyen pour le réalisateur de faire un subtil retour sur sa carrière, tout comme pour les personnages présents dans La Villa... ainsi que les trois comédiens qui les interprètent.

 

Voir aussi

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Parus entre 1997 et 2007, les sept romans signés J.K. Rowling ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires et traduits en 80 langues. Cela en fait la série la plus vendue de l’histoire de la littérature ! Véritable succès planétaire, l’œuvre a donné lieu à huit films sortis entre 2001 et 2011. Succès commercial sans précédent, la saga a rapporté pas moins de 8 milliards de dollars et est devenue la troisième franchise la plus rentable après l’univers Marvel et Star Wars. Or derrière la réussite se cache une bien triste histoire… Celle de David Holmes, la doublure de l’incontournable Harry Potter.